Wall Street ouvre en baisse, prudente pour la reprise des négociations Washington-Ottawa

Wall Street ouvre en baisse, prudente pour la reprise des négociations Washington-Ottawa

Publié le :

Mercredi 05 Septembre 2018 - 15:40

Mise à jour :

Mercredi 05 Septembre 2018 - 17:24
©DR
PARTAGER :

Par AFP - New York

-A +A

Wall Street a démarré la séance en légère baisse mercredi, abordant avec prudence la reprise des négociations commerciales entre les Etats-Unis et le Canada.

Vers 14H25 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,07% à 25.933,92 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 1,05% à 8.006,02 points.

L'indice élargi S&P 500 reculait de 0,41% à 2.884,86 points.

Après deux mois particulièrement positifs, Wall Street avait terminé mardi en baisse sa première séance du mois de septembre, s'interrogeant sur les suites des négociations commerciales menées par Washington avec Ottawa et Pékin: le Dow Jones avait perdu 0,05% et le Nasdaq 0,23%.

"Les marchés s'intéressent en ce moment aux menaces les plus importantes sur l'économie mondiale: la pression sur les pays émergents et l'escalade des tarifs douaniers", a commenté Karl Haeling de LBBW.

Les négociateurs américains et canadiens cherchent de nouveau, à partir de mercredi, un terrain d'entente sur la réforme du traité commercial nord-américain (Aléna).

La pression est immense sur leurs épaules après les invectives de Donald Trump samedi, le président américain ayant menacé d'expulser Ottawa du traité.

Le dossier chinois est également surveillé par les courtiers alors que l'administration américaine pourrait imposer bientôt de nouveaux droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations en provenance de Pékin.

Au moment où ces différents bras de fer se poursuivent, le déficit commercial américain a poursuivi son ascension en juillet sous l'effet d'importations record, en provenance notamment de Chine, combinées à des exportations en baisse.

- Courtage sur le bitcoin -

"Le déficit commercial devrait se stabiliser voire augmenter lors des prochains mois, éliminant les progrès réalisés au deuxième trimestre. Le président avait cité cette période comme la preuve de la réussite de sa politique commerciale. Ce n'est pas le cas", a analysé la société Pantheon Macro.

Plusieurs analystes pointaient par ailleurs que le recul des indices de Wall Street intervenait après une période d'euphorie estivale.

Le marché "digère peut-être simplement le festin du mois d'août qui a vu Apple progresser de 20%, le Nasdaq prendre 5,7%, le S&P 500 3% et le Dow Jones 2,2%", a affirmé Patrick O'Hare de Briefing.

Le marché obligataire se tendait légèrement: le taux à dix ans sur la dette américaine montait à 2,904% contre 2,899% à la clôture mardi, et celui à 30 ans à 3,074% contre 3,062% la veille à la clôture.

Parmi les valeurs du jour, les géants de la Silicon Valley, parmi lesquels Twitter (-4,68%) et Facebook (-0,91%) revenaient mercredi devant le Congrès américain pour répondre à des accusations, aussi bien d'inaction face à l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016 que de partialité envers les républicains, comme l'a dénoncé Donald Trump.

Twitter n'était "pas préparé" face à une manipulation des réseaux sociaux lors de la présidentielle, a affirmé son patron Jack Dorsey.

Tesla reculait de 3,05%, au plus bas en trois mois, sur fond de nouvelles accusations polémiques de l'emblématique patron du constructeur automobile Elon Musk. Habitué aux déclarations fracassantes, celui-ci a de nouveau accusé mardi de pédophilie un spéléologue britannique ayant contribué en juillet au sauvetage de 12 enfants thaïlandais, d'après le site d'informations BuzzFeed.

Goldman Sachs (+0,33%) a décidé de différer son projet d'ouvrir une salle de marché destinée au courtage des cryptomonnaies, rapportait mercredi la presse américaine, ce qui faisait chuter le cours du bitcoin.

Municipale 2014

Commentaires

-