Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 02 septembre, 11:08
Accueil > Actualité > Politique > Retraites – L'Assemblée adopte le projet de loi

Retraites – L'Assemblée adopte le projet de loi

Politique


L'Assemblée nationale a adopté la réforme des retraites par 329 voix contre 233 en première lecture, mercredi, dans une ambiance survoltée.

L'ambiance était digne d'une salle de sport endiablée. Les deux équipes se sont donnés des coups, rudes, sonores et sous la ceinture. Mais au final, la logique numérique a repris le dessus et le résultat est sans surprise. Le projet de réforme des retraites, l'un des textes-phare du mandat de Nicolas Sarkozy et l'un des dernières grandes réformes de son quinquennat, a été adopté par l'Assemblée nationale, mercredi. Avec 329  voix (UMP et Nouveau Centre) pour et 233 voix contre (opposition de gauche), le texte est passé en première lecture. La dizaine de députés villepinistes se sont abstenus.

Ayrault : « Notre République est abîmée »

Les interventions ont largement dépassé le cadre des retraites. A son arrivée au perchoir, le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a été hué par les députés de gauche, qui avaient réclamé sa démission dans la matinée pour avoir abrégé les interventions des élus de l'opposition. En revanche, il a reçu une standing-ovation sur les bancs de la majorité UMP.

Dans son intervention, le patron des députés PS Jean-Marc Ayrault, ceint de son écharpe tricolore comme de nombre de ses collègues, a fait le réquisitoire « d'une crise morale et politique dont M. (Eric) Woerth est devenu le symbole » : « Aujourd'hui notre République est abîmée. Notre République perd ses repères lorsque des ministres confondent l'intérêt général et l'intérêt de l'UMP ».

Les sénateurs auront « une marge »

Assis au banc des ministres, le ministre du Travail, qui a défendu le texte pendant une semaine malgré les soupçons qui pèsent sur lui dans l'affaire Bettencourt, a levé les yeux au ciel, l'air impassible. A ses côtés figurait George Tron (Fonction publique), mais pas le Premier ministre François Fillon. De son côté, le patron des députés UMP Jean-François Copé s'est de nouveau "indigné" du fait que des eurodéputés français aient "voté une motion" qui condamne la France pour l'expulsion de Roms.

Désormais, c'est au Sénat de débattre du texte, en séance publique, à partir du 5 octobre. Et pendant qu'au Palais Bourbon, les députés achevaient l'examen du projet de loi, Nicolas Sarkozy assurait aux sénateurs qu'ils auraient « une marge » pour déposer leurs amendements. Les syndicats, eux, ont prévu, d'ici là, le 23 septembre, une nouvelle journée de mobilisation pour protester contre les mesures-phare de la réforme: le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans pour bénéficier d'une pension sans décote, quel que soit le nombre d'annuités.



Par Actu France-Soir
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Politique

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 18:43

    Anonyme-77656
    Retraites suite ...

    Alors, comme ça , c'est Nicolas Sarkozy lui-même qui fixe la marge de manoeuvre des sénateurs ?


    Depuis quand c'est le président de la république qui décide de quoi vont discuter les sénateurs ?


    En fait, comme à l'Assemblée, rien n'est négociable en dehors de ce qu'a décidé le président, point final ! " taisez-vous à l'UMP, c'est moi qui donne des ordres sur ce qu'il faut dire ! na ! "


    Curieuse conception de la démocratie, du débat parlementaire ...


    On a vu effectivement ce que ça donne, c'est tout bonnement scandaleux et affligeant un tel déni de démocratie.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 21:03

    Anonyme-77656
    ...le relèvement de l'âge

    ...le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans pour bénéficier d'une pension sans décote, quel que soit le nombre d'annuités.

    Allez donc travailler à 30ans et même plus tard car de toute façon vous êtes sûrs d'avoir une retraite à taux plein. Ce n'est pas ce qui remplira les caisses de retraite...

    Mon fils a commencé à 16ans donc, il aura 51 ans d'annuité à l'âge de 67ans, c'est merveilleux. Vive l'assemblée nationale !



    - Signaler un abus  
Publié : 15/09/10 - 16h26
Mis à jour : 16/09/10 - 09h12
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391630 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur