Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 31 août, 12:13
Accueil > Actualité > International > Les Français massivement prêts à "adopter" les Belges francophones

Les Français massivement prêts à "adopter" les Belges francophones

International


Un sondage exclusif de l’Ifop pour France-Soir montre que le nombre de Français qui seraient favorables à un rattachement de la Wallonie à la France ne cesse d’augmenter.



66 % des Français interrogées par l’Ifop pour France-Soir (*) – soit 6 points de plus qu’en juillet 2008 (sondage Ifop-La Voix du Nord) et 12 points de plus qu’en novembre 2007 (sondage Ifop-JDD) – se disent aujourd’hui favorables au « rattachement » de la Wallonie à la France si la Belgique, demain, éclatait.

En l’état, malgré des tensions croissantes entre Flamands et Wallons, ce cas de figure – qui serait, par ailleurs, très lourd de conséquences sur l’équilibre de l’Europe – est théorique. Encore que les élections législatives qui vont avoir lieu dimanche chez nos amis et voisins belges – sur fond de crise, de dette et de déficits – pourraient être marquées, dit-on, par la percée de la Nouvelle Alliance flamande, officiellement séparatiste, officieusement indépendantiste.

En tout état de cause, l’enquête de l’Ifop montre la progression régulière et désormais massive des sentiments de sympathie et de solidarité que portent les Français à leurs voisins francophones. La preuve : 75 % des habitants du Nord, du Pas-de-Calais, des Ardennes et de la Meuse (contre 24 % d’un avis contraire) souhaitent, en cas de crise, que la France tende demain les bras aux Wallons. Bref, et cela ne va pas toujours de soi, plus on est proches, plus on est « pour ».

Les 18-24 ans réticents

Les plus favorables à un « rattachement » de la Wallonie à la France : les hommes (70 %), les 50 ans et plus (71 %), les artisans et commerçants (74 %), les sympathisants Verts et UMP (68 % chacun).

Les plus réticents : les femmes (35 % disent non), les 18-24 ans (44 % ne croient pas viable ou simplement souhaitable cette perspective), les cadres supérieurs (42 %) et les sympathisants du… Front national (36 % préfèrent, devine-t-on, le chacun chez soi).

Spectaculaire : la faible proportion de ceux qui ne se prononcent pas. Quand il est question de la Belgique – différent et si proche – chacun, en France, a son avis.

(*) Sondage exclusif de l’Ifop pour France-Soir, réalisé du 5 au 7 juin 2010 auprès d’un échantillon national représentatif de 1.006 personnes âgées de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Par Dominique de Montvalon
C'est sur France Soir !

Plus d'articles International

Réactions à cet article99 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 08:09

    Anonyme-77656
    LA BELGIQUE

    Française mariée à un BELGE, si la Belgique se divise je ne deviendrai jamais FLAMANDE, FRANCO BELGE je suis FRANCO BELGE je resterai



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 09:12

    Anonyme-77656
    les pauvres

    Pauvre Belgique, vous trouvez qu'elle n'a pas assez de problème comme ça, sans vouloir lui rajouter celui la.

    Elle est certainement mieux en tant qu'état indépendant et libre que comme future région Française.

    Est ce que nous sommes vraiment mieux placé qu'eux pour vouloir leur donner des leçons.

    Qui rit aujourd'hui demain pleurera et je ne suis pas certain que ce soit nos voisins.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 09:12

    Anonyme-77656
    les pauvres

    Pauvre Belgique, vous trouvez qu'elle n'a pas assez de problème comme ça, sans vouloir lui rajouter celui la.

    Elle est certainement mieux en tant qu'état indépendant et libre que comme future région Française.

    Est ce que nous sommes vraiment mieux placé qu'eux pour vouloir leur donner des leçons.

    Qui rit aujourd'hui demain pleurera et je ne suis pas certain que ce soit nos voisins.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 10:24

    Anonyme-77656
    un détail

    une seule question : combien ça va coûter ?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 10:26

    Anonyme-77656
    Merci

    Depuis sa creation, la Belgique est un etat fictif, une alliance contre nature. Wallon, je ne me suis jamais sent Belge. Je me sens beaucoup plus proche du peuple Français que du peuple Flamand.

    Dimanche je voterai pour le "rassemblement Wallonie France" et je remerie les Français qui sont prêts à nous accueillir.

    En Belgique, toutes les centrales d'importation de produits étrangers, dans tous les domaines, de l'electronique à l'alimentation en passant par l'automobile se trouvent en Flandre.

    Du jour au lendemain tous ces importateurs perdront leur clientèle Wallone, particuliers et entreprises au profit des importateurs Français des mêmes produits.

    A bientôt amis Français.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 11:43

    Anonyme-77656
    Liégeois, j'ai toujours été

    Liégeois, j'ai toujours été favorable au rattachement de la Wallonie à la France. Pour de multiples raisons :


    1. Nous partageons la même langue et la même culture. Il n'y a ni langue, ni culture belge (sauf peut-être à Bruxelles).

    2. La Belgique est une construction artificielle inventée en 1830 par les Grandes puissances, pour faire barrage à l'influence de la France. Ce n'est pas une vraie nation.

    3. La principauté de Liège, qui représentait un tiers de la Wallonie d'aujourd'hui, a été pendant un millénaire un Etat indépendant, sans aucun rapport avec la Belgique. Il y a toujours eu, à Liège, depuis le 17è siècle, un parti populaire pro-français.

    4. En 1789, Liège a accompli la même révolution qu'à Paris, un mois seulement ( le 18 août ) après la prise de la Bastille, tournant le dos à la "révolution brabançonne" qui créa leséphémères "Etats belgiques unis". Elle a ensuite voté spontanément la réunion de la principauté à la République française.

    5. Le sentiment francophile est demeuré très fort, au point qu'à Liège, ville de 200.000 habitants, 35.000 Liégeois et Liégeoises fêtent chaque année le 14 juillet, dans une grande manifestation populaire, avec bals, attractions diverses, grand feu d'artifice sur le fleuve (la Meuse), organisation d'un "Village gaulois"franco-wallon pendant 15 jours, etc, etc..

    6. La province de Liège actuelle est le décalque de l'ancien département de l'Ourthe et compte environ un million d'habitants.

    André Schreurs



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 12:23

    Anonyme-77656
    Si les flamands veulent leur

    Si les flamands veulent leur indépendance soit , bon vent, mais jamais je ne voudrais devenir français, je suis belge et fier de l'être et je le resterai.


    ps: je suis aussi liégeois , mais pas un JUDAS !!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 13:10

    Anonyme-77656
    Alors la France aura aussi un

    Alors la France aura aussi un petit cadeaux de +/- 140 Milliard d'euros de dette en plus...



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 13:28

    Anonyme-77656
    Wallonie/France

    Vivre dans nouvelle région de France ne me dérange pas trop : exit le néerlandais comme 2è langue obligatoire, exit l'OBLIGATION de vôter, exit les dépenses pour une multitudes de ministres, de secrétaires d'Etat, de Présidents de ceci, de députés de cela... Pour Bruxelles, certainement plus la capitale fédérale, mais une grande cité européenne (comme Strasbourg) où le mutilinguisme serait nécessaire. Si les flamands veulent leur indépendance et vivre...seuls, que du bonheur !

    Quant à moi, le 13 juin, ma décision est prise... à soixante-quinze et même à quatre-vingt-quinze pour cent !!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 14:06

    Anonyme-77656
    Nouvelle

    Quelle bonne nouvelle!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 14:16

    Anonyme-77656
    DETTE

    Est-ce que les Français interrogés étaient au courant de la dette énorme de la Wallonie?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 14:25

    Anonyme-77656
    bonjour je suis flamand ...

    bonjour


    je suis flamand ... et j'aime bien le résultat de votre sondage ...

    je préfère d'avoir un bon voisin wallon, vivant en france, qu'un compatriotte avec qui je n'ai pas beaucoup en commun ... et qui ne sait meme pas de s'exprimer en néerlandais (j'en ai vraiment marre de ca).

    même si j'ai de la famille francophone en wallonie, la belgique ne me dit plus rien. donc en toute amicalité : c'est mieux de ce divorcer qu'and il n'y a pas d'amour. je peux toujours aller en france pour les rendre visite.

    et Brussel - Broekzele - Bruxelles alors ? capitale exotique bilingue d'une flandre provincale et néerlandophone, c'est charmant ! et en plus, capitale de l'europe comme maintenant ! naif? pet etre oui, le risque est aussi que ces institutions quittent la ville quand la belgique est terminale. il faut prendre cette risque, je trouve. car les américains et les anglais n'accepterons pas, dans mon avis, que bruxelles deviendra fraincais : trop de puissance politique pour la france.


    dag !



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:14

      Anonyme-77656
      Bruxelles ?

      Bruxelles bilingue oui. Mais certainement pas flamande !

      Bruxelles sera soit française, soit indépendante.


      Et quoi qu'il arrive, ce sera aux bruxellois de choisir, ni aux flamands, ni aux français, ni aux américains, ni aux anglais.


      Et que croyez-vous que les bruxellois choisiront ? Laughing out loud



      - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 11 juin à 17:26

        Anonyme-77656
        choizissez ce que vous voulez.

        Choizissez ce que vous voulez.

        Si ça serait un ville Francophone et partie de la France.

        Bon. Il n y aura plus d'argent de la région Flamand.


        Bonne chance nos amis.



        - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:21

      Anonyme-77656
      Francais Habitant en Flandres moi !

      Je ne crois pas en la Belgique, les wallons sont trop differents


      des flamands je ne parlerai meme pas des francophones de


      Bruxelles qui quand on leur dit qui sont wallons ce sentent


      rabaissés ou insultés , je suis d'accord avec beaucoup de choses


      de la part des partis flamands mais je ne supporte pas


      l'extremisme, et quand je vois sur Bruxelles des noms de


      communes qui sont tagés et remplacé par des noms flamands ca


      me fait rire quand on parle de l'europe , sans compté que celui


      qui aura le plus de voix dimanche sera Bart Deweever il faudrait


      que nos amis Flamands leur expliqué que c'est un historien et


      qu'on ne vit pas avec son passés qu'est qu'il connait en economie


      celui la ? probablement rien ...


      Quand au ratachement a la France laissé moi rire


      quand je vois que certains liegois se croiraient JUDAS si ca arrive


      No comment , ils sont tres tolerants les wallons , j'ai assez souffert


      de leur racisme du fait que j'ai grandis en wallonie et que je me


      suis pris la tete des dizaines de fois avec ceux ci quand je parlais


      de la France ...


      Les flamands ne supportent pas les hollandais , les wallons les francais , la communauté germanique ( faut pas l'oublier ) les allemands


      c'est beau la Belgique ...



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 14:31

    Anonyme-77656
    Des dettes... Et alors ?

    Je vois beaucoup de commentaires angoissés sur le coût d'une telle opération. C'est là que l'on voit ce que la France a perdu. Il n'existe plus de noblesse, plus cesentiment humaniste qui a pourtant fait notre fierté pendant des siècles.


    Les Wallons sont très proches de nous, et l'ont toujours été. Si demain, la Belgique se retrouve divisée, allons nous réellement les ignorer pour 140 pauvres milliards ? De toute manière, aujourd'hui, ça ne fera pas tant de différence.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 14:56

    Anonyme-77656
    Le problème belge

    Excusez-moi pour ma mauvaise connaissance de la langue française, je suis un Flamand. Je suis convaincu que le problème majeur de la Belgique se situe dans la politique wallonne. Ces politiciens refusent toute réforme possible parce qu'ils ont peur d'une déclaration de l'indépendance flamande. Alors, ils disent non à chaque question qui vient de la partie nord du pays. Cela encourage le séparatisme simplement, parce que les Flamands sont fatigués de la paralysie en Belgique. Ensuite, il ya des problèmes dans la banlieue de Bruxelles. Cette région est traditionnellement néerlandais et les Wallons qui s'installent ici refusent généralement d'apprendre le néerlandais. Cela génère des tensions dans ces municipalités. Cette situation, conjuguée à la réticence de la Wallonie à la réforme est la principale raison de l'éclatement de la Belgique. Les Flamands veulent progresser, mais dans un contexte belge, cela est rendu impossible par la Région wallonne. Ainsi, le séparatisme est devenu un self fulfilling prophecy.



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:53

      Anonyme-77656
      Désolé de squatter les forums

      Désolé de squatter les forums français, mais ce que dit ce flamand est le point de vue flamand. Voici le point de vue Wallon et Bruxellois.


      Pour la banlieue de Bruxelles, lors de la création des frontières, les flamands l'ont volontairement rétrécie, sans tenir compte des recensement de la population qui y vivait. C'est assez facile car ils sont majoritaire. Les francophones ont accepté à contrecoeur en exigent de pouvoir laisser parler dans leur langue si il le souhaite la population dans les communes ou elle est majoritairement francophone.


      Il ne faut pas oublier que précédemment, il n'y avait juste que la province bilingue de brabant et des francophones y vivent là en grand nombre depuis des centaines d'années.


      Les politiques francophones ne disent pas non à tout, seulement aux choses qui sont vraiment inconcevable pour les francophones.


      Actuellement, les flamands ne veulent pas négocier, ils imposent. Ca fait des dizaines d'années que des négociations ont lieu. Dés que quelque chose est négocié, les flamands prennent pour acquis se qui les arrangent et renégocient ce que les francophones ont gagné.


      3 réformes succèssives. 1/2 et 1/2. ce dernier demi étant renégocié, on arrive a 1/4 et puis à 1/8... c'est ca la Belgique, les francophones qui baissent le pantalon écrasé par la majorité flamande qui se croit toujours persécuté et continue à vouloir plus.


      Mais pas la scission... ca leur couterait trop cher. La flandre aime les paradoxes :

      - Ils veulent régionaliser le chomage (car il y a plus de chomage en wallonie et surtout à Bruxelles) mais pas les pensions car ils seront pas capables de les payer seul (car ils ont une population extrêmement vieille).

      - Ils ne veulent pas que des francophones de Flandre (malgré eux) puissent utiliser et apprendre le francais même si il y en ont droit car ils ont un statut spécial mais ils n'acceptent meme pas d'entendre parler de rattacher ses communes (à 80 à 90% francophones) à Bruxelles, région bilingue. De même, ils ne veulent pas entendre parler de laisser Bruxelles unilingue (90% de francophones) ou un vote flamand = 4 votes francophones, ou les ministres sont pratiquement moitié-moitié francophones-flamands. Mieux, ils donnent des primes aux flamands pour coloniser Bruxelles.


      Enfin, je ne vais pas continuer comme ca. Mais je veux veux qu'il sache et que vous sachez qu'ils vivent avec un bandeau sur les yeux. Ils pensent que tout le monde se ligue contre eux pour les oppresser. Mais c'est vrai, leur comportement contre les francophones a été condamné de nombreuses fois par d'autres pays, par des ONG, par l'union européenne, par le conseil de l'Europe et par l'Onu. De même, ils refusent que la Belgique signe la charte de protection des minorité, fait unique en Europe.



      - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:26

        Anonyme-77656
        que de mensonges

        Que mensonges... Ces gens qui tiennent tellement à la Belgique sont souvent ceux qui refusent d'appliquer la Constition belge.


        Ce ne sont pas les Flamands qui 'colonisent' la Wallonie...


        Et pour ceux qui désirent devenir citoyens français, je leur donne tout de même un conseil : commencez à apprendre l'orthographe du français.


        Vive la Belgique.



        - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 17:07

        Anonyme-77656
        les facilités

        Lors de la fixation de la frontière linguistique, les francophones constituaient une minorité protégée dans les communues qui alleient devenir "à facilités". Ce sont précidément ces facilités qui ont ouvert "le robinet" et ont attiré de plus en plus de Bruxellois francophones. Les facilités étaient limitées dans le temps afin de donner l'occasion aux francophones de se familiariser avec la langue locale, le néerlandais. Les "immigrés" ont refusé d'apprendre la langue locale et ont commencé à répandre le mythe que les facilités sont illimitées dans le temps.

        Ainsi, la population flamande d'origine est devenue minoritaire dans sa propre commune ...

        Les francophones refusent de s'adapter tandis que les Flamands qui se sont installés en Wallonie, se sont intégrés sans demander des privilèges ....



        - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 20:40

        Anonyme-77656
        Reponse

        Eh bien, monsieur, votre réponse est le parfait exemple du problème que j'ai décrits. Vous prétendez que les Flamands ne veulent pas négocier? Comment pouvons-nous négocier si vous ne voulez pas accepter le principe de la territorialité et que vous voulez annexer certaines parties de la Flandre? Le reste de votre argumentation n'est absolument pas vrai. Il est faux de dire que les Flamands ne veulent pas des propres régimes de retraite, je me réfère au programme de la N-VA. Les municipalités où les locuteurs français ont certains droits sont, pour autant que je sais, encore une partie de la Flandre et la langue du gouvernement est le néerlandais. Si je vais vivre en Russie, je ne demande pas de documents en anglais quand même? Pourquoi serait-ce différent pour les francophones en Flandre? Si des Flamands vivent en Wallonie, ils ne demandent pas de documents en langue néerlandaise. Il est faux de dire que les francophones peuvent acquérir aucune propriété en Flandre. Le Code du logement, auquel vous faites référence, stipule que la relation avec la municipalité dans laquelle vous voulez vivre, doit être démontrée. Il en est ainsi, afin de maintenir les terrains à bâtir abordables pour les jeunes de la région. Cela est également vrai pour les gens du Limbourg qui veulent vivre à Anvers, par exemple. Ce n'est pas une mesure qui est dirigée contre les francophones. Il est vrai que celui-ci peut rendre plus difficile l'achat d'une maison en Flandre, mais cela vaut également pour les Flamands. Et quelques informations: la France n'a pas ratifié le traité de minorités, la Lettonie n'a pas ratifié. La meilleure preuve que les Flamands ne peuvent pas simplement imposer leurs propositions est le fait que la circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde est encore un. Il est vraiment triste que la Wallonie ne réalise toujours pas que la "politique de non" est la cause du malaise dans lequel nous nous trouvons aujourd'hui.



        - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:01

    Anonyme-77656
    Waterloo...

    Waterloo, ville wallonne, intégrée à la France, quel retournement de l'histoire!!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:05

    Anonyme-77656
    La Belgique a des amis

    Je suis Belge avant tout, mais je constate que les Wallons ont encore des amis... Pour la Flandre, rien n'est moins sur (vos voisins des Pays-Bas ne seraient pas aussi accueillant que nos amis Français). Au flamingants, je dirai, n'oubliez que vos meilleurs clients sont les francophones de Belgique.

    Quand a Bart de Flandre, en 1977, Le grand Jacques l'a bien décrit.


    "Les Flamingants chanson comique...


    Messieurs les Flamingants j'ai deux mots à vous rire

    Il y a trop longtemps que vous me faites frire

    A vous souffler dans le cul pour devenir autobus

    Vous voilà acrobates mais vraiment rien de plus

    Nazis durant les guerres et catholiques entre elles

    Vous oscillez sans cesse du fusil au missel

    Vos regards sont lointains votre humour est exsangue

    Bien qu'il y ait des rues à Gand qui pissent dans les deux langues

    Tu vois quand je pense à vous j'aime que rien ne se perde

    Messieurs les Flamingants je vous emmerde


    Vous salissez la Flandre mais la Flandre vous juge

    Voyez la mer du Nord elle s'est enfuie de Bruges

    Cessez de me gonfler mes vieilles roubignoles

    Avec votre art flamand italo-espagnol

    Vous êtes tellement tellement beaucoup trop lourd

    Que quand les soirs d'orages des Chinois cultivés

    Me demandent d'où je suis je réponds fatigué

    Et les larmes aux dents "Ik ben van Luxembourg"

    Et si aux jeunes femmes on ose un chant flamand

    Elles s'envolent en rêvant aux oiseaux rose et blanc


    Et je vous interdis d'espérer que jamais

    A Londres sous la pluie on puisse vous croire anglais

    Et je vous interdis à New York ou Milan

    D'éructer mes seigneurs autrement qu'en flamand

    Vous n'aurez pas l'air con vraiment pas con du tout

    Et moi je m'interdis de dire que je m'en fous

    Et je vous interdis d'obliger nos enfants

    Qui ne vous ont rien fait à aboyer flamand

    Et si mes frères se taisent et bien tant pis pour elles

    Je chante persiste et signe je m'appelle Jacques Brel "


    Good Luck Bart Wink



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:37

      Anonyme-77656
      Vive la flandre libre!

      Cher Phil,


      Ce que tu écris est tout à fait faux! Selon un sondage récent aux Pays-Bas une large majorité (> 60%) des hollandais est en faveur d'une rattachement de la flandre aux Pays-Bas! Il faut s'informer avant de dire de telles mensonges... Et en ce qui concerne ton texte, c'est du racisme pur et dur, mais ça, on est déjà habitué à ça en Belgique depuis la Belgique existe. Et pour ceux qui sont contre le séparatisme, n'oubliez jamais qua la Belgique est née du séparatisme! Vive la Flandre libre!



      - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:46

        Anonyme-77656
        Je suis tout à fait d'accord

        Je suis tout à fait d'accord avec toi.


        Je ne suis pas flamand, mais il y a eu tout à travers l'histoire, beaucoup de discrimination envers les Flamands. Pérsecutés, privés de parler leur propre langue dans leur propre territoire, humiliés...


        Pour celui qui a cité les paroles de Jacques Brel : "Nazis durant les guerres. Et catholiques entre elles" . Ne tourne pas une chanson dans ce contexte là, parce que la chanson ne parle pas tout à fait de la même chose.


        Si on va par là, la France et la Wallonie ont été collaboratrices.



        - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:53

        Anonyme-77656
        Texte raciste?

        Bien que Flamande, je trouve le texte de Brel sublime! Il dit exactement ce que je pense et j'en ai plus que marre d'entendre les conneries proférées par les soi-disant 'bons Flamands'. Je revendique le droit d'être une mauvaise Flamande et de me sentir belge. Et si jamais un jour ces extrémistes bornés arrivaient à leurs fins, c'est-à-dire à proclamer leur Flandre indépendante, j'espère qu'il y aura une petite place pour une mauvaise Flamande (mais une bonne Belge!) en France.



        - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 17:13

        Anonyme-77656
        chère Anonyme, Peux tu citer

        chère Anonyme,


        Peux tu citer les sources de ton sondage avant de crier au mensonge? Je suis désolé mais je me référais a un article de "le monde.fr" de ce 24 Avril 2010 je cite " Pour ce qui est du rattachement éventuel de la Flandre aux Pays-Bas, il n'est désiré ni par les Néerlandais ni par les Flamands...Si les Néerlandais et les Flamands parlent approximativement la même langue, ils n'ont manifestement aucun désir de vivre ensemble". Et oui je m'informe chez mes amis Français... J'ai arrêté de m'informer via la presse flamande depuis que la plupart de vos journalistes vedette rejoignent des partis extrémistes et nationalistes.

        Et non je suis pas raciste, et Brel parle dans sa chanson des flamingants et non des flamands. La nuance est importante. Tout les flamands n'ont pas été des collabo en '40 juste.


        Salutations et vive le Belgique.



        - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:52

      Anonyme-77656
      re :

      philleke


      n'ayez pas peur : à gand, les hollandais sont les meilleurs clients - 25 % des touristes viennent de là. que 4% sons des belges francophones : moins que des espagnols par example.


      c'est mieux d'etre sure de soi meme, de croire dans tes propres atouts en etant ouvert vers le monde - ainsi les amis viendront spontanement. la flandre n'a pas besoin d'etre adopté par n'importe qui. meme pas par l'hollande. mais on s'entend bien. la meme chose doit etre possible avec les regions du sud.


      il ne faut jamais essayer d'etre aimé par qq, ainsi ca ne marchera pas.


      vous etes sans doute un très bon belge - on echange notre adresse d'email et on commence un chat en allemand d'abord?


      bonne continuation



      - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:54

        Anonyme-77656
        Bart, Excusez-moi, je ne

        Bart,


        Excusez-moi, je ne savais pas que votre Flandre chérie tirait ses revenus de l'industrie du tourisme.

        Vous vous trouvez ouvert sur le monde?. Je ne connais aucunes autre région ou l'on refuse de vendre une maison a un de ses compatriotes sous pretexte qu'il n'a pas d'attache dans la localité ou il veut acheter. (Wooncode vous connaissez je suppose).

        Et effectivement, je suis un bon Belge. j'ai passez mon enfance dans le Limbourg avec mes grands parents flamands. Ik spreek ook vlaams en mijn groot vader gewerkt naar Luik.( pour nos amis français - je parle aussi flamand et mon grand père travaillait à Liège)

        Entre ne rien faire pour être aimer et tout faire pour être detesté... Il y un monde que seul les flamingants osent franchir.



        - Signaler un abus  
        • Par Anonyme-77656, le 11 juin à 16:59

          Anonyme-77656
          Drole de rire

          La Flandre est responsable pour 80% des exports de la Belgique.

          C'est pas les Flamands qui dissent ça mais le IMF et le Banque Européenne.


          (Le Wooncode vous connaissez je suppose). Apparament vous ne le connaisez pas. Parce on ne refuse pas a vendre des maisons aux compatriotes. On veut seulement donner le premier choix aux residents de la commune si une maison vient sur le marchee.

          Parce que dans ces villages il est très difficile pour les inhabitants et leurs enfants de acheter une maison parce que des gens qui sont pas de la région avec plus d'argent achètent tous les maisons dans ces communes et font augmenter les prix des maisons alors que seulement les plus riches peuvent s'acheter une maison dans ce commune.


          Quelle serait votre reaction si un large partie des gens qui nónt auccune connection avec votre commune font augmenter les prix des maisons et les gens qui ont vécu la depuis des générations ne peuvent plus acheter une maison.


          Verder wil ik graag wat meer "Vlaams" horen van u. U weet toch wel dat de taal van de Vlamingen niet Vlaams is maar Nederlands. Of spreekt u ook geen Frans maar Luiks?


          Pour nos amis Francophones. Je voudrais entendre un peu plus de "Vlaams" de votre part. Vous savez quand même que la langue des Flamands n'est pas le Vlaams mais le Néerlandais. Vous parlez le Liégeois a Liège et pas le Français?


          Vous faites votre mieux pour être déteste. Et j'ai de bonnes nouvelles pour vous mon chère. Les Français vous aiment. Avec votre dettes et votre corruption et votre incapabilite de parler le Néerlandais en Flandre et a Bruxelles. Les Flamands connaissent la réalité de chaque jour. Je viens de travailler a Bruxelles. Toujours la même chose.

          Si il y a 4 Flamands et un Francophone on doit tous parler le Français parce que le Francophone n'a pas besoin d'apprendre le Néerlandais.

          Hein ou est le respect pour la langue que la majorité de notre pays parle? Ou est le respect pour les habitants de la région qui gère pour 80% des revenus dans notre pays.

          En réalité...Il n’existe pas.



          - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:09

    Anonyme-77656
    Les Wallons et nous

    Originaire des Ardennes et férue de généalogie, je peux vous assurer que nombre de familles frontalières ont de multiples branches wallonnes dans leur lignée.

    Nous avons le même passé, la même langue, on se sent chez eux comme à la maison...... alors oui au rattachement à la France !



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:17

      Anonyme-77656
      réunion France-Wallonie

      et moi, je porte un nom flamand, mon arrière-gd-père l'était (il y a prescription...) je suis wallon de Liège et j'ai un tas de famille proche vivant en France depuis des générations et désormais Français

      C'est dire si je me réjouis de voir l'avenir de la Wallonie en France et que cette idée, naguère taboue, gagner chaque jour en crédibilité !


      Une chose me frappe dans toutes ces réactions: toutes ou presque font totalement l'impasse sur l'intérêt de conserver la Belgique, hormis des considérations sentimentales du style "je suis fier d'être belge", ou "mon grand-père sur le front de l'Yser" etc, mais argumentation = 000.



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:10

    Anonyme-77656
    Bienvenue !!

    Je ne suis pas certain que ce soit la meilleure solution, mais si un jour un référendum est organisé en France pour décider de "l'adoption" de la Wallonie par la France, je voterais oui sans hésiter.

    Nous avons à peu près tout en commun. Quelle belle image cela ferait pour la France, de voir un peuple vouloir la rejoindre !!


    Au diable les histoires de dette et d'argent lorsqu'il s'agit de nation et de peuple !



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:13

    Anonyme-77656
    Good Riddance!

    Bonjour la France, je suis Flamand et je suis fiere de ça.

    Si les Français sont prets pour un rattachement de la Wallonie, je ne vais pas leurs arrêter. Mais n'oublie pas leurs "petit paquet de dette"

    En tout cas je dis à la Wallonie: "Good riddance!"



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 21:37

      Anonyme-77656
      Vous illustrez parfaitement

      Vous illustrez parfaitement ce qui est dit plus haut: le flamand a une facheuse tendance a tout ramener a l'argent


      L'économie flamande est subventionnée par les revenus non déclares (l'argent en noir) car il est patriotique de garder en Flandre ce qui devrait revenir au gouvernement federal.



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:19

    Anonyme-77656
    VIVE BRUXELLES, VIVE LA

    VIVE BRUXELLES, VIVE LA WALLONIE,VIVE LA FRANCE



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:28

    Anonyme-77656
    Pourquoi serait-ce dramatique ?

    Bonjour à toutes et à tous…


    Je voudrais bien savoir pourquoi une séparation de la Flandre et de la Wallonie serait « très lourd de conséquences sur l’équilibre de l’Europe » comme mentionné dans l’article… gratuitement, sans argumentation.


    Franchement, je trouve que ce qui serait dramatique, c’est que l’Europe face la sourde-oreille à une tendance de plus en plus forte pour cette séparation, le plus sage est de « divorcer » comme l’a écrit un Flamand avant moi ici-même…


    Souvenez-vous de la Tchécoslovaquie… Ils ont fait une séparation propre, sans conflit… Regardez la Yougoslavie, une situation qui a conduit jusqu’au dramatique pourrissement que nous avons vu…


    La question se pose très sérieusement pour la Belgique : laisser pourrir la situation jusqu’à un point intenable ou bien jouer les adultes et gérer ça au mieux pour avoir une bonne séparation ? Je suis Français, mais je penche pour la deuxième solution, plus sage. Il commence à y avoir trop d’extrémismes haineux, et ce payx est « artificiel », rappelons que la Belgique ne fût reconnue qu’en 1839… Les deux principales cultures composant se pays s’associent de moins en moins bien avec le temps.


    Le problème de Bruxelles ? Je vois ça comme une cité-état au statut particulier, ayant un niveau Européen, un peu comme un « Washington DC ».


    Ensuite, quant à la question du rattachement à la France, c’est une autre histoire, il faut bien peser le pour et le contre… Et j’avoue ne pas avoir une idée bien précise à ce sujet.


    Voilà mon avis.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:40

    Anonyme-77656
    un bon signal vers les Francophones

    un tel sondage est un beaume au coeur des Francophones; mais le sort de Bruxelles ne doit être mis de côté. Que la France se propose pour soutenir l'avenir des Francophones de Belgique, y inclus Bruxelles et les Francophones de la périphérie qui en feraient la demande, ne peut que soutenir la démarche des Francophones à l'aube de difficiles discussions : Nous, Français, nous choisissons de vous soutenir; vous décidez ou subissez votre avenir, mais sachez que la France vous soutient et ensemble, si vous le désirez, nous trouverons un moyen de commencer une alliance à l'image des sentiments que les Francais ont toujours portés pour leurs cousins d'outre-Quiévrain.

    Le lien qui unira, à ce moment-là, la France et la Belgique francophone est à définir par les Belges francophones et à accepter par les Français, mais c'est une réalité que les Français verront toujours les Belges francophones comme des amis ou des frères.

    En tant que Bruxellois, j'espère toujours que la Belgique n'évoluera pas jusqu'à ce point; j'espère qu'elle redeviendra un pays uni, appaisé, où Flamands et Francophones s'apprécient assez pour briser les barrières qui les séparent.

    Le résultat de ce sondage ne doit pas être vu comme un désir d'annexion mais comme un soutien inconditionnel aux Francophones de Belgique.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:51

    Anonyme-77656
    Je suis wallon mais je ne

    Je suis wallon mais je ne crois plus en mon pays, celui qui s'appelle BELGIQUE...

    Ce pays est artificiel, composé de deux peuples aux cultures totalement différentes.

    En ce qui me concerne, je me trouve beaucoup plus de points communs avec mes amis français qu'avec les flamands.... Pour ce qui est de BRUXELLES, que les gens de la capitale se débrouillent, eux qui snobent les gens de la province.

    Un rattachement à la FRANCE me comblerait de joie. D'abord un magnifique pays, du nord au sud et d'ouest en est, des gens super accueillants, un gouvernement de droite (enfin) et enfin un peuple qui ne me considère pas comme un étranger.

    Chaque année, je choisis la France pour mes vacances (+ de 30 ans), j'ai mon drapeau français, lequel sera accroché à ma façade le jour des matchs des bleus et je possède l'équipement bleu blanc rouge en entier, du maillot au training.... Désolé pour mes compatriotes, mais dans ma tête, je suis bleu blanc rouge déjà... et si je n'avais un métier que je ne peux exercer qu'en BELGIQUE, il y a longtemps que j'aurais passé la frontière



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 18:15

      Anonyme-77656
      mais on ne t'empêche pas d'y

      mais on ne t'empêche pas d'y aller en france c'est pas si loin...


      ah les yaquà une belle brochette d'utopistes... yaquà faire ça, si ma grand-mère en avait et si j'avais pas un métier wouin wouin..


      prends ta caravane et va rejoindre la France, pas de soucis. Mais pour ça faudrait un peu de courage et oser prendre des initiatives...


      Une des seules voies possibles pour les Francophones si l'indépendance de la Flandre était proclamée serait de devenir eux-même indépendants (on en chierait sûrement pendant des années mais l'effort en vaudrait la peine cfr la Slovaquie).


      Un des problèmes du rattachement Wallonie France, c'est un manque total de courage politique pour prendre les problèmes à bras le corps et essayer pour une fois de s'en sortir soi-même et de pas tjrs compter sur les autres...



      - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 18:15

      Anonyme-77656
      mais on ne t'empêche pas d'y

      mais on ne t'empêche pas d'y aller en france c'est pas si loin...


      ah les yaquà une belle brochette d'utopistes... yaquà faire ça, si ma grand-mère en avait et si j'avais pas un métier wouin wouin..


      prends ta caravane et va rejoindre la France, pas de soucis. Mais pour ça faudrait un peu de courage et oser prendre des initiatives...


      Une des seules voies possibles pour les Francophones si l'indépendance de la Flandre était proclamée serait de devenir eux-même indépendants (on en chierait sûrement pendant des années mais l'effort en vaudrait la peine cfr la Slovaquie).


      Un des problèmes du rattachement Wallonie France, c'est un manque total de courage politique pour prendre les problèmes à bras le corps et essayer pour une fois de s'en sortir soi-même et de pas tjrs compter sur les autres...



      - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 23:01

        Anonyme-77656
        Y'aqua !

        J'en suis un de ces "Yaquas". Mon épouse et moi nous nous sommes faits rayés du registre de la population ce 18 mai 2010. Cinq jours plus tard nous avons remis les clés d'appartement à notre proprio et le coeur léger et sans regret nous avons quitté définitivement ce pauvre petit pays qui est au bord du gouffre. A 08h30 du matin, ce dimanche nous avons franchi la frontière et nous avons eu l'impression d'enfin revenir chez nous.

        Non, Monsieur, il n'y a pas que des "Yaquas" !



        - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:53

    Anonyme-77656
    1) Si la Belgique connait des

    1) Si la Belgique connait des dysfonctionnements, la faute en est à plusieurs réformes de l'état qui ne s'assemblent pas bien et qui ne tiennent pas compte des évolutions au niveau de l'Europe (exe: régionalisation de la politique environementale alors que tout ou presque dorénavant vient de l'Europe ... quelle utilité donc ?)

    2) A force de répéter "ça ne marche plus (sans grands arguments) à longueur de journée, certains y croient. ça marche tellement peu que les régions continuent à bien travailler ... paradoxale !

    3) Bruxelles représente +/- 20% du pib, 57 millards d'euros de chiffre d'affaires. Bruxelles rejoindra-t-elle la France ? De toute manière, la Flandre n'aura pas le droit de choisir et elle perdra de facto Bruxelles. Si la France veut Bruxelles, que pourrait faire une Flandre réduite à une portion congrue ? Elle ne pèsera pas bien lourd dans l'Europe et sera détestée par beucoup de pays dont certaines régions sont séparatistes (Espagne et Grande-bretagne)

    4) La Flandre doit se méfier de son voisin Hollandais. Les Bataves profiteront de toutes les opportunités pour faire croître Rotterdam au détriment du port d'Anvers qui, Bruxelles non compris, et le premier pôle d'activité flamand.



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 17 juin à 15:34

      Anonyme-77656
      ecellente analyse

      Excellente analyse à laquelle je ne peux que souscrire sans réserves, j'ajoute que les flamands se doutent fort bien que sans Bruxelles, ils ne peuvent pas faire grand chose, et c'est l'unique raison pour laquelle la Belgique existe encore:

      A chaque crise, ils échange un peu de tranquilité pour les francophone (pour une durée chaque fois de plus en plus courte) contre un peu plus de pouvoir dont ils savent parfaitement se servir.

      La tentative pour voter unilatéralement la scission de BHV est un coup d'essai pour l'annexion de Bruxelles... et accepter cette scission aujourd'hui en échange d'une courte sortie de crise serait un très mauvais calcul pour les francophones.


      Au risque de choquer ceux qui veulent retourner dormir, une sortie de crise avec un premier ministre francophone contre une scission de BHV est le pire des scénarios.



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:57

    Anonyme-77656
    NON !

    La France est un pays que j'aime et j'admire énormément. Je suis Wallon et, même si c'est un peu embarrassant de le dire après cet élan de générosité, JAMAIS les Wallons n'accepterons un rattachement avec la France. 90% des Wallons y sont férocement opposés.

    Je mets en garde les lecteurs qui n'approfondissent pas le sujet, contre un systeme actuel de "spasms" et de post sur différents forum et médias en ligne qui pourrait laisser croire que cette opinion de "rattachement" prend une certaine importance. Ces posts sont le fait d'un groupe bien organisé, qui sous différents pseudos ou IP, assaillent pour le moment le net et ses médias par des propos semblant acquiescer l'idée du rattachement.



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 18:23

      Anonyme-77656
      Faux !

      Comme toi, je suis wallon et j'apprécie la France. Et je suis touché quand je vois les résultats d'un sondage comme celui-ci. Et les gens autour de moi partagent globalement ma réaction.

      Je ne sais vraiment pas d'où te vient l'impression saugrenue que 90% des wallons seraient férocement opposés à un rattachement à la France.

      En 2008, un autre sondage, commandé par La Voix du Nord et Le Soir, montrait que 49% des wallons étaient favorables au rattachement à la France en cas d'éclatement de la Belgique.

      Il suffit de googler "voix du nord un wallon sur deux français" pour vérifier.

      Avec les flamands qui partent en vrille dans leur délire nationaliste, ce pourcentage ne peut qu'avoir augmenté depuis lors.

      Aller raconter que tous les posts de belges francophones favorables au rattachement viendraient d'un petit groupe bien organisé faisant de l'intoxe sur le net, c'est de la théorie de la conspiration à deux balles.



      - Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 22:13

        Anonyme-77656
        Nuance

        N'oubliez quand même pas que la majorité des Flamands n'est pas séparatiste! Même si N-VA obtiendra 25% des voix dimanche, il y aura toujours 3 Flamands sur 4 qui ne sont pas d'accord avec une séparation.



        - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 15:58

    Anonyme-77656
    Merci !

    A tous les Français de l'intérieur qui soutiennent leurs frères hors-les-murs, je dis : "Merci, de tout coeur, pour le réconfort moral et patriotique que vous nous apportez !" La Wallonie appartient déjà à la Nation française, par la langue, les dialectes, la culture et mille affinités. Le Mouvement wallon n'a cessé de lutter pour l'intégrité française de la Wallonie, et, dès 1905, le comte Albert du Bois s'exclamait : "Il ne faut pas laisser s'abâtardir l'âme française de la Wallonie !"

    Je suis convaincu que nous assisterons un jour, que j'espère proche, à la réunification de la France, prélude à son renouveau.

    Vive la Wallonie française ! Vive Bruxelles français ! Vive la France et vive la République !



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:01

    Anonyme-77656
    Je comprend parfaitement le "

    Je comprend parfaitement le " j'en ai marre" des flamands sur le fait que les wallons vivent à leurs crochet depuis pas mal d'années. ( je suis independant et moi aussi j'en ai marre de travailler pour tout les assistés) mais il ne faut pas oublier que les flamands on vécu pendant 130 ans au crochet des wallons.. et on ne s'en ai jamais plaint.



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 10 juin à 16:30

      Anonyme-77656
      Que les Flamands auraient

      Que les Flamands auraient vécu aux crochets des Wallons est complètement faux. Lorsque la Flandre était pauvre, la sécurité sociale n'existait pas, il n'y aeu donc pas de transferts financiers de la la Wallonie en Flandre. Au contraire les pauvres Flamands devaient aller travailler en Wallonie où ils étaient souvent maltraités et insultés. Et ces Flamands se sont assimilés à la population wallonne. Les nombreux noms flamands que portent même les politiciens wallons en témoignent. De "facilités linguistiques" ou autres privilèges à leur égard, que réclament les francophones qui s'installent en Flandre, il n'a jamais été question.

      Les francophones qui s'installent en Flandre ressentent comme une injustice de devoir parler la langue de la région où ils ont pourtant choisi de vivre. Ils méprisent en fait les Flamands tout en voulant rester unis à eux pour des raisons purement financières.



      - Signaler un abus  
Publié : 10/06/10 - 05h00
Mis à jour : 09/06/10 - 19h46
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391630 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur