La Bourse de Paris prend quelques couleurs avant la Fed

La Bourse de Paris prend quelques couleurs avant la Fed

Publié le :

Mercredi 26 Septembre 2018 - 15:46

Mise à jour :

Mercredi 26 Septembre 2018 - 15:48
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

La Bourse de Paris progressait un peu mercredi à la mi-journée (+0,30%), les investisseurs faisant preuve d'un léger optimisme dans l'attente des conclusions d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), les tensions commerciales étant passées au second plan.

A 13H45 (11H45 GMT), l'indice CAC 40 prenait 16,78 points à 5.495,88 points dans un volume d'échange de 1,6 milliard d'euros. La veille, il avait fini quasi stable (+0,05%).

La cote parisienne s'est montrée un peu hésitante lors de l'ouverture, puis elle a tranquillement effectué quelques pas dans le vert.

La Bourse de New York s'orientait pour sa part vers une ouverture en légère hausse.

Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average prenait 0,17%. Celui de l'indice élargi S&P 500 montait de 0,20% et celui du Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 0,23%.

"Les marchés action évoluent de façon modérée tandis que les opérateurs attendent la réunion de la Réserve fédérale américaine", a commenté David Madden, un analyste de CMC Markets.

La Fed conclut mercredi une réunion de politique monétaire de deux jours qui devrait déboucher sur la troisième hausse de taux de l'année pour éviter la surchauffe d'une économie en pleine forme jusqu'ici, malgré la guerre commerciale.

L'institution devrait "relever ses taux d'intérêt, mais le discours (de son président) sera probablement l'élément le plus important de cette mise à jour", a ajouté M. Madden.

Les investisseurs seront à la recherche d'indices sur la politique à venir de la Fed.

"Les anticipations sur 2019 pourraient fortement évoluer en fonction du ton employé par le président de la Fed sur la solidité de la croissance et sur la diffusion des tensions inflationnistes", ont estimé les analystes du courtier Aurel BGC.

Pour l'heure, la banque centrale américaine prévoit encore une hausse des taux cette année -probablement en décembre-, et entre deux et trois l'année prochaine.

Les tensions commerciales semblaient passées au second plan, au lendemain de déclarations du président américain Donald Trump, visant notamment la Chine.

"Le conflit entre Washington et Pékin s'est enlisé davantage et les investisseurs ne s'attendent pas à ce qu'il soit résolu bientôt", a observé M. Madden.

- L'automobile mal orienté -

Du côté des indicateurs économiques, la confiance des ménages français a de nouveau baissé en septembre, atteignant son plus bas niveau depuis avril 2016.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance des ventes de logements neufs en août.

En matière de valeurs, le secteur automobile était mal orienté, au lendemain de l'abaissement de ses prévisions annuelles par BMW. Renault perdait 0,46% à 73,73 euros, Michelin 1,49% à 102,35 euros et Valeo 2,00% à 37,79 euros.

Air Liquide bénéficiait (+1,77% à 111,85 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" précédemment par Kepler Cheuvreux.

De même, Bouygues profitait (+2,66% à 37,50 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" auparavant par JP Morgan.

A l'inverse, Iliad était pénalisé (-2,20% à 113,10 euros) par un abaissement de la sienne à "neutre" contre "surpondérer" précédemment, également par JP Morgan.

Neopost montait de 1,48% à 24,70 euros, soutenu par une hausse de son bénéfice net de 18,1% au premier semestre, malgré la confirmation d'une baisse de son chiffre d'affaires pour l'année 2018.

Guerbet bondissait de 7,24% à 60,70 euros, aidé par un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" précédemment par Oddo BHF, après la publication d'un bénéfice net et d'un excédent brut d'exploitation en recul au premier semestre. Le groupe a également indiqué viser un Ebitda retraité autour de 15% du chiffre d'affaires, qui devrait être "légèrement supérieur" à celui de l'an dernier à taux de change constants.

Municipale 2014


Commentaires

-