Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 21 octobre, 07:17
Accueil > Actualité > Economie > Taxe obésité : Après les sodas, les chips ?

Taxe obésité : Après les sodas, les chips ?

Plan de rigueur


Le gouvernement va taxer les sodas dès le 1er janvier. Un début ? Les aliments gras et sucrés – barres chocolatées, chips, hamburgers – sont aussi dans le collimateur des experts de l’obésité.

Les sodas ont été taxés
Les sodas ont été taxés SIPA

Les amateurs de coca light peuvent pousser un soupir de soulagement : ils échappent à la nouvelle taxe sur les boissons sucrées annoncée hier par Matignon dans le cadre du plan d’austérité. Le gouvernement espère faire coup double en luttant contre l’obésité et en réduisant le déficit budgétaire. Concrètement, le taux de TVA des sodas sucrés, des nectars et des jus de fruits concentrés sera aligné sur celui du vin dès le 1er janvier 2012 (soit une taxe de 19,6 %, contre 5,5 % actuellement). Selon l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), le prix de la canette devrait augmenter d’un centime d’euros en moyenne. Seuls les jus de fruit sans sucres ajoutés, les eaux minérales et les sodas contenant des édulcorants passeront entre les gouttes. Objectif : générer « 120 millions d’euros de recettes supplémentaires pour la Sécurité sociale » et « inciter les consommateurs à réduire leur consommation de boissons sucrées ». Pour justifier leur décision, les autorités rappellent que depuis quinze ans le poids moyen des Français a augmenté de 3,1 kg alors que leur taille n’a progressé que de 0,5 centimètres. « La prévalence de l’obésité, qui s’élevait à 8,5 % en 1997, atteint désormais près de 15 %, une progression de plus de 70 % en douze ans », a souligné Matignon, en s’appuyant sur des chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une taxe déjà envisagée

Un argument qui n’a pas réussi à calmer les fabricants de soft drinks, qui s’estiment stigmatisés par une taxe « illogique et scandaleuse ». « C’est une politique identique à celle qui a été menée pour l’alcool et pour le tabac et nous ne voulons pas que l’alimentation subisse ce type d’approche. C’est la première fois que cela se fait, c’est inacceptable », s’est emporté Jean-René Buisson, président de l’Ania, qui se déclare « furieux ». Seuls quelques pays d’Europe comme la Belgique, le Danemark, la Finlande et les Pays-Bas ont mis en place un « impôt » sur les boissons sucrées. En France, l’idée d’une taxe sur les produits gras et sucrés avait déjà été évoquée en 2008 à la suite d’un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), avant d’être abandonnée. Alors ministre du Travail, l’actuel ministre de la santé, Xavier Bertrand, s’y était lui-même montré hostile. « Cela augmenterait les prix, et je ne suis pas sûr que ça changerait les comportements », avait-il déclaré à l’époque.

"Aucun intérêt de santé publique"

Un scepticisme que partage aujourd’hui l’ancien directeur général de la Santé, William Dab. « L’obésité résulte d’une conjonction de nombreux facteurs, comme l’apport de sucre, mais aussi celui de gras et de sel. L’augmentation isolée du prix d’un aliment n’a donc aucune utilité en termes de santé publique, ni aucun sens sur le plan scientifique. Elle ne sert qu’à renflouer les caisses de l’Etat », lâche l’épidémiologiste. « On sait que la hausse du tabac est la seule solution efficace pour lutter contre le tabagisme. Mais cette équation ne s’applique pas aux boissons », poursuit le professeur. Il préconise plutôt des mesures contraignantes. « On pourrait obliger les industriels à réduire la teneur en sucre et en sel de leurs produits, sans toucher au prix, ou encore modifier le contenu de certaines publicités. »

Les nutritionnistes divisés

La taxe sur les boissons sucrées ne fait pas non plus l’unanimité dans les rangs des spécialistes de l’obésité. « L’idée est bonne, mais la méthode est discutable, affirme la diététicienne Béatrice Bénavent Marco. En s’attaquant au porte-monnaie, on risque de déplacer le problème en encourageant les achats de sous-marques de sodas. Et la logique voudrait qu’on augmente aussi les bonbons, les gâteaux et le chocolat. » Pour cette spécialiste, la seule planche de salut consiste à « agir à la base en apprenant aux enfants à avoir une alimentation équilibrée dès le plus jeune âge ». « Je crois que c’est une bonne mesure », indique en revanche le nutritionniste Jacques Fricker. « La TVA à 5,5 % devrait être réservée aux produits de première nécessité. Les sodas sucrés n’ont aucun intérêt nutritionnel et ils favorisent les maladies cardio-vasculaires, le diabète et les caries. Il faudra attendre six mois à un an pour savoir si la taxe fonctionne, mais ça vaut le coup d’essayer. »

Marie-Laure Hardy
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article13 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 08:21

    Anonyme-77656
    Coup double

    Non seulement ces taxes vont rentrer dans les caisses de l'état mais en plus si ça dissuade de consommer des boissons sucrées, de l'alcool et du tabac ça fera faire des économie à la sécu ...



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 08:43

    Anonyme-77656
    1 centime seulement

    par bouteille, pas de quoi en faire un fromage ni une jaunisse !!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 13:41

    Anonyme-77656
    Le retour de la GABELLE

    Que l'on taxe le tabac dont la nocivité est démontrée, passons, quoique, si c'est vrai, il faudrait le supprimer.

    Les alcools fort, passons, quoique beaucoup se pinte à la bière et au pinard qui ne sont pas visés.

    Pour les sodas, alors là, on touche à l'alimentaire qui n'est qu'une question d'équilibre et d'éducation.


    Le sel est tout aussi mauvais, voilà plus de 20 ans que Kouchner voulait le réduire, c’est une idée çà: TAXONS le SEL... On reviendra au moyen-âge



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 14:15

    Anonyme-77656
    Questions philosophique ?

    Un état a t il le droit de s'attaquer à une culture comme la gastronomie Française ? Même si le coca n'est pas tres frenchy, le cury était dans la même situation il y a des dizaines d'année. Le French paradoxe du vin réduit la mortalité cardiovasculaire (on a été tres surpris en le découvrant il y a des dizaines d'années)

    La fiscalité peut elle intervenir dans l'établissement d'une culture gastronomique qui se construit sur des mélanges, sur des centaines d'années ?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 16:08

    Anonyme-77656
    Interdire d'antenne les gros parlementaires

    Et pourquoi pas interdire d'antenne les parlementaires en surpoids ou leur mettre un bandeaux de bas d'écran à chaque passage de type 'Le surpoids est dangereux pour la santé'. C'est important non de ne pas conditionner les jeunes et de la sensibiliser aux risques de l'obésité... non ?



    - Signaler un abus  
  • Par utopia, le 26 août à 17:41

    utopia
    illogique

     L'état veut renflouer ses caisses  en augmentant le prix des sucreries, mauvaises pour la santé . Alors de 2 choses l'une: 1) si je suis ok pour renflouer l'état de cette manière , je consomme  sciemment ces cochonneries , et je m'expose à plus de maladies...


    2) je me mets au régime (,et j' avale de l'aspartam , réputé cancérigène,) : l'état ne rempli pas ses caisses comme prévu , donc le déficit ne se comble pas... et je risque aussi des maladies...(c'est curieux , plus personne ne parle de l'aspartam!!)


      Donc l'état pour gagner un peu sur ce chapitre doit encore se "sucrer"...!!! sur les assurances maladie;(voyez les complémentaires santé: elles vont être plus taxées)


     c'est une politique de morbidité.... où l'individu paye non seulement de sa poche , mais de sa peau


     A quand une hyper taxation de caviar ??? 



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 17:55

    Anonyme-77656
    A chacun d'assumer ses choix!

    Ces mesures ne sont que de la poudre aux yeux comme toutes les mesures prises pas les différents gouvernements qui se sont succédés depuis le début de l'ère Sarkozy.

    Mais en même temps tous ces trucs sont inutiles et peuvent être remplacés par des aliments sains donc à chacun d'assumer ses choix de vie!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 19:34

    Anonyme-77656
    vivement 2012 a plus rien

    vivement 2012 a plus rien comprendre avec l'ump on taxe les aliments les sucres mais on autorise la vente de cigarette qui tue encore +



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 12:01

    Anonyme-77656
    Faut surtout éduquer les

    Faut surtout éduquer les parents afin qu'ils cessent d'acheter avec exès des sodas et sucreries et d'en gaver leurs enfants ! (trouvez vous normal que certaines familles n'aient comme boisson sur la table lors de tous les repas que des sodas ?)

    Je suis pour la taxation du superflu et la non taxation du necessaire ! Il serait temps de savoir faire la difference entre les deux!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 16:38

    Anonyme-77656
    salaud de pauvres , n auront

    salaud de pauvres , n auront qu boire de l eau de veolia



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 sep à 13:40

    Anonyme-77656
    l'etat vous ment

    il veut taxer les chips car les chips comme le coca sont des produits très consommés en france, et alors et alors et ben la garde de fer voit du flouz a prendre aux français on leur racontant des bobards genre c'est pour votre santé.

    au maroc comme dans tous les pays du maghreb consomment enormément de coca et des chips, et ce n'est pas pour ça qu'ils sont obeises. donc MENSONGE DE PLUS POUR CAROTTER LES FRANCAIS.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 sep à 13:52

    Anonyme-77656
    Bachelot

    si c'est ça, alors la bachelot doit en bouffer des chips et torcher du coca a longueur de journée

    elle doit même se lever à 3 heure du mat pour se faire un pti casse croute. le pique nique au lit, camembert, chips, saucisson, saucisse, un pti bleu d'auvergne, un pti bresse bleu aller les bleuuuus.

    gros paquets de chips "scrasch scrasch scrasch scrasch hummm miam miam" reuuuuuuuuuuuuuuuu un pti coup de coca. un pti chouxe a la crème, un pti tagine bien marocain, oooh un pti couscous, aaaaaaaaaaah la bonne pizza, huummmm le pti bourguignon de ce midi il en reste encore au frigo, une petite tablette de chocolat. un pti liegeois, c'est plus une chambre à coucher c'est une cuisine, les assiettes vides sous le lit bonjour le menage



    - Signaler un abus  
  • Par bourdel, le 22 juin à 01:07

    bourdel
    rubrique taxe et santé

    les téléphones portables sont ils nocifs ou pas,taxables ou pas ?



    - Signaler un abus  
Publié : 26/08/11 - 08h00
Mis à jour : 26/08/11 - 08h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238710 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186380 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur