Le cardinal Barbarin dit au revoir aux Lyonnais avant de redevenir simple prêtre

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le cardinal Barbarin dit au revoir aux Lyonnais avant de redevenir simple prêtre

Publié le 28/06/2020 à 16:05 - Mise à jour à 16:22
© JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par Daniel ABELOUS - Lyon (AFP)

-A +A

Dix-sept années durant, il dirigea le diocèse de Lyon: dimanche, Mgr Philippe Barbarin a dit "au revoir" à des fidèles émus, avant d'entamer une nouvelle vie comme simple aumônier après la tempête provoquée par ses silences face à la pédophilie.

"Je peux aujourd'hui, après quatre années difficiles, dire merci à beaucoup de monde" pour les "prières, attentions et délicatesses", a indiqué l'archevêque émérite, que la justice avait relaxé en appel en janvier.

Dès 10H30, quelque 400 personnes, majoritairement masquées, avaient pris place à l'intérieur de la cathédrale Saint-Jean, située dans le quartier du Vieux Lyon et dont les places avaient été limitées en raison du contexte sanitaire.

A l'heure du Covid, elles se sont prêtées au lavage obligatoire des mains avec du gel hydroalcoolique avant d'être invitées à s'assoir sur des chaises en plastique, en lieu et place des bancs centenaires en bois. Un paiement sans contact était disponible pour la quête.

Pour les autres fidèles, la messe d'action de grâce était retransmise en direct sur la plateforme de vidéos YouTube.

C'est l'administrateur apostolique diocésain, Mgr Michel Dubost, qui a accueilli le cardinal Barbarin, arrivé en grande pompe dans ses habits de prélat, avec mitre et crosse d'évêque.

"Il m'a semblé impossible que tu quittes le diocèse sans qu'on te dise solennellement merci", a-t-il dit au prélat de 69 ans qui a renoncé au titre de primat des Gaules en mars et dont le successeur doit encore être annoncé.

Quelques personnalités locales se sont associées à cet hommage, parmi lesquelles l'ancien garde des Sceaux centriste Michel Mercier, le vice-président de la région Etienne Blanc (LR), l'industriel Alain Mérieux ou encore le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane.

- "Avec ses tripes" -

Avec le phrasé saccadé qui le caractérise, le cardinal Barbarin a remercié Mgr Dubost pour le choix de "cette si belle date" de la Saint-Irénée (le deuxième évêque de Lyon, ndlr) pour cet "au revoir".

Dans son homélie, il est pudiquement revenu sur la période de son procès en 2019 pour ses silences sur les agissements pédophiles d'un ex-prêtre de son diocèse, Bernard Preynat, en évoquant "une longue épreuve".

"Un grand drame était arrivé dans le diocèse de Lyon. Il fallait que je porte cette souffrance incontestablement et qu'on en rende raison devant la justice, et en même temps je savais que je n'étais pas seul", a souligné le cardinal.

A l'issue de la célébration, qui a duré près de deux heures, Philippe Barbarin a reçu tout sourire plusieurs cadeaux dont une croix pectorale et un livre de remerciements. Une cagnotte en ligne a été ouverte pour lui en offrir d'autres.

"Prions pour que la Parole de Dieu poursuive sa course", a conclu sous un tonnerre d'applaudissements l'homme d'Eglise, qui est attendu comme aumônier de la maison-mère des Petites Sœurs des pauvres à Saint-Pern (Ille-et-Vilaine).

"Ma vraie vocation, c'est d'être prêtre", avait déclaré jeudi à la radio RCF Lyon Mgr Barbarin, assurant accueillir "avec joie" un "retour au calme après la tempête".

Il a également évoqué pour le futur de possibles missions à l'étranger, notamment au Proche-Orient.

"C'était une très belle messe et une magnifique homélie de Mgr Barbarin comme la plupart de ses homélies qui nous emportent, qui nous touchent et qui nous parlent au fond du coeur. A son image. On est tous très touché de le voir partir car c'est un homme exceptionnel", a déclaré "très émue" à l'AFP Cécile Fakhri, 50 ans, essuyant ses larmes sur le parvis de la cathédrale.

Même écho pour sa voisine, Joëlle Ethevenaux, la soixantaine, pour qui Philippe Barbarin est "quelqu'un de bien", d'"humble" mais "qui parle avec ses tripes". "Je pense qu'il y a un temps pour tout mais je regrette qu'il parte aussi vite. Il aurait pu rester plus longtemps".

Auteur(s): Par Daniel ABELOUS - Lyon (AFP)


PARTAGER CET ARTICLE :


Le cardinal Philippe Barbarin dans la cathédrale Saint-Jean de Lyon, le 28 juin 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-