"Compte aux Bahamas": Plainte de Macron pour "faux" et "propagation de fausse nouvelle"

"Compte aux Bahamas": Plainte de Macron pour "faux" et "propagation de fausse nouvelle"

Publié le 04/05/2017 à 12:54 - Mise à jour à 20:35
© STRINGER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Emmanuel Macron a déposé plainte jeudi contre X pour "faux, usage de faux et propagation de fausse nouvelle destinée à influencer le scrutin" présidentiel, après que Marine Le Pen a insinué qu'il possédait "un compte offshore aux Bahamas", a annoncé l'entourage du candidat à l'AFP.

"Nous n'hésiterons pas à poursuivre en diffamation quiconque reprendra cette fausse information", a ajouté l'entourage de M. Macron (En Marche!).

Selon une source proche du dossier, la plainte vise "des éléments qui circulaient mercredi soir sur internet" sur une prétendue évasion fiscale aux Bahamas.

Mercredi soir, lors du débat télévisé d'entre-deux-tours, la candidate FN avait glissé: "J'espère que l'on n'apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas..." Dans la foulée à l'antenne, M. Macron avait dénoncé "de la diffamation".

Jeudi matin, sur France Inter, le candidat d'En Marche! avait démenti ces insinuations et parlé de "fausses annonces et mensonges" émanant de "sites pour certains liés à des intérêts russes". Accusant Mme Le Pen d'avoir fomenté cette "manœuvre" grâce à ses "troupes sur internet", l'ancien ministre de l’Économie lui avait reproché de propager des "fake news".

En déplacement dans le Tarn, le candidat a évoqué "une action extrêmement organisée sur internet".

"Mes avocats et mon équipe ont passé une partie de la nuit pour évidemment démonter cela, mais je ne laisse pas passer cela. Ces +fake news+ qui peuvent déstabiliser les gens (...) quand elles touchent des sujets aussi graves que celles-là, il faut réagir de manière immédiate", a-t-il ajouté.

L'équipe du candidat d'En Marche! avait diffusé très tôt jeudi un communiqué revenant sur les différentes étapes de la propagation de cette "fausse nouvelle", partant d'une publication anonyme sur le forum 4chan, passant par les réseaux sociaux et notamment Twitter, jusqu'à la reprise en direct lors du débat télévisé.

De son côté, dans un communiqué, la commission nationale de contrôle de la campagne électorale a annoncé qu'elle a décidé d'en donner avis au parquet.

La justice a annoncé qu'elle avait ouvert jeudi une enquête pour savoir qui avait lancé la rumeur. Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Auteur(s): Par AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


Capture vidéo du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron lors du débat télévisé contre Marine Le Pen, le 3 mai 2017 à La Plaine-Saint-Denis, au nord de Paris

Annonces immobilières

Fil d'actualités Elections




Commentaires

-