Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 18 avril, 15:07
Accueil > Actualité > Société > Plus de 3 millions d'illettrés en France

Plus de 3 millions d'illettrés en France

Société


Selon l'INSEE, la France compterait plus de 3 millions de personnes souffrant d'illétrisme. Un handicap certain vécu comme une honte par nombre d'entre eux.

« A 43 ans, quand j'ai réussi à écrire de mes propres mains, c'était comme un chef-d'oeuvre, comme un peintre qui termine une toile », raconte Jean-René Mahé, un ancien illettré qui a longtemps caché son handicap avant de créer son association de lutte contre l'illettrisme.

En France, l'illettrisme touche, selon l'Insee, 3,1 millions de personnes, soit 9% de la population âgée de 18 à 65 ans, qui ont été scolarisées en France ou dans un pays francophone et rencontrent des difficultés dans la vie quotidienne pour écrire une liste de course, faire des démarches administratives, trouver son chemin sur une carte... « On souffre beaucoup quand on a conscience de son handicap. On a toujours besoin d'un tiers », explique Jean-René, 54 ans, fondateur de l'association Addeski ("réapprendre" en breton), basée en Bretagne, à deux jours de la journée internationale de l'alphabétisation, mercredi 8 septembre.

« Je savais écrire mon prénom, mon nom et c'est tout »

Comme lui, tous les illettrés ont été scolarisés, mais ne maîtrisent pas, ou plus, les compétences de base pour lire, écrire ou compter. Selon l'Insee, les trois-quarts d'entre eux ont le français pour langue maternelle. « Dès 6 ans, je me suis rendu compte que face à la lecture, j'étais devant un mur infranchissable », déclare-t-il. A 16 ans, il quitte l'école pour travailler dans une usine d'abattage de volailles. Mais après 28 années de travail à la chaîne et de manutention, son corps est trop abîmé et son épaule devient inutilisable. Il est licencié. « Ca a été les années les plus noires de ma vie. Impossible de rebondir. Je savais écrire mon nom, mon prénom et c'est tout. J'étais incapable d'écrire mon adresse. Il me fallait parfois un quart d'heure pour écrire un mot, se souvient-il. Et puis j'en avais marre de me battre, de me cacher. »

Souvent, les illettrés vivent leur handicap dans la honte et utilisent des techniques de contournement subtiles pour ne pas dévoiler leurs difficultés. « Quand je devais me déplacer en voiture, j'attendais d'être à 25 km de chez moi pour demander mon chemin et avouer que je ne savais pas lire », reconnaît-t-il. Dans son entourage, peu suspectent son problème, qu'il cache même un temps à sa femme et ses enfants avant d'oser franchir le pas et s'inscrire à des cours de lecture.

57% des illettrés ont un emploi

Xavier Péron est écrivain public au sein de l'association Aidema ("Aide aux démarches administratives") à Paris (XIXe). Il s'occupe souvent de personnes illettrées, voire totalement analphabètes, qui ont besoin d'aide pour lire un courrier, contester une contravention ou faire une demande de logement. « La première fois qu'ils viennent, certains sont intimidés, ils portent une souffrance par rapport à leurs problèmes. Beaucoup font un complexe d'infériorité. En fait, ils cherchent tout simplement à être considérés, traités d'égal à égal », déclare-t-il.

Avec son association, il tente de rendre les gens plus autonomes et leur redonner confiance en organisant des initiations à internet ou des visites culturelles. Pourtant, contrairement aux idées reçues, plus de la moitié (57%) ont un emploi et environ 8% des personnes qui travaillent sont illettrées, selon l'Insee.  « J'ai passé un demi-siècle sans savoir lire, déclare-t-il. Je me suis dit, 'un jour, je serai le porte-parole des illettrés'. » C'est ainsi qu'en 2003, il crée l'association de lutte contre l'illettrisme, Addeski, basée à Morlaix (Finistère). Aujourd'hui, il souhaite écrire une autobiographie pour raconter son parcours.
Par Actu France-Soir
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 7 sep à 10:10

    Anonyme-77656
    aà qui la faute ?!!

    Que font les fameux fonctionnaires de "l'Education National" QUI SONT FORTS EN GUEULE, et qui ne pissent pas loin.

    Sur ce coup là : ils ne sont pas de la classe...



    - Signaler un abus  
Publié : 06/09/10 - 11h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391590 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur