Le jeu à succès Pokémon Go

©Josep Lago/AFP

Lancé par la startup américaine Niantic, le jeu Pokémon Go est considéré comme l'un des phénomènes de l'année. Sorti en France le 24 juillet dernier sur IOS et Android, soit deux semaines après son lancement aux Etats-Unis, il a conquis des millions de personnes en seulement quelques jours et a donné naissance à un véritable business. Devenu presque incontournable, le jeu repose sur la réalité augmentée, cette technologie qui ajoute des éléments virtuels sur le monde réel perçu par l'appareil photo des smartphones. Il utilise la géolocalisation pour permettre à ses utilisateurs d'attraper des Pokémon, ces petites créatures aux formes et aux pouvoirs magiques multiples, popularisées il y a près de deux décennies. Toutefois, la folie qui l'entoure inquiète les autorités et les élus, notamment à cause des risques d'inattention sur la voie publique. 

 

Au total, 80 nouvelles créatures vont débarquer cette semaine sur "Pokémon Go". Les dresseurs, qui pourront désormais affronter leurs adversaires en PVP (joueur contre joueur), vont également pouvoir mettre la main sur de nouveaux objets (vêtements et accessoires) et sur de nouvelles baies.
Une opération marketing a été lancée par Pokémon Go pour Halloween à partir de ce mercredi. Un moyen de garder fidèles les millions de joueurs alors que leur nombre a fondu depuis juillet et l'engouement exceptionnel qu'avait suscité le jeu de réalité augmentée. Mais les petits monstres semblent avoir encore de beaux jours devant eux.
"Pokémon Go" vient de franchir la barre des 600 millions de dollars de chiffres d'affaires, en seulement 90 jour. Un record. Et si la popularité de l'application décline, il aura marqué l'histoire du jeu sur mobile.
Le bracelet connecté spécialement destiné à Pokemon Go sortira le 16 septembre prochain pour un prix d'environ 40 euros. Le Pokemon Go Plus permettra aux chasseurs de ne plus avoir à rester coller à leurs smartphone. Ceux qui seront prêts à y mettre le prix pourront également jouer sur la nouvelle Apple Watch.
Le jeu "Pokémon Go" s'était déjà fait remarquer pour son manque de retenue des lieux à l'histoire tragique, mais où des joueurs acharnés n'hésitaient à attraper des créatures virtuels. Dernier exemple gênant en date: le Bataclan.
A quelques jours de la rentrée scolaire, Najat Vallaud-Belkacem a fait savoir ce lundi lors d'une conférence de presse que les Pokemon rares allaient probablement être interdits à l'école. La ministre de l'Education a demandé un entretien avec la société Niantic, le développeur du jeu, pour en discuter.
Alors que rien ne semblait le détrôner dans le coeur de millions de dresseurs, le jeu Pokémon Go a débuté son déclin. Son nombre d'utilisateurs a baissé d'un tiers en un mois.
Le maire de la commune de Bressolles dans l'Ain a pris un arrêté interdisant de jouer à Pokémon Go sur le territoire de la commune. D'après le maire, le jeu entraîne des comportements irresponsables et créerait une "addiction" auprès de la jeunesse.
Niantic, une startup de San Francisco née dans l'ombre de Google, a signé un succès planétaire avec Pokémon Go, mais l'engouement actuel peut-il déboucher sur un modèle économique durable?
Le succès du jeu Pokémon Go a remis la franchise Pokémon sur le devant de la scène. Certains détaillants espèrent donc augmenter leurs ventes. De même plusieurs possibilités commencent à apparaître dans le secteur touristique.
Attendu depuis des semaines, le futur radar du jeu à succès Pokémon Go sera bientôt disponible. Actuellement en cours de test auprès de certains utilisateurs, il devrait faciliter la vie des dresseurs.
Le jeu "Pokémon Go" vient d'être lancé au Cambodge. Problème: certains joueurs viennent attraper des Pokémon sur le site de Tuol Sleng, l'ancienne prison du régime de Pol Pot, où 15.000 prisonniers sont morts. De quoi susciter la colère de nombreux Cambodgiens.
La folie Pokémon Go s'est emparée du monde entier, impossible de se promener sans croiser des joueurs à la recherche de nouvelles créatures à capturer. La ville de Bâle en Suisse s'est inspirée du phénomène dans une vidéo qui montre la revanche des Pikachu sur les humains.
Pokémon Go a généré 200 millions d'euros de chiffre d'affaires en un mois d'exploitation. Et la marge de progression est encore énorme.
En Belgique, les piétons inattentifs qui causent une gêne ou un danger sur la voie publique en jouant à Pokémon Go pourront recevoir une amende à hauteur de 55 euros…
Pour le député LR Vincent Ledoux, le jeu à succès Pokémon Go requiert un encadrement législatif tant sur le plan de la sécurité que sur la question des données personnelles des joueurs. Il a adressé une question écrite à Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée de l’économie du numérique.
Lieu de calme et de recueillement dédié à toutes les victimes de la Première guerre mondiale, l'ossuaire de Douaumont dans la Meuse souffre d'une agitation dont il se passerait bien. En effet, le lieu est devenu une arène Pokémon à cause de l'application Pokémon Go.
Une semaine après sa sortie en France, le jeu Pokémon Go continue de faire le buzz, grâce à son succès rapide et considérable. A tel point que des compétitions officielles seront organisées dès l'année prochaine entre les joueurs.
The Royal Stampede, c'est deux humoristes australiens qui ont voulu montrer l'absurdité du jeu Pokémon Go en le reproduisant dans la vraie vie. Cascades, bousculades, ridicule, tout est bon pour attraper les Pokemons.
La chanteuse de la Barbade a brièvement interrompu son concert samedi à Lille pour demander à ses fans d’arrêter de jouer aux dresseurs de Pokémons pendant sa prestation.
Après un bond spectaculaire de 100% au lancement du jeu Pokémon Go, l'action Nintendo marque la pas avec une chute de 17% ce lundi matin.
Attendu depuis des semaines, le jeu Pokémon Go vient de débarquer en France ce dimanche. Sur Twitter, la ministre des Familles s’est attirée les foudres des fans suite à la publication d’un tweet légèrement ironique. L'élue sait désormais à quoi s'attendre.
Considéré comme l’un des phénomènes de l’année dans le secteur des jeux sur mobile, le jeu Pokémon Go vient officiellement de débarquer en France ce dimanche. L’application est désormais disponible sur l’App Store d’Apple et le Play Store de Google.
Rencontrer sa future âme soeur en chassant les Pokémons, c'est ce que promet l'entreprise américaine "Project Fixup". Elle a lancé un site de rencontres spécialement conçu pour les joueurs de "Pokémon Go".
Le géant du jeu sur console de salon était jusque-là un acteur anecdotique du jeu sur mobile. Mais ça, c'était avant "Pokemon Go" qui en une semaine a fait rentrer avec fracas Nintendo dans le marché.
Déjà nombreux à avoir contourné le système pour profiter de "Pokémon Go", les Européens et en premier lieu les Allemands, peuvent depuis mercredi officiellement chasser les petites créatures. Le jeu a suscité un tel engouement que les situations cocasses mais aussi inappropriées voire dangereuses se sont multipliées.
Des joueurs chassant des Pikachu et autres Bulbizarre dans un hôpital d'Amsterdam, des "battues" organisées à Sydney, des jeunes américains se hasardant en terrains interdits: la folie Pokémon Go, ce jeu de réalité augmentée qui permet d'attraper ces créatures virtuelles, envahit le monde.

Dossiers