Future loi sur la recherche: des chercheurs déposent des "pages blanches" devant le ministère

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Future loi sur la recherche: des chercheurs déposent des "pages blanches" devant le ministère

Publié le 25/02/2020 à 17:30 - Mise à jour à 17:32
© Thomas SAMSON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Environ 150 chercheurs et personnels de 141 revues scientifiques mobilisés contre la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche ont déposé mardi des "pages blanches" devant le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à Paris, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Ca fait 5/10 ans qu'il y a des reformes dans l'enseignement supérieur et la recherche, que les emplois pérennes sont détruits, que nous sommes soumis à des exigences gestionnaires... Nos conditions de travail se dégradent rapidement et la loi qui s'annonce va parachever ce mouvement. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !", a déclaré à l'AFP Laure Bereni, sociologue, directrice de recherche au CNRS.

Pour la plupart habillés de noir, les manifestants brandissaient des pancartes représentant des couvertures de revues de sciences humaines et sociales barrées d'un bandeau rouge "science en danger".

Ils ont déposé devant la grille du ministère des cahiers remplis de pages blanches "pour matérialiser l'impossibilité de travailler, de produire et de publier des connaissances si les reformes à venir continuent de détruire les infrastructures publiques de la recherche".

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé en février 2019 le lancement d’une loi de programmation pluriannuelle pour la recherche. Mais initialement prévu pour fin 2019, le projet de loi n'a toujours pas été présenté.

Trois groupes de travail avaient remis leurs travaux préparatoires en septembre et Frédérique Vidal, ministre de la Recherche, a, depuis, reçu les syndicats.

"La future loi nous portera un coup fatal, elle entraînera la précarisation massive des métiers de la recherche et de l'enseignement supérieur, elle subordonnera toujours davantage la recherche à des finalités politiques et gestionnaires, elle sapera les fondements d'une recherche de haut niveau", redoute Laure Bereni.

Depuis janvier, de nombreuses revues sont "en lutte" contre la future loi, ainsi que sur la réforme des retraites, comme "Actes de la recherche en sciences sociales", créée par Pierre Bourdieu, les "Annales", revue de référence en histoire et sciences sociales, mais aussi Politix, Geneses, ou des revues sur la musique, l'histoire de l'art, l'archéologie...

Ces publications participent à l'évaluation, à la production et la diffusion des connaissances, font valoir les chercheurs.

Ils craignent qu'à l'avenir ces revues "ne servent plus qu'à évaluer", selon Fabrice Virgili, directeur de recherche au CNRS et membre du comité de rédaction de la revue "Clio. Femmes, genre, histoire".

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des chercheurs opposés à la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche déposent des "pages blanches" devant le ministère de l'Enseignement supérieur à Paris le 25 fé

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-