Grèce: la zone euro valide le déboursement de 8,5 milliards d'euros

Grèce: la zone euro valide le déboursement de 8,5 milliards d'euros

Publié le :

Vendredi 07 Juillet 2017 - 15:42

Mise à jour :

Vendredi 07 Juillet 2017 - 16:20
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP

-A +A

La zone euro a définitivement validé vendredi le versement d'une nouvelle tranche d'aide de 8,5 milliards d'euros à Athènes, qui lui permettra d'honorer quelque 7 milliards d'euros de créances prévues en juillet.

"Le conseil des directeurs du Mécanisme européen de stabilité (MES) --qui supervise les prêts de la zone euro à la Grèce, ndlr-- vient d'approuver la troisième tranche d'aide de 8,5 milliards d'aide financière à la Grèce", a annoncé le MES dans un communiqué. Le conseil des directeurs du MES est composé des directeurs du Trésor des 19 pays membres de la zone euro.

Le premier déboursement de cette tranche --pour une valeur de 7,7 milliards d'euros, soit l'essentiel-- est attendu pour lundi et le reste "après le 1er septembre", a précisé le MES.

Athènes est sous le coup d'un plan d'aide de 86 milliards d'euros, le troisième, signé en juillet 2015, en raison de sa dette colossale (180% du PIB).

Cette décision de déboursement avait été reportée de quelques jours, le temps que la Grèce apporte des garanties notamment sur le cas de trois experts européens des privatisations un temps mis en cause par la justice.

Le principe de ce versement, attendu pendant des mois par Athènes, avait été décidé mi-juin par les ministres des Finances de la zone euro.

Le directeur du MES, l'Allemand Klaus Regling, a loué les efforts budgétaires et économiques du gouvernement et de la population grecs, tout en les appelant à continuer sur cette voie "pour reconstruire une économie compétitive et regagner la confiance des investisseurs".

De son côté, le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a estimé que "ce versement ouvrait un nouveau chapitre pour la Grèce, dont les maîtres-mots doivent être emploi, investissement et redressement, au bénéfice de tous".

Klaus Regling, directeur du mécanisme européen de stabilité (MES), le 28 juin 2017 à Athènes

Commentaires

-