Pour Le Maire, "changer de stratégie" économique "serait une grave erreur"

Pour Le Maire, "changer de stratégie" économique "serait une grave erreur"

Publié le :

Mercredi 29 Août 2018 - 19:26

Mise à jour :

Mercredi 29 Août 2018 - 19:28
© ERIC PIERMONT / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Jouy-en-Josas

-A +A

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a exclu mercredi tout changement de stratégie économique, malgré les critiques croissantes suscitées dans l'opposition par le tassement de la croissance, estimant qu'un tel revirement "serait une grave erreur".

"Nous garderons la même stratégie économique et financière", a déclaré le ministre en marge de l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas (Yvelines). "Cela prend du temps avant d'obtenir des résultats. Mais changer de stratégie serait une grave erreur politique", a-t-il ajouté.

Ces propos interviennent alors que des voix se font entendre dans l'opposition mais aussi chez certains économistes pour remettre en cause les choix budgétaires du gouvernement, à l'aune de la faible croissance enregistrée depuis le début de l'année.

Selon l'Insee, la hausse du produit intérieur brut (PIB) a ainsi plafonné à 0,2% au premier comme au deuxième trimestre, alors qu'elle était de 0,7% lors des deux derniers trimestres de 2017. Ce rythme est par ailleurs inférieur à la moyenne de la zone euro, proche de 0,4%.

"Notre stratégie économique est claire et simple", a insisté Bruno Le Maire lors de son discours de clôture, défendant "une politique de l'offre" destinée à assurer "la valorisation du travail et le rétablissement de nos finances publiques".

"Je suis profondément convaincu qu'à la fin du mandat, nous verrons les résultats pour les Français de cette stratégie (...) Ce ne sont pas les quelques clapots du moment qui nous feront changer", a ajouté le locataire de Bercy.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a exclu mercredi tout changement de stratégie économique, malgré les critiques croissantes suscitées dans l'opposition par le tassement de la croissance, estimant qu'un tel revirement "serait une grave erreur".

Commentaires

-