Besancenot lance "un appel solennel" aux maires à parrainer Poutou

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Besancenot lance "un appel solennel" aux maires à parrainer Poutou

Publié le 09/03/2017 à 14:07 - Mise à jour à 14:46
© BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, a lancé jeudi "un appel solennel" aux maires à parrainer la candidature de Philippe Poutou à la présidentielle, jugeant que "ce serait révoltant" qu'il ne puisse pas se présenter, faute d'avoir réuni les 500 parrainages d'élus requis.

"Ca va se jouer dans un mouchoir de poche. Je ne vous cache pas notre inquiétude", a affirmé Olivier Besancenot sur Sud Radio et Public Sénat. Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste totalise 197 signatures validées, selon le dernier décompte du Conseil constitutionnel publié mardi.

"Je lance un appel solennel aux maires pour leur dire +vous avez le pouvoir de permettre à des courants comme les nôtres de pouvoir s'exprimer+", a déclaré M. Besancenot.

"Aujourd'hui, si on est un peu honnête, le seul candidat qui risque d'avoir des difficultés, c'est Philippe Poutou", a-t-il poursuivi, dénonçant "les pressions" qu'exercent sur les maires "les partis institutionnels". Au passage, M. Besancenot a relevé que José Bové avait apporté son parrainage à M. Poutou.

"Nous, on serait pour un système de parrainages populaires", a indiqué M. Besancenot. "Que la population parraine des candidats, on peut ensuite discuter du chiffre, mais ce serait démocratique, ça permettrait aux candidats d'aller à la rencontre de la population".

"Ce serait quand même un comble et ce serait révoltant que Philippe Poutou, qui est le seul à ne pas être un politicien professionnel, qui est un ouvrier dans l'automobile, qui est un des rares à se lever le matin pour aller embaucher à l'usine, qui est donc le seul à mes yeux qui ait la légitimité de parler de nos vies quotidiennes, ne puisse pas se présenter", a-t-il jugé.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Philippe Poutou (g) et Olivier Besancenot, le 12 avril 2012 à Paris

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-