Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 24 avril, 23:16
Accueil > Actualité > International > Côte d'Ivoire : Chronologie des événements depuis mai 2011

Côte d'Ivoire : Chronologie des événements depuis mai 2011

Côte d'Ivoire, après l'élection


En mai 2011, après des mois de crise et plusieurs semaines de guerre, Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire, élu, arrive au pouvoir. Retour en texte, photos et vidéos, sur les événements qui ont marqué ces premiers mois de pouvoir. Annonces du nouveau pouvoir, soutien de la France, nominations militaires contestées, justice des vainqueurs et craintes de l'ONU et des ONG forment l'essentiel des événements de ces quatre derniers mois.

L'ex-président Laurent Gbagbo a été inculpé pour crimes économiques jeudi 18 août.
L'ex-président Laurent Gbagbo a été inculpé pour crimes économiques jeudi 18 août. SIPA

6 mai 2011

Alassane Ouattara prête serment Alassane Ouattara prête serment comme président, après une grave crise née du refus de l`ex-chef de l`Etat Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l`élection du 28 novembre. Il invite à « tourner la page de la crise » (près de 3.000 morts selon les nouvelles autorités).

 Laurent Gbagbo, qui refusait de quitter le pouvoir, a été arrêté par les Forces républicaines (FRCI) de Ouattara avec l'aide de l'armée française le 11 avril à l`issue d`une guerre de dix jours dans Abidjan et après plusieurs jours de bombardements de la force française Licorne et de l`ONU.

21 mai 2011

Alassane Ouattara prête serment Investiture d'Alassane Ouattara Ouattara est investi devant une vingtaine de chefs dEtat africains, le président français Nicolas Sarkozy et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

25 mai 2011

Rapport Amnesty International Côte d'IvoireCrimes : Amnesty International met en cause les deux parties du conflit Dans un rapport publié le 25 mai Amnesty International montre « que toutes les parties au conflit ont commis des crimes au regard du droit international, y compris des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité ». L'ONG met en outre en cause la protection de la population par l'Onuci, lors de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire. L’ONG de défense des droits de l’homme fait état du meurtre d'une centaine d'hommes à Duékoué.

27 mai 2011

Les violences post-électorales ont occasionné 1012 morts (ONU) Des crimes continuent d`être commis dans l'ouest (commission d'enquête de l'ONU). Selon la mission onusienne Onuci, plus d'un millier de personnes ont été tuées entre décembre et avril dans cette région.

 Le chiffre avancé par l'ONU concernant les massacres de Duékoué (506 personnes auraient trouvé la mort lors des massacres de Duékoué), est loin derrière, celui annoncé par Amnesty International.

1 juin 2011

Nouveau gouvernement, toujours dirigé par Guillaume Soro. Le nouveau gouvernement ne compte pas de représentant du camp de l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo. Toujours dirigé par le Premier ministre Guillaume Soro, également ministre de la Défense, ce cabinet comprend 36 ministres, dont 14 membres du Rassemblement des républicains (RDR) et 8 du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ancien président Henri Konan Bédié. L'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) dispose, elle, de 5 représentants, dont son chef Guillaume Soro, et 5 ministres sont issus de la société civile.

2 juin 2011

Rapport HRW sur les exactions post-électoralesHRW dénonce des exactions persistantes Au moins 149 partisans réels ou supposés de Gbagbo ont été tués par les forces de Ouattara depuis avril selon un rapport de l'ONG Human Rights Watch (HRW). De leur côté, « les miliciens pro-Gbagbo ont tué au moins 220 hommes dans les jours ayant immédiatement précédé et suivi l'arrestation de Gbagbo » (HRW).

10 juin 2011

Capture d'écran du site de l'ONU dénonçant les exactions des deux camps en Côte d'IvoireLa commission d'enquête accuse les deux camps La commission d'enquête de l`ONU accuse les deux camps d'avoir commis des violations qui « pourraient constituer des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre ».

27 juin 2011

En Côte d'Ivoire une scierie reprend son activitéL`UE lève ses dernières sanctions à l'encontre d'entreprises ivoiriennes. L’institution a annoncé par communiqué qu’elle a « décidé ce jour de lever les restrictions imposées aux trois dernières entités de Côte d’Ivoire faisant l’objet d’un gel des avoirs (...) afin de soutenir le redressement économique de ce pays ». La levée des sanctions concerne la RTI (Radiodiffusion Télévision ivoirienne), l’Association des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROCANCI) et la Société de gestion du patrimoine de l’électricité (SOGEPE). Les sanctions étaient destinées à asphyxier économiquement l’ex-président Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale qui l’a opposé à l’actuel président ivoirien, Alassane Ouattara.

7 juillet 2011

Soumaïla Bakayoko rencontre Guillaume Soro Alassane Ouattara nomme son chef d'état-major Ici avec Guillaume Soro, e général Soumaïla Bakayoko, ancien chef militaire de l'ex-rébellion, est nommé chef d'état-major de la nouvelle armée, les  Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI). Le général Soumaïla Bakayoko, l'ancien chef militaire de la rébellion, remplace le général Philippe Mangou, qui occupait le poste sous Laurent Gbagbo depuis sept ans. De nature posée, le plus haut gradé des ex-Forces nouvelles est présenté comme consensuel, loin de l'image d'un chef de guerre. L'un de ses défis sera d'unifier les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) puisque la nouvelle armée est censée regrouper les forces d'Alassane Ouattara et l'armée régulière, ainsi que certains des jeunes miliciens qui leur ont été associés. L'autre objectif important est la normalisation sécuritaire. Ils devront faire rentrer dans la légalité les comzones, ces chefs de guerre de l'ex-rébellion qui contrôlent le Nord depuis 2002 et se sont répartis Abidjan depuis la bataille d'Abidjan en sept zones d'influence, et rétablir la gendarmerie et la police dans leur rôle.

8 juillet 2011

Site FMI prêt Côte d'Ivoire

Le FMI annonce la reprise de son aide. L'institution a indiqué que son conseil d'administration avait donné son accord à un décaissement de 129 millions de dollars au titre de la Facilité de crédit rapide. Le Fonds avait accordé en mars 2009 un prêt de quelque 330 millions d'euros au pays, dont trois tranches seulement ont été versées sur les sept prévues à l'origine.

15 juillet 2011

François Fillon en visite à Abidjan Visite du Premier ministre français François Fillon. La France débloquera pour la Côte d'Ivoire trois milliards d'euros, sous forme d'aide et d'allègement de dette, à partir de la mi-2012, cela en plus des 400 millions d'euros déjà promis depuis la chute de Laurent Gbagbo, a déclaré le Premier ministre François Fillon sur place.

20 juillet 2011

Alassane Ouattara face aux journalistes d'Associated PressOuattara instaure une commission d'enquête sur les violations des droits de l'Homme durant la crise.
Le président ivoirien Alassane Ouattara a instauré une commission d`enquête sur les violations des droits de l'Homme commises durant la récente crise post-électorale, une commission qui aura six mois pour rendre ses conclusions. Cette commission nationale mènera « des enquêtes non-judiciaires » pour « aider à comprendre comment et pourquoi » des violations « aussi graves et massives » des droits de l'Homme ont pu être commises, selon un communiqué du Conseil des ministres. Annoncée depuis un mois cette structure devra aussi « apporter des réponses appropriées » aux rapports d'ONG internationales de défense des droits de l'Homme, qui - comme l`ONU - ont accusé le camp de l'ex-président Laurent Gbagbo comme le camp Ouattara de crimes de guerre et contre l'humanité. Alassane Ouattara « a rappelé son engagement » à lancer « des procédures judiciaires à l'encontre de tous les auteurs des atteintes aux droits de l`Homme ».

25 juillet 2011


Nomination d'un nouveau président du Conseil constitutionnel. Le précédent, avait déclaré Gbagbo, dont il était proche, vainqueur de l'élection en 2010. Le nouveau président du Conseil constitutionnel ivoirien, Francis Wodié, a prêté serment : « Je m’engage à bien et fidèlement remplir ma fonction, à l’exercer en toute indépendance et en toute impartialité, dans le respect de la Constitution ». Succédant à Yao Paul N’Dré à la tête de cette institution, Pr Francis Wodié, a indiqué à la presse, au terme de la cérémonie, qu’il entend placer le Conseil constitutionnel dans son rôle « d’organe indépendant, impartial et soucieux de la volonté du peuple ». L’ancien président du Conseil constitutionnel avait proclamé, en décembre l’ex-président ivoirien vainqueur du second tour de l’élection présidentielle alors que la Commission électorale indépendante (CEI) déclarait le candidat Alassane Ouattara vainqueur de la même élection.

27 juillet 2011

Ouattara en visite à l'ONU rencontre Ban Ki MoonVisite à l'ONU et promesses de justice En visite à l'ONU, Ouattara promet que les auteurs de crimes commis pendant la crise seront punis, y compris ceux de son camp. Il assure que le président Gbagbo est traité avec dignité dans une villa du nord du pays.

29 juillet 2011

Obama et Ouattara La reconnaissance américaine Le président américain Barack Obama reçoit  àl la Maison Blanche quatre dirigeants d`Afrique de l`Ouest francophone, dont Ouattara (à droite sur la photo) à côté du président guinéen, Alpha Condé.

3 août 2011

Le retour en force des rebelles D'importants et controversés chefs de l`ex-rébellion sont promus dans la nouvelle armée. Ces anciens chefs rebelles à la réputation controversée se partagent le contrôle du nord du pays depuis le putsch raté de 2002. Appelés aussi « com-zone », ces commandants ont, avec l'appui militaire de la France et de l'ONU, contribués à porter au pouvoir Alassane Ouattara, après quatre mois et deux semaines de guerre conclue par l'arrestation le 11 avril 2011 de Laurent Gbagbo. Nommés officiellement par Alassane Ouattara, ces anciens chefs de guerre font partie d'une grande vague de promotion et de nominations au sein de la nouvelle armée. Les « com-zone » ont été régulièrement accusés depuis 2002 d'exactions par l'ONU ou par des ONG. Parmi ceux-ci, Martin Fofié Kouakou, mis en cause par l'ONU depuis 2006 pour avoir mené des « exécutions extrajudiciaires », devient le commandant de la ville de Korhogo. D'autres anciens chefs de guerre se retrouvent dans ces nominations. L'ancien chef rebelle, Issiaka Ouattara, dit Wattao (ici au centre, sur la photo prise le 15 avril 2011 avec un officier français après la bataille d'Abidjan), devient commandant en second de la Garde républicaine. Ousmane Chérif, « com-zone » le plus proche de Ouattara, prend le commandement en second du Groupe de sécurité de la présidence de la République.

Martin Fofié Kouakou a été gravement mis en cause en 2006 par l'ONU dans la résolution pour s'être livré au « recrutement d’enfants soldats, à des enlèvements, à l’imposition du travail forcé, à des sévices sexuels sur les femmes, à des arrestations arbitraires et à des exécutions extrajudiciaires » (lire ci-dessous).

10 août 2011

Inculpations politiques Pascal Affi N`Guessan (photo), président du parti de Gbagbo, et 11 personnalités de son camp sont inculpés d'atteinte à la sûreté de l`Etat et placés en détention préventive. Une quarantaine de personnalités politiques sont désormais inculpées et détenues dans les rangs du régime déchu.

11 août 2011

Soldats pro-Gbagbo prisonniers le 6 avril 2011 à l'entrée d'AbidjanLes pro-Gbagbo au pas 58 militaires fidèles à Gbagbo sont inculpés pour des crimes commis durant la crise. 40 sont placés en détention préventive. Soixante-deux militaires fidèles à l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo ont été inculpés pour des crimes commis durant la crise post-électorale. Quarante de ces inculpés. Parmi la vingtaine d'officiers en détention figure le général Brunot Dogbo Blé. Les accusations retenues sont : arrestation illégale, séquestration suivie de meurtre, recel de cadavre, viol, vol, violation de consignes, détention arbitraire, détournement de fonds aux fins d'achat d'armes et de recrutement de mercenaires, formation et entretien de miliciens. (La photo présente des soldats soldats pro-Gbagbo prisonniers des FRCI à l'entrée d'Abidjan le 6 avril 2011.)

11 août 2011

Un soldat de l'ONU protège la mission catholique de Duékoué dans l'ouest de la Côte d'IvoirePoursuite des exactions : L'Onuci s'alarme L'Onuci s'alarme de la poursuite des exactions par des éléments de la nouvelle armée de Ouattara. Entre le 11 juillet et le 10 août, pas moins de 26 exécutions sommaires sont signalées. Ces exactions impliqueraient principalement des membres de la nouvelle armée mise en place par le président Ouattara. D'après l'Onuci, c'est dans des zones largement peuplées de partisans de l'ex-président Gbagbo, près de Duékoué ou à Abidjan, que les exactions ont eu lieu. Selon Guillaume Ngefa, chargé des droits de l'homme pour l'Onuci, les 26 exécutions sommaires sont essentiellement le fait des FRCI ( Forces républicaines de Côte d’Ivoire), la nouvelle armée mise en place par le président Alassane Ouattarra : « L’Onuci a constaté pendant ces quatre dernières semaines que 26 personnes avaient été exécutées sommairement et 85 personnes ont été victimes d’arrestation arbitraire et de détention illégale. Nous avons aussi constaté 11 cas de viol, principalement dans la région de Duékoué. Nos investigation indiquent que dans ces cas d’exécutions sommaires extrajudiciaires, la plupart ont été commises par les éléments des FRCI ».  Dans la capitale, huit fosses communes ont, en outre, été découvertes dans le quartier de Yopougon, ajoute Guillaume Ngefa.

18 août 2011

Gbagbo Laurent et Simone faits prisonniers au palais présidentiel le 11 avril 2011Les Gbabo sous le couperet de la justice des vainqueurs Laurent Gbagbo et son épouse Simone inculpés et placés en détention préventive pour « crimes économiques ». La justice ivoirienne met ainsi fin à un vide juridique autour du cas Gbagbo, assigné à résidence au nord du pays depuis le mois d’avril sans être inculpé. Parallèlement, la Cour pénale internationale se penche sur les « crimes de sang » commis pendant la crise post-électorale et dont seraient responsables Laurent Gbagbo mais aussi le camp Ouattara.

 

 

Antoine Kowalski

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par HeyBaal, le 20 août à 16:33

    HeyBaal
    En même temps les opérations

    En même temps les opérations militaires sont rarement menées par des intellectuels ou des pacifistes. Ce genre d'affrontement désorganisé ne permet pas de toujours savoir pour quelle raison les gens sont morts. Espéront que la Côte d'Ivoire saura tourner la page.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 août à 11:58

    Anonyme-77656
    mais oui bien sûr

    Tout le contraire, la vérité si je mens.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 août à 14:12

    Anonyme-77656
    il faut attendre les enquête

    il faut attendre les enquête avant de juger



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 août à 15:57

    Anonyme-77656
    La colonisation de l'Afrique

    La colonisation de l'Afrique en direct(côte d'ivoire,libye...)

    Regardez ,observer ,écoutez les médiats internationaux et vous saurez ce qu'a été la colonisation pour nos parents et nos grand parents.

    Hier c'était la colonisation mais aujourd'hui la recolonisation.

    l'histoire se repète.

    Nos parents nous l'on déja racontée et nous devons à notre tour le raconter à nos enfants et petits enfants.



    - Signaler un abus  
Publié : 20/08/11 - 14h18
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391600 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur