Wall Street ouvre en baisse après des indicateurs mitigés

Wall Street ouvre en baisse après des indicateurs mitigés

Publié le :

Jeudi 21 Février 2019 - 15:30

Mise à jour :

Jeudi 21 Février 2019 - 16:18
©DR
PARTAGER :

Par AFP - New York

-A +A

La Bourse de New York a démarré la séance dans le rouge jeudi après une série d'indicateurs mitigés sur la santé de l'économie américaine tout en surveillant de près les négociations sino-américaines.

Vers 15H00 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,30%, à 25.876,77 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,55%, à 7.448,10 points.

L'indice élargi S&P 500 cédait 0,39%, à 2.773,97 points.

Wall Street avait terminé en légère hausse mercredi à l'issue d'une séance hésitante, après un compte-rendu confirmant la posture prudente de la Banque centrale américaine: le Dow Jones s'était apprécié de 0,24% et le Nasdaq de 0,03%.

Jeudi, les acteurs du marché digéraient une série de statistiques contrastées.

Les commandes industrielles de biens durables aux Etats-Unis ont augmenté en décembre de 1,2%, notamment grâce au secteur de l'automobile.

Toutefois, sans le secteur volatil des transports, les commandes de biens n'ont progressé que de 0,1%. Et l'ensemble des données "suggère que la croissance de l'investissement dans les équipements a encore ralenti au quatrième trimestre et nous nous attendons à ce qu'elle reste faible la majeure partie de cette année", a souligné Andrew Hunter, économiste pour Capital Economics.

Selon un indice de l'antenne locale de la Réserve fédérale (Fed), l'activité manufacturière de la région de Philadelphie a pour sa part reculé bien plus que prévu.

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont de leur côté baissé plus que prévu pour redescendre à un plus bas depuis cinq semaines, alors que l'impact de la fermeture partielle du gouvernement ("shutdown") s'est totalement estompé.

- Nike chahuté par une chute -

Les investisseurs continuaient parallèlement à scruter tout détail concernant les négociations commerciales à haut niveau entre Américains et Chinois.

Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer (USTR), le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le vice-Premier ministre chinois Liu He se sont retrouvés jeudi à Washington avec pour objectif de tenter d'aboutir à un accord après des mois de tensions et de menaces.

Ces pourparlers font suite à deux jours de travaux dans la capitale américaine entre les délégations des deux pays. Rien ou presque n'a officiellement transpiré de ces discussions.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait à 2,689% contre 2,645% mercredi à la clôture, et celui sur la dette à 30 ans à 3,032%, contre 2,995% la veille.

Sur le front des valeurs, l'équipementier sportif Nike reculait de 1,01% alors que son image était affectée jeudi après la chute suivie d'une blessure d'une future star de basketball, Zion Williamson, dont la chaussure de sport s'est déchirée lors d'un match télévisé.

Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson perdait 1,21% alors que l'entreprise a indiqué, dans un document boursier, avoir reçu des injonctions à produire des documents de la part de la justice américaine et du gendarme des marchés financiers (SEC) en lien avec les poursuites l'accusant d'avoir sciemment commercialisé du talc ayant contenu de l'amiante.

Le géant américain du négoce des céréales et matières premières agricoles Bunge perdait 6,98% après avoir dévoilé un bénéfice trimestriel moins élevé que prévu en raison notamment de la baisse des prix du soja brésilien.

La chaîne de restauration Domino's Pizza lâchait 9,08% après avoir aussi fait part de profits un peu en-dessous des attentes.

Municipale 2014

Commentaires

-