Moscovici: "la réduction du déficit au Portugal est durable"

Moscovici: "la réduction du déficit au Portugal est durable"

Publié le :

Mardi 18 Juillet 2017 - 14:28

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 14:30
© PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
PARTAGER :

Par AFP

-A +A

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a assuré mardi à Lisbonne que "la réduction du déficit au Portugal est durable", aidée par une croissance économique qui pourrait "dépasser 2,5%" cette année.

Quand la Commission européenne a décidé à la mi-juin de sortir le Portugal de la procédure de déficit excessif, "elle ne l'a pas fait sur un coup de tête. La réduction du déficit au Portugal est durable et l'amélioration des finances publiques solide", a-t-il déclaré devant la presse.

Le Portugal avait réussi en 2016 à passer pour la première fois sous la limite des 3% du PIB fixée par les règles européennes. Son déficit a été divisé par deux, à 2% du PIB, contre 4,4% en 2015. Cette année, le gouvernement socialiste compte réduire le déficit à 1,5% du PIB, alors que Bruxelles s'attend à 1,8%.

Interrogé sur l'impact sur le déficit public en 2017 de l'injection par l'Etat de 3,9 milliards d'euros dans la banque publique Caixa geral de depositos, M. Moscovici a fait valoir que la Commission "avait intégré cette possibilité dans ses réflexions".

"La situation économique du Portugal s'est améliorée de manière impressionnante. La croissance sera probablement au-dessus de 2,5% cette année", tirée par les exportations et "un énorme boom du tourisme", a-t-il poursuivi. La dernière prévision de croissance de la Commission pour le Portugal fait état de 1,8%.

"Des progrès significatifs ont été accomplis" dans le secteur financier, "les banques portugaises continuent le désendettement, réduisent leurs coûts et renforcent leurs bases de capital", a estimé M. Moscovici qui s'exprimait à l'issue d'une rencontre avec le gouverneur de la Banque du Portugal Carlos Costa.

Cependant, "de nombreux problèmes persistent, notamment le ratio élevé de prêts non performants" des banques, a-t-il relevé. "La stratégie du Portugal pour les réduire va dans le bon sens", a-t-il commenté sans vouloir dévoiler les pistes évoquées lors de l'entretien.

Dans la foulée, M. Moscovici s'est réuni avec le Premier ministre Antonio Costa pour évoquer "les moyens de poursuivre sur le chemin du redressement économique".

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici (G) et le Premier ministre portugais Antonio Costa (D), à Lisbonne, le 18 juillet 2017


Commentaires

-