Brexit: le gouvernement publie son "livre blanc"

Brexit: le gouvernement publie son "livre blanc"

Publié le :

Jeudi 02 Février 2017 - 14:38

Mise à jour :

Jeudi 02 Février 2017 - 16:28
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
PARTAGER :

Par AFP

-A +A

Au lendemain d'un vote "historique" au Parlement, le gouvernement britannique a publié jeudi sa stratégie sur le Brexit dans un "livre blanc" qui reprend l'essentiel des grands axes déjà dévoilés par la Première ministre Theresa May, dont la sortie du marché unique.

Très attendu, ce "livre blanc" de 77 pages s'articule autour des mêmes douze points que la cheffe du gouvernement conservateur avait exposés le 17 janvier lors d'un discours vantant "un Royaume-Uni indépendant et véritablement mondial".

Le document confirme la volonté britannique de quitter non seulement l'Union européenne, selon le vœu des Britanniques lors du référendum du 23 juin 2016, mais aussi le marché unique et la juridiction de la Cour européenne de justice.

La priorité est de "reprendre le contrôle" de l'immigration, ce qui était incompatible avec le principe de libre circulation des travailleurs de l'UE.

L'objectif est toutefois de garder "le meilleur accès possible" au marché unique de 500 millions de consommateurs.

Le livre blanc confirme "que notre réussite politique et économique est dans l'intérêt à la fois du Royaume-Uni et de l'Union européenne", a déclaré le ministre du Brexit, David Davis, en présentant le document au Parlement.

Le gouvernement s'est longtemps refusé à publier sa feuille de route, Theresa May affirmant qu'elle avait été suffisamment explicite dans son discours en défendant une rupture "claire et nette" avec l'UE.

La Première ministre a finalement cédé à la pression des députés qui réclamaient un tel document depuis la décision de la Cour suprême stipulant qu'ils doivent avoir leur mot à dire sur le déclenchement de la procédure de divorce.

Après plus de 17 heures de débats passionnés, les députés ont donné mercredi soir leur feu vert, par 498 voix contre 114, pour la poursuite de l'examen du projet de loi autorisant le gouvernement à activer l'article 50 du Traité de Lisbonne.

L'examen du projet de loi se poursuit la semaine prochaine pendant trois journées de débats aux Communes, lundi, mardi et mercredi, qui se concluront par un nouveau vote, avant de passer à la chambre des Lords.

Theresa May s'est engagée à lancer le divorce avec l'UE avant fin mars et compte bien tenir son calendrier.

La Première ministre britannique Theresa May, le 1er février 2017 à la sortie du 10 Downing Street à Londres

Commentaires

-