La Grèce reçoit 15 milliards d'euros, dernier décaissement de l'aide de la zone euro

La Grèce reçoit 15 milliards d'euros, dernier décaissement de l'aide de la zone euro

Publié le :

Lundi 06 Août 2018 - 16:11

Mise à jour :

Lundi 06 Août 2018 - 17:18
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Luxembourg

-A +A

La Grèce a reçu lundi un versement de 15 milliards d'euros, dernière tranche de l'aide accordée par ses créanciers de la zone euro pour couvrir ses besoins de financement, a annoncé le patron du Mécanisme européen de stabilité (MES) Klaus Regling.

Le décaissement avait été approuvé par les ministres des Finances de la zone euro lors d'une réunion à Luxembourg le 22 juin.

Cette cinquième et dernière tranche de l'aide financière du MES en faveur de la Grèce prévoit l'affectation de 9,5 milliards d'euros à la constitution de la réserve de trésorerie de la Grèce et de 5,5 milliards d'euros au service de la dette, a précisé M. Regling dans son communiqué.

Après le décaissement, la réserve de trésorerie atteindra environ 24 milliards d'euros, a-t-il précisé. "Cette somme couvrirait environ 22 mois des besoins de financement de la Grèce après la fin du programme le 20 août", a-t-il souligné.

La Grèce doit quitter officiellement la tutelle de ses créanciers --zone euro et Fonds monétaire international (FMI)-- le 20 août prochain pour recommencer à se financer seule sur les marchés, après plusieurs années de profonde récession et trois programmes d'aide.

"L'engagement et le travail acharné du peuple grec portent aujourd'hui leurs fruits. La dernière série de réformes achevées par la Grèce comprenait des actions importantes dans le domaine de la politique fiscale, de la lutte contre l'évasion fiscale, des réformes des recettes publiques et la résolution des prêts non performants", a précisé le directeur général du MES.

"La fin du programme d'aide le 20 août sera une étape importante pour le pays. La Grèce devra maintenant prouver à ses partenaires et aux marchés qu'elle s'est engagée à ne pas inverser les réformes passées et à poursuivre les politiques économiques et budgétaires durables nécessaires à long terme pour devenir une économie robuste qui crée de la croissance et des emplois", a-t-il averti.

Avec les 15 milliards d'euros déboursés lundi, l'aide financière accordée par le MES à la Grèce s'élève à 61,9 milliards d'euros, sur une enveloppe totale du programme pouvant atteindre 86 milliards d'euros.

En huit ans, la Grèce a bénéficié de plus de 273 milliards d'euros d'assistance de la part de ses créanciers, zone euro et Fonds monétaire international (FMI), au cours de trois programmes d'aide.

En contrepartie, les Grecs ont été contraints de mettre en oeuvre plusieurs centaines de réformes, souvent douloureuses, notamment pour assainir leurs finances publiques.

Le patron du Mécanisme européen de stabilité (MES) Klaus Regling, ici le 28 juin 2017 à Athènes


Commentaires

-