Une femme tuée et plusieurs blessés dans les manifestations des "gilets jaunes"

Une femme tuée et plusieurs blessés dans les manifestations des "gilets jaunes"

Publié le :

Samedi 17 Novembre 2018 - 09:49

Mise à jour :

Samedi 17 Novembre 2018 - 11:06
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Une manifestante est décédée samedi matin en Savoie sur un barrage organisé par les "gilets jaunes" après avoir été heurtée par une voiture dont la conductrice a été prise de panique, a indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Par ailleurs, un piéton renversé à Arras (Pas-de-Calais) est en "urgence absolue" et d'autres incidents ont fait 16 blessés légers, selon le ministère de l'Intérieur.

A Pont-de-Beauvoisin (Savoie), la conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture. Elle a foncé alors sur eux, percutant une femme, a précisé le ministre.

Cette manifestation, comme de nombreuses autres organisées en France pour protester contre la hausse des taxes sur le carburant, n'était pas déclarée.

La manifestante tuée était âgée d'une cinquantaine d'année, a précisé l'Intérieur.

En état de choc, la conductrice a été placée en garde à vue.

"Notre niveau d'inquiétude est maximum", a déclaré Christophe Castaner qui a demandé aux manifestants "de prendre toutes les dispositions de prévention et de sécurité". "Le droit à manifester est essentiel dans ce pays, il faut le protéger, mais il faut aussi faire en sorte que l'organisation minimale de la manifestation évite ce genre de drame".

"Toutes mes condoléances à la famille et aux proches de la personne décédée en #Savoie ce matin. J’appelle chacun à respecter les consignes de prudence et de sécurité pour que les droits de manifester et de circuler librement s’exercent sans qu’un nouveau drame ne se produise", a tweeté le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy.

"On m'indique aussi à Sélestat (Bas-Rhin) un accident avec des conséquences graves mais la victime n'est pas décédée", a ajouté Christophe Castaner, à l'issue d'une réunion en visioconférence avec tous les préfets.

La préfecture du Bas-Rhin a toutefois précisé que l'incident n'était "pas grave" et qualifié la blessure de "légère": "une femme âgée de 45 ans a la cheville blessée et a été transportée à l'hôpital. C'est une voiture qui a roulé sur son pied", selon elle.

A Hazebrouck (Nord), aux alentours de 08H30, un conducteur "a été bloqué par des manifestants. Il s'est impatienté et a forcé le passage en montant sur le trottoir", a indiqué à l'AFP la préfecture du Nord, confirmant une information de La Voix du Nord.

Deux manifestants ont été légèrement blessés et transportés vers le CHR d'Hazebrouck, a-t-on ajouté de même source.

Le conducteur a été interpellé et conduit au commissariat.

Une manifestante a par ailleurs été renversée et a été "légèrement blessée" par un automobiliste en colère samedi dans la commune de Capendu (Aude), entre Carcassonne et Narbonne, a indiqué à l'AFP la préfecture.

L'automobiliste a été interpellé, selon elle. A Narbonne et Limoux, une personne a été interpellée à la suite d'une altercation entre un automobiliste et un manifestant. Dans le reste du département, "l'ambiance est calme".

A Cuers (Var), "un manifestant d’une cinquantaine d’années a été heurté à Cuers (Var) par un automobiliste, sur une manifestation non déclarée au niveau d'un rond-point de supermarché. L’homme a été blessé légèrement. L’auteur présumé a été interpellé", a indiqué la préfecture.

Enfin à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, un automobiliste a "tenté de forcer un barrage" sur un rond-point, renversant un policier qui a été "légèrement blessé", selon la préfecture.

L'homme a été interpellé. Le policier "souffre de contusions légères", a précisé la même source.

Une manifestante est décédée samedi matin en Savoie sur un barrage organisé par les "gilets jaunes" après avoir été heurtée par une voiture dont la conductrice a été prise de panique, a indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.


Commentaires

-