Netflix toujours en forme mais le ralentissement américain se confirme

Netflix toujours en forme mais le ralentissement américain se confirme

Publié le :

Mercredi 17 Avril 2019 - 02:18

Mise à jour :

Mercredi 17 Avril 2019 - 02:20
© Lionel BONAVENTURE / AFP
PARTAGER :

Par Julie CHARPENTRAT - San Francisco (AFP)

-A +A

Avec près de 150 millions d'abonnés dans le monde, Netflix continue d'attirer beaucoup de nouveaux consommateurs mais surtout à l'étranger, une tendance qui devrait perdurer, d'autant que la concurrence va sérieusement se renforcer aux Etats-Unis.

Netflix avait fin mars exactement 148,86 millions d'abonnés payants dans le monde (dont 88,6 millions hors des Etats-Unis), un peu plus que ses propres anticipations, selon ses résultats trimestriels publiés mardi.

Sur les 9,6 millions d'abonnés supplémentaires engrangés, 1,74 million se trouvent aux Etats-Unis et 7,86 dans le reste du monde, confirmant une tendance déjà amorcée, à mesure que la plateforme mise de plus en plus sur l'étranger pour assurer sa croissance.

Le groupe américain dépense désormais des milliards de dollars chaque année en contenus originaux -- nerf de la guerre pour attirer les consommateurs-- et notamment en créations spécifiques pour les marchés étrangers, un pari coûteux mais qui semble porter ses fruits.

Pour le second trimestre, Netflix s'est montré prudent, anticipant 5 millions d'abonnés supplémentaires, dont 300.000 seulement aux Etats-Unis, où la concurrence est particulièrement féroce, avec Amazon Prime Video, Hulu ou HBO ("Game of Thrones"). L'an dernier, Netflix avait engrangé 5,45 millions d'abonnés supplémentaires au deuxième trimestre.

Et cette concurrence va considérablement se renforcer en fin d'année. Les bras chargés de princesses et de superhéros, Disney lancera Disney+ en novembre à 6,99 dollars --moins cher que Netflix-- aux Etats-Unis avant d'autres régions du monde.

Apple entrera aussi dans la danse, mais également WarnerMedia et NBCUniversal.

- Mickey la Menace ? -

Interrogé sur l'arrivée de Disney et d'Apple par un analyste lors d'une interview retransmise sur internet, le patron de Netflix, Reed Hastings, a assuré que "de super concurrents, ça nous rend meilleurs". Et il ne craint pas d'effets "importants" sur sa propre croissance tant le marché du streaming est énorme et leurs catalogues différents.

En début d'année, le groupe avait d'ailleurs indiqué que les heures passées à regarder Netflix sur leurs télévisions par les abonnés aux Etats-Unis n'y représentaient encore qu'environ 10% de la consommation totale de télévision, laissant entendre qu'il y aurait de la place pour tout le monde et encore de la marge de progression pour Netflix.

De plus, a dit le groupe californien mardi, "nous sommes bien plus petits et avons encore plus de marges de croissance dans les autres pays et sur d'autres appareils (que les télés, NDLR) comme les appareils mobiles".

Coté audiences, le groupe a indiqué que "Umbrella Academy" avait été visionné par 45 millions de foyers abonnés en quatre semaines contre 52 millions pour "Triple Frontier" avec Ben Affleck. "The Highwaymen" (avec Kevin Costner et Woody Harrelson) devrait quant à lui atteindre les 40 millions, a aussi dit Netflix, qui donne ce type de chiffres depuis peu.

Netflix a précisé que la hausse des prix récente n'avait eu aux Etats-Unis qu'un impact négatif de court-terme qui n'a pas affecté les chiffres finaux.

Coté finances, le géant du streaming a également publié un bénéfice net de 344 millions de dollars (+18,6%). Rapporté par action --référence en Amérique du Nord--, le bénéfice est ressorti à 76 cents.

La prévision de bénéfice par action pour le deuxième trimestre (55 cents) est en-deçà des attentes des analystes : le titre Netflix reculait d'ailleurs de 0,8% vers 00H05 GMT mercredi dans les échanges électroniques d'après la clôture de Wall Street.

A 4,52 milliards de dollars, le chiffre d'affaires est quant à lui conforme aux attentes des marchés.

Géographiquement, il a réalisé 2,1 milliards de dollars de c.a. aux Etats-Unis contre 2,37 en dehors de ses frontières.

Le géant américain du streaming Netflix avait, fin mars 2019, 148,86 millions d'abonnés payants dans le monde

Commentaires

-