La Bourse de Paris préfère ignorer les incertitudes sur le Brexit

La Bourse de Paris préfère ignorer les incertitudes sur le Brexit

Publié le :

Mercredi 16 Janvier 2019 - 09:08

Mise à jour :

Mercredi 16 Janvier 2019 - 10:02
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

La Bourse de Paris progressait légèrement (+0,32%) mercredi, conservant son allant de la veille après une clôture positive de Wall Street, en dépit du rejet largement anticipé de l'accord sur le Brexit.

A 09H23, l'indice CAC 40 prenait 15,34 points à 4.801,51 points. La veille, il avait fini sur une progression de 0,49%.

"Le résultat du vote du Parlement britannique sur le Brexit était connu d'avance. L'enjeu était surtout de savoir combien de votes allaient manquer au Premier ministre May", a observé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

A moins de trois mois du Brexit, les députés britanniques ont infligé mardi une défaite historique à la Première ministre Theresa May en rejetant massivement son accord de sortie de l'UE, déclenchant le dépôt d'une motion de censure par l'opposition travailliste.

"Jamais le risque d'un no deal n'a paru aussi élevé", a averti le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, mercredi devant les eurodéputés à Strasbourg.

Theresa May a désormais jusqu'à lundi pour présenter un "plan B" - si elle survit à la motion de censure travailliste, qui sera votée mercredi à 19H00 GMT.

Du côté des indicateurs, le marché automobile européen est resté stable l'an dernier (+0,1%), mais a encore chuté de 8,4% en décembre, son quatrième mois consécutif de baisse depuis l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme d'homologation qui a freiné la production de certains constructeurs, d'après les chiffres de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) publiés mercredi.

En Allemagne, le taux d'inflation s'est bien élevé à 1,7% en décembre sur un an, décélérant nettement après 2,3% en novembre.

Les investisseurs doivent encore prendre connaissance de ces mêmes statistiques pour le Royaume-Uni.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail pour décembre, le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole et la publication du Livre beige de la Fed - après la clôture des Bourses européennes - complèteront l'agenda.

Sur le terrain des valeurs, Peugeot était stable (-0,05% à 20,63 euros) tandis que Renault s'adjugeait 0,23% à 56,05 euros. PSA (Peugeot, Citroën, DS) a vu ses livraisons de voitures neuves bondir de 32,8% sur l'ensemble de 2018 en Europe, aidé par l'intégration d'Opel et Vauxhall, tandis que Renault (avec Dacia, Lada, Alpine) a fait un peu mieux que le marché (+0,8%).

Plusieurs représentants du gouvernement français seront à Tokyo mercredi pour une série de rencontres avec les différents protagonistes du dossier Renault-Nissan en vue de préparer l'après-Carlos Ghosn, a indiqué Bercy à l'AFP, confirmant une information du Figaro.

Municipale 2014


Commentaires

-