Chine: production record d'acier brut en juillet, dopée par l'envolée des prix

Chine: production record d'acier brut en juillet, dopée par l'envolée des prix

Publié le :

Mardi 14 Août 2018 - 10:19

Mise à jour :

Mardi 14 Août 2018 - 10:20
© - / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Pékin

-A +A

La Chine a produit un volume historique d'acier brut en juillet, selon des chiffres officiels publiés mardi, les sidérurgistes gonflant leur offre pour profiter de l'envolée actuelle des prix, alors même que Pékin, fustigé par les pays occidentaux, s'était engagé à enrayer sa surproduction.

La production chinoise d'acier brut a gonflé le mois dernier de 7,2% sur un an, à 81,24 millions de tonnes, selon des chiffres du Bureau national des statistiques (BNS), un organisme gouvernemental. Il s'agit d'un record historique selon l'agence Bloomberg.

Sur l'ensemble des sept premiers mois de l'année, cette production a bondi de 6,3%.

Le secteur est visé depuis l'an dernier par une vaste campagne anti-pollution orchestrée par Pékin, qui s'est traduite par la fermeture de nombreux sites industriels et des réductions de production.

Mais cette politique a également contribué à renchérir le prix de l'acier brut sur le marché local -- il est désormais au plus haut en six ans -- alors que les autorités cherchent depuis peu à relancer les dépenses dans les chantiers d'infrastructures.

Les prix élevés incitent les groupes sidérurgiques à gonfler encore davantage leur production sur leurs installations restantes, plus modernes.

Les entreprises tendent ainsi ces derniers mois à intensifier l'usage de leurs fours et à recourir à du minerai de fer plus riche, afin de muscler leur productivité, selon des analystes de Goldman Sachs cités par Bloomberg.

La Chine fournit plus de la moitié de l'acier mondial, avec 831 millions de tonnes produites en 2017.

Mais le géant asiatique est accusé par les Etats-Unis et l'Union européenne d'être à l'origine d'une surproduction mondiale via les subventions versées aux entreprises publiques chinoises, ce qui a amené Bruxelles et Washington à imposer des droits anti-dumping.

Face aux pressions occidentales, la Chine s'était engagée à sabrer ses colossales capacités de production -- qui dépassaient 1,1 milliard de tonnes en 2016 -- en les réduisant de 150 millions de tonnes entre 2016 et 2020, objectif qui pourrait être atteint dès cette année selon les autorités.

Pour autant, la production d'acier chinoise a encore augmenté de 5,7% l'an dernier, à 831,7 millions de tonnes, selon la World Steel Association, fédération internationale du secteur.

Néanmoins, en raison d'un sursaut de la consommation intérieure, les exportations chinoises d'acier ont chuté de 30,5% en 2017, à 75,4 millions de tonnes, selon les douanes chinoises.

Et alors qu'elles avaient rebondi au premier semestre, elles ont trébuché de 15% sur un an en juillet.

L'aluminium chinois est également dans le collimateur des pays occidentaux: le pays en a produit 2,93 millions de tonnes en juillet, non loin d'un niveau record mensuel enregistré l'an dernier, tandis que ses exportations grimpaient de 18% sur un an.

Un ouvrier charge à l'aide d'une grue des rouleaux de cables d'acier dans un chantier naval à Nantong (Province de Jiangsu, est), le 19 mai 2018

Commentaires

-