Castaner veut que la justice poursuive Eric Drouet appelant à un "soulèvement sans précédent"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Castaner veut que la justice poursuive Eric Drouet appelant à un "soulèvement sans précédent"

Publié le 29/01/2019 à 09:37 - Mise à jour à 12:16
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dit mardi souhaiter que la justice poursuive l'une des personnalités des "gilets jaunes", Eric Drouet, qui a appelé à un "soulèvement sans précédent" après la blessure à l'oeil d'un de ses proches.

Après avoir appris la blessure à un œil samedi d'une figure du mouvement, Jérôme Rodrigues, le groupe "La France colère !!!" créé par Eric Drouet avait décrété dans un communiqué, retiré depuis, "l'état d'urgence du peuple" et "appelé à un soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et nécessaires pour que plus personne ne soit victime de ces blessures de guerre".

Lundi, il a tempéré ces propos dans un Facebook Live. "J'étais au chevet de Jérôme quand l'équipe d'administrateurs l'a rédigé. (...) Je ne l'ai lu qu'après. Le mot +soulèvement+ était de trop", a-t-il estimé, appelant "au plus grand pacifisme" pour la prochaine journée d'action samedi.

"C'est un appel à l'insurrection. C'est quoi +tous les moyens utiles et nécessaires+? Les boules de pétanque jetées sur les policiers, c'est déjà fait. Les pavés, c'est déjà fait. Les cocktails Molotov, c'est déjà fait", a affirme M. Castaner sur BFMTV.

"Cette dernière déclaration relève à mon sens de l'infraction pénale. Nous ferons ce qu'on appelle un article 40 pour que le procureur décide s'il veut poursuivre ou pas. Vous vous rendez compte qu'il appelle à utiliser de nouvelles armes alors qu'aujourd'hui il y a des cocktails Molotov?", a lancé le ministre.

M. Rodrigues, blessé gravement à l'œil samedi lors d'une manifestation à Paris, affirme avoir subi un tir de lanceur de balles de défense (LBD). L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", a été saisie.

"Pour l'accident dont a été victime Jérôme Rodrigues, ce que je sais c'est qu'il y a eu l'envoi d'une grenade de désencerclement et qu'à ce moment-là, il a été blessé. Il y a débat, il y a une enquête", a déclaré M. Castaner, précisant que cette grenade "a été envoyée conformément aux usages, (...) ce qu'on appelle l'envoi au sol".

"C'est le seul fait constaté", a-t-il ajouté, disant attendre "tous les éléments de l'enquête". "Sur un sujet aussi grave, il faut faire confiance à l'enquête et l'enquête ne se fait pas à coup de conférences de presse ou de fuite dans la presse", a-t-il affirmé.

"Il y a eu 16 tirs (de LBD) à Bastille. Non seulement ils ont été filmés, mais chacun des tirs fait l'objet d'un rapport", a-t-il ajouté, assurant que "s'il y a faute, elle sera sanctionnée". Son secrétaire d'État Laurent Nuñez avait évoqué dimanche 18 tirs de LBD sur cette place.

M. Nuñez a affirmé lundi qu'il n'y avait "à ce stade" aucun élément permettant d'affirmer que M. Rodrigues ait été touché par un tir de lanceur de LBD.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dit mardi souhaiter que la justice poursuive l'une des personnalités des "Gilets jaunes", Eric Drouet, qui a appelé à un "soulèvement sans précédent" après la blessure à l'oeil d'un de ses proches.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-