La construction du nouvel aéroport de Mexico rejetée à 69% lors d'une consultation controversée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La construction du nouvel aéroport de Mexico rejetée à 69% lors d'une consultation controversée

Publié le 29/10/2018 à 07:42 - Mise à jour à 08:38
© Julio Cesar AGUILAR / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Mexico

-A +A

La construction du nouvel aéroport de Mexico a été rejetée à 69,95% lors d'une consultation après le dépouillement de la quasi-totalité des votes, a annoncé dimanche l'équipe du président élu Andres Manuel Lopez Obrador à l'issue de ce scrutin controversé.

Après le dépouillement des urnes dans 98,18% des bureaux de vote, il ressort que "310.463 (votants) se sont exprimés pour la poursuite de la construction de l'aéroport de Texcoco, et 747.000 se sont exprimés en faveur des études et travaux à Santa Lucia", un aéroport militaire offrant une alternative au chantier en cours, a indiqué lors d'une conférence de presse Enrique Calderon, chargé du dépouillement.

Vivement critiquée pour ses irrégularités, cette consultation publique avait débuté jeudi et s'est achevée ce dimanche dans 1.073 bureaux de vote à travers le pays.

Le scrutin devait trancher entre un projet déjà entamé - estimé à plus de 13 milliards de dollars (11,4 mds EUR) - et une alternative prévoyant le réaménagement de l'aéroport militaire de Santa Lucia au sud de la capitale, de l'aéroport actuel de Mexico, ainsi que de celui de Toluca.

Durant sa campagne, M. Lopez Obrador a plusieurs fois critiqué le chantier en cours de construction de ce méga-aéroport, pour son coût élevé, son impact environnemental et pour de supposés faits de corruption dans l'attribution des contrats.

L'un des principaux investisseurs est le magnat mexicain des télécommunications Carlos Slim.

La consultation n'était pas organisée par les autorités électorales nationales et ses détracteurs estiment qu'elle n'est pas conforme à la loi et dénoncent son manque de rigueur, comme des votes multiples, constatés par plusieurs médias dont l'AFP.

Jesus Ramirez, porte-parole de M. Lopez Obrador, a jugé lors de cette conférence de presse que si des failles avaient pu être constatées, les résultats n'en restaient pas moins "définitifs sur le futur de l'aéroport" et que l'actuel gouvernement "devra(it) respecter la décision qui a été prise".

M. Lopez Obrador s'exprimera de façon définitive lundi sur le projet d'aéroport, a-t-il précisé.

Le président-élu doit prendre ses fonctions le 1er décembre prochain.

Selon différents sondages publiés cette semaine, 55% des Mexicains interrogés souhaitent la poursuite du chantier en cours.

Auteur(s): Par AFP - Mexico


PARTAGER CET ARTICLE :


Une personne vote pendant une consultation sur la construction d'un aéroport à Mexico City, à Monterrey, dans l'état de Nuevo Leon, au Mexique, le 25 octobre 2018

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-