Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 31 octobre, 14:29
Accueil > Actualité > Faits divers > Gaëlle Le Tutour : Le mystère du squelette de Thorigné-Fouillard

Gaëlle Le Tutour : Le mystère du squelette de Thorigné-Fouillard

Faits divers


Gaëlle Le Tutour, 46 ans, avait disparu le 8 novembre 2009. Ses ossements ont été retrouvés, dimanche dernier, dans la forêt, près de Rennes (Ille-et-Vilaine). Mais qu’est-il arrivé à cette mère de famille ?

Des ossements de Gaëlle Le Tutour ont été retrouvés
Des ossements de Gaëlle Le Tutour ont été retrouvés SIPA

C’est une découverte qui permet d’élucider une première partie du mystère mais pas encore de résoudre l’intégralité de l’énigme de la disparition de Gaëlle Le Tutour. Dimanche, vers 16 heures, des chasseurs ont découvert des ossements dans la forêt de Rennes, sur un terrain boisé situé sur la commune de Thorigné-Fouillard. Après des vérifications effectuées grâce à l’examen de la dentition, il est établi qu’il s’agit du corps de Gaëlle Le Tutour, une enseignante de 46 ans, disparue le 8 novembre 2009.

« Des analyses ADN viendront dès que possible le confirmer », a précisé Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur de la République de Rennes. Pour l’heure, les résultats de ces investigations médico-légales « très poussées » ne sont pas encore disponibles. Mais l’identité du cadavre ne fait guère de doute et la découverte de ces ossements permet déjà de percer une partie du mystère qui entourait la disparition de la mère de famille. Les examens scientifiques permettront, peut-être, d’apporter une réponse aux enquêteurs qui cherchent à comprendre les circonstances du décès de la quadragénaire.

Car les gendarmes disposaient jusque-là de peu d’éléments pour parvenir à élucider cette affaire. A la suite à cette découverte, le procureur a ouvert, dimanche dernier, une information judiciaire pour « meurtre », « sans que cela signifie que cette hypothèse est privilégiée », a expliqué le magistrat. Il s’agit de fournir aux militaires tous les moyens nécessaires à l’avancée des investigations. « On n’exclut rien », avance un gendarme. Fugue, mauvaise rencontre, accident ou suicide, toutes les pistes vont être exploitées par les hommes de la section de recherches de Rennes chargés de l’enquête.

"Sac dégrafé"

Le corps de Gaëlle Le Tutour a été retrouvé à 8 kilomètres de son domicile. Les ossements dispersés en divers endroits se situaient « à proximité immédiate de la clôture de l’autoroute A84 », sous des ronces et des hautes herbes, au hameau les Gaudriers. Un des chasseurs qui a découvert les ossements a affirmé à France 3 Bretagne que « la tête » de la victime avait été trouvée « juste à côté » d’un « sac qui s’était dégrafé ». Cette découverte laisse planer le doute sur les causes de la mort de Gaëlle Le Tutour : a-t-elle été tuée avec ce sac, a-t-elle mis fin à ses jours ? Les vêtements que portaient l’institutrice au moment de sa disparition ont également été découverts, en lambeaux. Enfin, le corps a-t-il pu séjourner à cet endroit-là durant deux ans, sans que jamais personne ne l’ait aperçu auparavant ? Premier élément de réponse, cet endroit ne faisait semble-t-il pas partie du chemin habituellement suivi par la mère de famille lors de ses sorties sportives. 

Dernier message

Le 8 novembre 2009, Gaëlle Le Tutour avait quitté son domicile situé au Landes-Saint-Denis à 1 kilomètre de Saint-Sulpice-la-Forêt. La maison est située près de la forêt. Pour Gaëlle Le Tutour, qui s’adonne régulièrement au sport, c’est l’endroit idéal : elle n’a, en effet, que quelques mètres à parcourir pour gagner le bois. La quadragénaire a pour habitude de partir à vélo, au milieu de la forêt, sur une partie de route goudronnée. Mais ce jour-là, elle est partie, sans sa bicyclette, pour faire un footing, vêtue d’une polaire, d’un pantalon noir et de baskets, sans téléphone portable, ni papiers. A 8 h 58, elle a envoyé un message sur le téléphone portable de son mari qui n’a pas dormi chez eux après une dispute. Gaëlle lui adressait ses excuses. C’est la dernière trace de vie laissée par la mère de famille. Ses proches n’auront plus jamais de nouvelle. En milieu d’après-midi, son mari et ses enfants, inquiets, contactaient la gendarmerie. Les premières recherches étaient alors lancées. Le temps pluvieux n’avait pas facilité le travail des enquêteurs. En janvier 2010, les gendarmes avaient ouvert une cellule d’enquête, close cinq mois plus tard, faute de résultat. Un an et demi plus tard, une dizaine d’enquêteurs sont aujourd’hui mobilisés sur le dossier dans l’espoir, de mettre, enfin, un point final à cette affaire. 

Par Nathalie Mazier
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Faits divers

Publié : 02/12/11 - 06h50
Mis à jour : 02/12/11 - 07h01
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 18:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 16:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 20:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 16:21

      238720 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 22:39

      186380 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur