Présidentielle: pour Macron, Emmanuel Todd "perd ses repères" en prônant l'abstention

Présidentielle: pour Macron, Emmanuel Todd "perd ses repères" en prônant l'abstention

Publié le :

Mardi 02 Mai 2017 - 21:43

Mise à jour :

Mardi 02 Mai 2017 - 21:45
© ERIC FEFERBERG / AFP/Archives

Auteur : Par AFP

  
-A +A

Le démographe Emmanuel Todd, qui a déclaré qu'il s'abstiendrait au deuxième tour de l'élection présidentielle, "perd ses repères", a jugé mardi Emmanuel Macron.

"Il y a des gens qui perdent leurs repères dans cette période. C'est classique, il fait partie de ces gens-là. Je suis triste pour lui car j'ai beaucoup lu Emmanuel Todd et il m'a beaucoup appris", a expliqué Emmanuel Macron sur RMC et BFMTV.

"Je m'en fous, moi je ne me soumettrai pas, ça passe ou ça casse. Je prends le risque", a lancé Emmanuel Todd pour expliquer son abstention, soulignant que "la probabilité que Marine Le Pen soit élue reste faible".

Emmanuel Todd a souligné, dans une émission du site Arrêt sur images diffusée dimanche, qu'il s'abstiendrait au deuxième tour de l'élection présidentielle pour ne pas se "soumettre". "Au moins, si on s'abstient, les gens sont sûrs que vous n'avez voté pour personne", a-t-il dit.

L'essayiste explique avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour "sans y croire", après avoir hésité avec Nicolas Dupont-Aignan.

"C'est devenu une question de choix moral: voter Front national, c'est xénophobe (...) Voter Macron, c'est l'acceptation de la servitude, la soumission à un système de pouvoir téléguidé par les inspecteurs des finances, la haute administration et le système bancaire dans un état d'esprit de soumission absolue à l'Allemagne, avec l'idée que ça va continuer", a expliqué Emmanuel Todd.

"On n'accepte pas le racisme et on n'accepte pas la servitude quand on est un vrai Français", a souligné l'essayiste. "Si les gens pensent en terme d’avertissement et de barrages, il y a les législatives. On n'est pas dans un système à un temps: il y a un +oral de rattrapage+".

"Je ne suis pas soumis aux banques. Si j'étais soumis aux banques, j'aurais continué à travailler pour elles", a répondu Emmanuel Macron sur RMC. "Ceux qui, de l'extrême gauche à l'extrême droite, m'ont sali pendant des mois, je les regarderai dans les yeux en leur disant que je n'ai pas de leçons à recevoir d'eux", a-t-il ajouté.

Mardi après-midi, les militants de La France insoumise ont opté aux deux tiers pour le vote blanc ou l'abstention, seuls 35% se prononçant pour un vote Macron, d'après les résultats d'une consultation lancée par Jean-Luc Mélenchon sur internet.

Auteur : Par AFP

 
Le démographe Emmanuel Todd, le 7 mai 2015 à Paris

Commentaires

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire