Hollande égratigne Macron et s'interroge sur l'alternative

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Hollande égratigne Macron et s'interroge sur l'alternative

Publié le 23/09/2018 à 17:54 - Mise à jour le 24/09/2018 à 12:16
© MEHDI FEDOUACH / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Tulle

-A +A

François Hollande, en visite dimanche à Tulle (Corrèze), a égratigné Emmanuel Macron, en s'interrogeant sur "qui" pourrait incarner l'alternative si son successeur à l'Elysée échouait, hypothèse que l'ancien président socialiste n'exclut pas.

"Si ce pouvoir-là échoue et c'est possible, à la fois par les décisions qu'il prend, injustes, par des comportements excessifs, ou par l'absence de résultats. Mais qui ? Qui sera là pour le rendez-vous démocratique?", a déclaré François Hollande, lors d'un discours dans son ancien fief électoral.

"Qui peut prendre la place ? Qui peut offrir une perspective ? C'est une grande question qui est posée à tous. Alors quand on regarde l'ensemble de la vie politique, comment être rassuré ?", s'est interrogé l'ex-président.

Un peu plus tard lors d'une brève séance de micros tendus après son discours, François Hollande a une nouvelle fois égratigné l'actuel chef de l'Etat.

Interrogé sur les conseils de réorientation donnés par Emmanuel Macron à un jeune horticulteur au chômage, François Hollande a répondu: "Il faut parler à l'individu, à ce qu'il est et pas forcément parler en fonction de ses propres pensées. Il ne faut pas asséner une vérité, il faut aller la rechercher dans son interlocuteur. Et si on parle de l'autre on arrivera à le convaincre, si on parle de soi, on sera hautain et arrogant."

Auteur(s): Par AFP - Tulle


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François Hollande, en visite dimanche à Tulle (Corrèze), a égratigné Emmanuel Macron, en s'interrogeant sur "qui" pourrait incarner l'alternative si son successeur à l'Elysée échouait, hypothèse que l'ancien président socialiste n'exclut pas.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-