Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 31 octobre, 13:04
Accueil > Les députés socialistes choisissent le futur président de l'Assemblée

Les députés socialistes choisissent le futur président de l'Assemblée


Les députés socialistes s'apprêtent à choisir jeudi après-midi entre plusieurs prétendants à la présidence de l'Assemblée nationale, malgré les tentatives de dernière minute pour trouver un candidat recueillant le consensus du groupe PS.

Alors qu'étaient en déjà en lice Claude Bartolone et Elisabeth Guigou, tous deux députés de Seine-Saint Denis, et Jean Glavany (Hautes-Pyrénées), Daniel Vaillant, député de Paris et proche de François Hollande, s'est présenté mercredi, juste avant l'heure limite de dépôt des candidatures dans l'intention de permettre un "rassemblement".

"Ma candidature ne trouverait son sens que si elle constituait un premier rassemblement face au risque de la division. Une candidature de plus pourrait alors devenir une candidature de trop. La mienne ne pourra donc prendre effet que si toutes les conditions sont remplies", écrit-il dans sa profession de foi, laissant ainsi la porte ouverte à un retrait de sa part en début de séance si les autres candidats se maintenaient.

Or, Claude Bartolone n'envisage absolument pas de renoncer, selon son entourage, tandis qu'Elisabeth Guigou et Jean Glavany ont tous deux déclaré jeudi matin à l'AFP avoir la ferme intention de se maintenir.

Le député de Seine-Saint-Denis Bruno Le Roux, seul candidat à la présidence du groupe socialiste et qui sera désigné à ce poste par le groupe en début de réunion "par acclamation", devait toutefois recevoir chacun des quatre candidats pour voir si un consensus restait possible.

Si celui-ci n'est pas trouvé, les quatre candidats - ou trois si Daniel Vaillant se retire - prononceront chacun une déclaration devant les 280 socialistes rassemblés dans la salle des fêtes de l'Hôtel de Lassay, la résidence du président de l'Assemblée.

Guigou impopulaire mais seule femme

Le vote se déroulera ensuite à bulletins secrets. Si aucun candidat ne recueille la majorité absolue, un second tour sera nécessaire. Jean Glavany a annoncé dans sa profession de foi qu'il se désisterait pour Elisabeth Guigou si celle-ci le distançait au premier tour.

Celui ou celle qui sera désigné(e) portera les couleurs socialistes lors de l'élection du président de l'Assemblée mardi prochain, avec la certitude d'être élu(e) par la majorité de gauche.

La grande inconnue est de savoir comment voteront les nouveaux députés, qui représentent la moitié du groupe, et dans quelle mesure l'argument de la parité jouera.

De l'aveu même de Jean Glavany, qui s'est excusé d'avoir dit que la compétence "ne se mesure pas à la longueur des cheveux ou de la jupe", la question de "la représentation des femmes" est devenu un des arguments de la campagne pour le perchoir.

En effet, si Elisabeth Guigou, peu populaire auprès de nombreux députés qui lui reprochent une certaine froideur, n'est pas élue, les quatre premiers personnages de l'Etat (président de la République, Premier ministre, présidents du Sénat et de l'Assemblée) seront tous des hommes, en contradiction avec la volonté affichée par François Hollande de promouvoir des femmes.

C'est pour cette raison que l'Elysée, Matignon et la direction du Parti socialiste avaient tenté en vain de convaincre la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu, plus appréciée de ses collègues, de se porter candidate.

Elisabeth Guigou s'engage d'ailleurs "à faire avancer la parité à l'Assemblée et dans la société", et à promouvoir les jeunes et la diversité. Elle "souhaite une présidence qui renouvelle l'action parlementaire", et une Assemblée ouverte sur l'Europe, un de ses sujets de prédilection.

Claude Bartolone, promet pour sa part "une présidence de caractère", tout en affirmant vouloir être "le président de la loyauté vis-à-vis du président de la République, du Premier ministre et du gouvernement".

Chacun des quatre candidats promet de respecter les droits de l'opposition, et insiste sur son expérience: tous les quatre ont été ministres, et sont parlementaires de longue date.

Par AFP

Réagissez à cet article

Réagissez avec votre compte Francesoir.fr :

Ou créez GRATUITEMENT votre compte Francesoir.fr :
Publié : 21/06/12 - 05h50
Mis à jour : 21/06/12 - 13h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 18:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 16:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 20:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 16:21

      238720 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 22:39

      186380 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur