Incendie à Anglet: un adolescent de 16 ans mis en examen

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Incendie à Anglet: un adolescent de 16 ans mis en examen

Publié le 07/08/2020 à 20:23 - Mise à jour à 21:04
© GAIZKA IROZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par Carole Suhas - Bayonne (AFP)

-A +A

Un adolescent de 16 ans, connu pour sa "tendance à la pyromanie", a été mis en examen vendredi à Bayonne et placé en détention provisoire, soupçonné d'avoir déclenché le spectaculaire incendie survenu en plein centre d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques) fin juillet.

Le jeune homme, qui nie les faits après s'en être vanté auprès de camarades, a été mis en examen "pour fait criminel de destruction volontaire par incendie" de la forêt de Chiberta, a annoncé vendredi le procureur de Bayonne Jérôme Bourrier lors d'une conférence de presse.

Le mineur qui risque une peine maximale de 20 années de réclusion, plaide désormais la "vantardise", niant les faits auprès des enquêteurs, selon le parquet.

Cet adolescent qui vivait dans un foyer et avait "une tendance avérée à la pyromanie, s'est vanté auprès de ses camarades d'en être l'auteur", a précisé le procureur en évoquant l'incendie qui avait ravagé 167 ha de forêts et de végétation.

L'enquête dirigée par la police judiciaire de Bayonne, a permis d'établir des "indices graves et convergents" à l'encontre du jeune homme.

Une habitante avait notamment fait un signalement aux enquêteurs le week-end dernier, après avoir discuté avec les deux jeunes auprès de qui s'était vanté l'adolescent, a raconté M. Bourrier.

Le procureur a précisé que "le mode opératoire n'est pas établi. On n'a pas de certitudes sur la manière dont le feu a été enclenché".

Sur le déroulement de la journée de l'incendie, le procureur a raconté que le jeune homme avait passé l'après-midi sur une plage d'Anglet avec sa mère.

- "Des petits feux" dans sa chambre -

Un éducateur lui ayant signalé qu'il ne pouvait venir le chercher, l'adolescent était reparti à pied à 18h00 vers son foyer de Bayonne, qui accueille des enfants placés, et "est passé sur le secteur concerné à l'heure où l'incendie s'est déclaré", à 18h32.

Le jeune homme était déjà connu de la police pour sa "tendance à la pyromanie", après un incendie qui s'était déclaré fin juin dans sa chambre de foyer, a encore fait savoir le procureur.

Avant d'être en foyer, l'adolescent a vécu en famille d'accueil jusqu'en 2018. Cette famille, interrogée par les enquêteurs, a indiqué que le jeune homme avait déjà allumé des "petits feux" dans sa chambre, à plusieurs reprises.

Le jeune homme a été placé en détention provisoire vendredi soir sur décision du juge des libertés et de la détention, comme l'avait requis le parquet.

Le spectaculaire incendie qui avait ravagé la forêt de Chiberta avait également détruit cinq maisons, sans faire de victimes. Le maire LR d'Anglet Claude Olive avait alors estimé qu'un "drame humain" avait été évité.

Vingt-six personnes avaient été brièvement hospitalisées.

La forêt de Chiberta, îlot de verdure très fréquenté de 250 ha en pleine agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz, est située entre le fleuve Adour et l'Atlantique et bordée notamment par un prestigieux parcours de golf et de luxueuses villas.

L'incendie avait éclaté dans des conditions météorologiques qualifiées de "dantesques" par le préfet, le mercure ayant frôlé les 42°C à Saint-Jean-de-Luz, non loin d'Anglet sur la côte basque.

Les pompiers - ils étaient 150 au plus fort du dispositif - avaient dû affronter des bonds de feu de 50 à 100 m, dans des arbres très hauts de la pinède, avec beaucoup de végétation au sol, ce qui avait compliqué leur tâche.

Dès le 1er août, la piste d'un incendie d'origine humaine avait été privilégiée, en l'absence de foudre ou de fil électrique qui auraient pu provoquer une étincelle.

Les pompiers restaient d'ailleurs mobilisés sur le secteur ce week-end en raison des fortes chaleurs attendues, pour éviter toute éventuelle reprise.

Auteur(s): Par Carole Suhas - Bayonne (AFP)


PARTAGER CET ARTICLE :


L'incendie du 30 juillet à Anglet avait ravagé 167 hectares de forêt et détruit cinq maisons

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-