La confiance dans les médias au plus bas

La confiance dans les médias au plus bas

Publié le :

Jeudi 02 Février 2017 - 10:29

Mise à jour :

Samedi 04 Février 2017 - 15:04
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP

-A +A

Moins de la moitié des Français jugent crédibles les informations relayées par les journaux et la télévision, un taux historiquement bas, selon le baromètre annuel de La Croix réalisé par Kantar Public, qui montre aussi que l'intérêt pour l'actualité baisse.

Plus de la moitié des personnes interrogées (52%) font confiance à la radio, média jugé le plus crédible depuis plusieurs années selon ce baromètre, mais cette proportion recule (-3 points sur un an).

Parmi les sondés, 44% font confiance aux journaux, niveau le plus faible depuis 2003, 41% à la télévision, un plus bas depuis 1987, tandis qu'un quart d'entre eux (26%) font confiance à internet.

Télévision et internet sont les principaux moyens d'information: la télé pour 48% (-6 points sur un an) et internet pour 25% (+5 points).

Les chaînes d'information sont moins regardées qu'en 2016 pour "approfondir les sujets d'actualité" avec 30% d'utilisateurs, contre 44% l'année dernière.

Sur internet, les principales sources d'information sont les sites et applications de la presse écrite (28%), suivis des réseaux sociaux qui progressent (19%, +5 points sur un an).

Près des trois quarts des personnes interrogées (73%) ne font pas confiance aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux. Elles sont 60% à toujours lire le contenu d'une info avant de la partager.

Par ailleurs, l'intérêt pour l'actualité atteint son plus bas niveau depuis le début du baromètre en 1984, avec 64% des Français qui disent suivre les nouvelles avec grand intérêt (-6 points sur un an).

Les personnes interrogées ont estimé que les médias ont trop parlé l'an dernier du braquage de Kim Kardashian à Paris (62%), de l'affaire du burkini (62%) et des élections américaines (55%).

A l'inverse, elles pensent que les médias n'ont pas assez consacré de temps aux affaires de pédophilie dans l'église (43%), aux manifestations de policiers (37%) et à la Cop 22 sur le climat (32%).

Satisfecit en revanche pour la place accordée à la couverture des attentats de Nice et Bruxelles (66 et 67%) et l'annonce de la non-candidature de François Hollande (65%).

Pour plus des trois quarts des sondés (78%), le rôle des médias d'information est important pour aider les électeurs à faire leur choix pour la présidentielle et ils en attendent avant tout une info vérifiée (74%).

Ce sondage a été réalisé auprès de 1011 personnes représentatives de la population entre le 5 et le 9 janvier.

Moins de la moitié des Français jugent crédibles les informations relayées par les journaux et la télévision

Commentaires

-