La Bourse de Paris tourne au ralenti à la mi-journée (-0,21%)

La Bourse de Paris tourne au ralenti à la mi-journée (-0,21%)

Publié le :

Jeudi 27 Décembre 2018 - 14:09

Mise à jour :

Jeudi 27 Décembre 2018 - 14:10
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

La Bourse de Paris cédait du terrain à la mi-journée (-0,21%), perdant son optimisme dans un marché en panne d'actualité.

A 13H40 (12H40 GMT), l'indice CAC 40 perdait 9,85 points à 4.616,54 points, dans un volume d'échanges de 1,21 milliard d'euros. Lundi, il avait terminé en nette baisse de 1,45%.

La place parisienne a ouvert en nette hausse, propulsée par la bonne performance de la Bourse de New York la veille, avant de perdre progressivement du terrain jusqu'à inverser la tendance.

Wall Street, qui a signé la veille sa meilleure séance depuis 2009, se dirigeait toutefois vers une ouverture en baisse. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 1,73%, tout comme celui de l'indice élargi S&P, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, lâchait 1,65%.

"Le rebond des indices s'avère (...) être de plus en plus un rebond de +bear market+, c'est-à-dire qui est technique et qui ne dure pas", ont relevé dans une note les analystes de Mirabaud Securities Genève, soulignant que la séance ce jeudi à Wall Street était "donc cruciale pour la tendance future des marchés".

Le marché continuait par ailleurs à surveiller les principales thématiques qui ont animé les marchés ces dernières semaines, comme la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

Une délégation américaine se rendra à Pékin pendant la deuxième semaine de janvier pour des négociations commerciales que les présidents Donald Trump et Xi Jinping ont décidé début décembre de relancer, selon l'agence Bloomberg.

"Nous sommes toujours dans la phase d'abaissement des estimations de la part des analystes et des économistes concernant la vigueur économique mondiale (on songe à la Chine, mais aussi à l'Allemagne, au Japon ou encore à la Suisse) ainsi que des revenus et bénéfices des entreprises", ont rappelé les analystes de Mirabaud Securities Genève.

Côté indicateurs aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance de la confiance des consommateurs (Conference Board) de novembre.

Parmi les valeurs, Vinci était stable à 70,50 euros, après l'annonce de la signature d'un accord par sa filiale Vinci Airports pour devenir l'actionnaire majoritaire de l'aéroport londonien de Gatwick, le deuxième du Royaume-Uni, une transaction à 3,22 milliards d'euros.

Engie baissait de 1,34% à 12,12 euros, alors que la Thaïlande a finalement autorisé le groupe énergétique français à céder trois milliards de dollars d'actifs dans le royaume à un grand groupe thaïlandais, qui a offert des garanties pour éviter de se retrouver en situation de monopole.

Municipale 2014


Commentaires

-