La Bourse de Paris continue son ascension et s'approche des 5.500 points

La Bourse de Paris continue son ascension et s'approche des 5.500 points

Publié le :

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:12

Mise à jour :

Vendredi 21 Septembre 2018 - 10:22
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

La Bourse de Paris poursuivait son ascension (+0,76%) vendredi, dynamisée par l'enthousiasme de Wall Street qui a inscrit de nouveaux records et s'approchait des 5.500 points.

A 09H54 (07H54 GMT), l'indice CAC 40 prenait 41,24 points à 5.492,83 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,07%, tandis qu'à Wall Street, les indices Dow Jones et S&P 500 ont terminé à des niveaux inédits.

"Le goût du risque a envoyé les indices américains vers des records" et "ce sentiment d'appétit pour le risque et d'optimisme" se répercute sur les places européennes après avoir aussi touché l'Asie, a résumé Jasper Lawler, un analyste de London Capital Group.

"Les craintes au sujet de la guerre commerciale ont continué à reculer", a-t-il ajouté.

"La réalité est que nous devrons attendre les chiffres d'exportations chinoises en début d'année prochaine pour voir le réel impact de ces tarifs douaniers, or avant cela il y a les élections de mi-mandat aux États-Unis et toute résolution du conflit commerciale semble exclue avant cette échéance", a poursuivi l'expert.

Cela fait donc de ce dossier un sujet au long cours pour les marchés qui y prêtent un peu moins d'attention dans l'immédiat, a-t-il analysé.

La journée devrait être animée par la publication des indices d'activité PMI aussi aux États-Unis qu'en zone euro.

En France, la croissance économique a bel et bien plafonné à 0,2% au deuxième trimestre.

"Nous ferons tout de même attention à la volatilité aujourd'hui" pour une séance des "quatre sorcières", ont averti les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les séances dites des "quatre sorcières", qui correspondent à l'expiration simultanée de plusieurs types de contrats et options sur les marchés, sont généralement marquées par des volumes d'échanges élevés et une forte volatilité.

- Vicat recherché -

Sur le terrain des valeurs, Vicat s'installait en tête de l'indice SBF 120 (+4,81% à 54,45 euros) après avoir annoncé être en "discussions" avec le groupe brésilien Ciplan, réagissant à des informations de la presse brésilienne sur des négociations d'acquisition de cette société par le groupe français.

Le secteur bancaire gardait le vent en poupe. BNP Paribas prenait 1,57% à 55,16 euros, Société Générale 1,27% à 38,35 euros et Crédit Agricole 1,50% à 13,12 euros.

Alten montait de 1,89% à 88,95 euros, bénéficiant d'un bénéfice net en hausse de 2,3% à 73 millions d'euros au premier semestre, avec un niveau de marge opérationnelle stable à 9,3%.

Saint-Gobain prenait 1,67% à 38,90 euros, dans la foulée de l'annonce d'une opération de rachat de la part détenue par ses actionnaires minoritaires (23%) dans sa filiale coréenne Hankuk Glass Industries (HGI), cotée sur le marché de Séoul.

Europacorp bondissait de 5,30% à 1,69 euro, profitant de l'annonce de son entrée en négociations exclusives avec le groupe Gaumont pour lui céder l'essentiel du catalogue Roissy Films, acquis en 2008.

Tikehau Capital était aussi dynamisé (+4,56% à 27,50 euros) par l'annonce de son entrée en "négociations exclusives" pour le rachat de la société Sofidy, spécialisée dans la gestion d'actifs immobiliers en France.

Arkema montait de 0,36% à 110 euros. Le groupe de chimie a annoncé la création d'une coentreprise avec le spécialiste canadien des composites Barrday pour fabriquer et commercialiser des rubans à base de fibre de carbone et de polymères à destination de l'industrie pétrolière et gazière.

Municipale 2014


Commentaires

-