Des avocats grévistes jettent leur robe noire à terre contre la réforme des retraites

Des avocats grévistes jettent leur robe noire à terre contre la réforme des retraites

Publié le 09/01/2020 à 12:54 - Mise à jour à 17:20
© Pascal PAVANI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Robes noires jetées à terre, tribunaux bloqués et audiences renvoyées: les avocats en grève contre la réforme des retraites ont poursuivi leur mobilisation jeudi aux quatre coins de la France, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A Bordeaux, 200 avocats se sont rassemblés jeudi matin sous le soleil sur les marches du palais de justice. La plupart d'entre eux ont jeté leurs robes noires, déclenchant de vifs applaudissements. Ils ont ainsi imité le geste de leurs confrères du barreau de Caen, qui la veille avaient jeté leur robe aux pieds de la ministre de la Justice Nicole Belloubet, venue évoquer la récente fusion des tribunaux d'instance et de grande instance.

"Je n'ai jamais vu une grève aussi suivie, je n'avais vu une assemblée générale aussi nombreuse", a assuré le bâtonnier de Bordeaux Christophe Bayle. "C'est parce que nous ne comprenons pas, c'est parce que nous ne recevons pas des explications de la ministre que nous durcissons le mouvement. (…) Elle se contente de dire avec des éléments de langage populistes que les avocats sont des nantis (…) Encore une fois c'est un mensonge".

A Nanterre, une trentaine d'avocats ont bloqué l'entrée du palais de justice, puis dans la salle des pas perdus, ils ont jeté leur robe sur une banderole portant l'inscription "Avocats des Hauts-de-seine en colère".

A Lille, quelques centaines d'avocats en grève ont bloqué les entrées du tribunal judiciaire, empêché la tenue des audiences et là aussi jeté leurs robes à terre. En fin de matinée, une vingtaine d'avocats formaient toujours un cordon devant le palais de justice alors qu'entre 200 à 300 assistaient à une assemblée générale dans une salle d'audience bondée.

Dès 8H45, "plus de 300 confrères ont bloqué le palais" pour "exiger la pérennité de leur régime autonome", a affirmé à l'AFP l'un des grévistes, Me Dimitri Bétremieux.

Des avocats ont rejoint les manifestations jeudi, notamment à Toulouse. Le Conseil national des barreaux (CNB) qui représente les 70.000 avocats français, a appelé à participer aux manifestations de samedi.

Au tribunal de Paris, les avocats de la défense et de la partie civile au procès du scandale sanitaire du Mediator se sont mis en grève à l'ouverture de l'audience, ce qui a conduit la présidente à lever la séance. "C'est aujourd'hui un jour de grève suivi par tous les barreaux de France. Nous aussi nous avons décidé de nous mettre en grève", a déclaré au tribunal l'avocat et ex-bâtonnier de Paris Pierre-Olivier Sur. Avec cette réforme, "c'est l'accès au droit qui est menacé, ce qui est inacceptable dans une démocratie comme la nôtre", a-t-il ajouté.

A l'appel du CNB, les avocats ont durci depuis lundi leur mouvement de protestation contre la réforme des retraites. Les avocats grévistes sont vent debout contre le projet de réforme, craignant la remise en cause de leur régime autonome. Ce régime s'appuie sur une caisse qui s'autofinance, insiste le CNB. La profession redoute avec le projet de réforme "un doublement des cotisations à 28% et la baisse des pensions".

La présidente du CNB Christiane Féral-Schuhl a annoncé qu'elle devait rencontrer lundi la garde des Sceaux.

burs-ctx/epe/cbn

Auteur(s): Par AFP - Paris


PARTAGER CET ARTICLE :


Manifestation contre la réforme des retraites à Toulouse le 9 janvier 2020

Annonces immobilières

Fil d'actualités France




Commentaires

-