Incendie d'Aubervilliers: décès d'une victime, une fillette toujours entre la vie et la mort

Incendie d'Aubervilliers: décès d'une victime, une fillette toujours entre la vie et la mort

Publié le :

Vendredi 24 Août 2018 - 15:58

Mise à jour :

Vendredi 24 Août 2018 - 16:00
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Bobigny

-A +A

Une femme a succombé à ses blessures dans l'incendie de dimanche à Aubervilliers alors qu'une des sept autres victimes, une fillette de quatre ans, était toujours entre la vie et la mort, a-t-on appris vendredi de sources proches de l'enquête.

La victime décédée, de nationalité indienne et âgée de 68 ans, est la belle-mère du gérant de l'épicerie située au rez-de-chaussée du bâtiment où le feu a pris dimanche en début de soirée, vraisemblablement suite à un court-circuit.

Vendredi, les sept autres victimes, dont cinq enfants, étaient toujours hospitalisées. La plus gravement touchée, la fille de l'épicier, âgée de quatre ans, se trouvait toujours entre la vie et la mort.

La maire d'Aubervilliers avait expliqué lundi que cette maison n'était pas autorisée à servir de logement, son propriétaire ayant conclu en 2015 un bail à usage commercial avec le gérant de la supérette.

Ce dernier, père de quatre enfants, y logeait pourtant sa propre famille, ainsi que des membres de sa belle-famille - ses beaux-parents, sa belle-sœur et les deux enfants de celle-ci - venus en France pour une période limitée avec des visas de tourisme.

Ce grave incendie, qui a eu lieu dans le quartier central du Landy, est le deuxième en moins d'un mois à Aubervilliers. Le 30 juillet, un feu qui s'était déclaré au 17e étage d'un immeuble HLM de la commune avait provoqué la mort d'une femme de 33 ans enceinte et de ses trois enfants, âgés de 18 mois à 6 ans.

Le centre d'Aubervilliers est concerné par le Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), ces centres-villes souvent investis par des propriétaires qui logent au prix fort et au mépris des règles de sécurité des populations précaires.

Municipale 2014


Commentaires

-