Le Goncourt et d'autres prix reportés si les librairies ferment

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le Goncourt et d'autres prix reportés si les librairies ferment

Publié le 29/10/2020 à 10:10 - Mise à jour à 17:24
© Loic VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Les prix Goncourt, qui doit être décerné le 10 novembre, et Interallié, prévu le 18, ne seront remis que si les librairies sont ouvertes à ce moment-là, ont indiqué jeudi les jurys.

"Les académiciens Goncourt réaffirment leur soutien total aux libraires qui affrontent une nouvelle période si difficile, conséquence de la pandémie de Covid-19", apprend-on dans un communiqué.

"Solidaires avec eux, ils ne peuvent envisager que le prix Goncourt qu'ils devaient annoncer le mardi 10 novembre le soit alors que leurs librairies seraient fermées", précise le texte.

Si effectivement les librairies étaient contraintes de baisser le rideau, le prix serait décerné "à une date ultérieure qui serait précisée en fonction de l'évolution de la situation sanitaire et des décisions gouvernementales prises", selon le jury.

L'Interallié a dit avoir pris la même décision. "Il y aura bien une sélection de finalistes le 12 novembre. Mais on ne remettra pas le prix tant que les librairies seront fermées", a déclaré à l'AFP une porte-parole du jury.

Le Médicis dit espérer que les libraires puissent continuer à travailler grâce à la remise de commandes passées en ligne. "Le prix Médicis maintient a priori la remise de son prix le 6 novembre (en visioconférence), par soutien aux libraires et aux éditeurs, à condition qu'au minimum soit garantie pour tout libraire qui le souhaite une activité de +click and collect+", a écrit dans un communiqué la présidente du jury Marie Darieussecq.

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi un nouveau confinement qui ne permettra que de faire ses "courses essentielles" à partir de vendredi.

Le détail des mesures, et notamment la nature des commerces autorisés à ouvrir, doit être précisé par le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse à 18H30.

Mercredi, à l'heure où M. Macron débutait son allocution télévisée, le Syndicat de la librairie française a publié un communiqué appelant à maintenir les librairies ouvertes.

"Les librairies de proximité, qui maillent tout notre territoire, se sont organisées et équipées. Elles peuvent être parfaitement en mesure d'accueillir les lecteurs dans la perspective d'un nouveau confinement, dans des conditions sanitaires sûres et éprouvées", écrivait cette organisation professionnelle.

Une romancière et trois romanciers restent en lice pour le prix Goncourt: Djaïli Amadou Amal ("Les Impatientes"), Hervé Le Tellier ("L'Anomalie"), Maël Renouard ("L'Historiographe du Royaume") et Camille de Toledo, ("Thésée, sa vie nouvelle").

L'Académie française, qui devait décerner son Grand Prix du roman 2020 jeudi après-midi, juste avant l'entrée en vigueur des mesures de confinement, a finalement renoncé. "La proclamation du Grand Prix du roman, prévue cet après-midi, est annulée", a indiqué l'Académie dans un communiqué à la mi-journée, sans donner de précision sur la date d'une éventuelle nouvelle annonce.

A l'inverse, le prix Femina a avancé à lundi en fin de matinée l'annonce de son prix, initialement prévue mardi. Le jury a invoqué, dans un communiqué, "la conviction que les prix littéraires contribuent à soutenir la vie culturelle, les libraires, les éditeurs, les lecteurs et les auteurs gravement affectés par les mesures de confinement".

Auteur(s): Par AFP - Paris


PARTAGER CET ARTICLE :


Les prix Goncourt, qui doit être décerné le 10 novembre, et Interallié, prévu le 18, ne seront remis que si les librairies sont ouvertes à ce moment-là, ont indiqué jeudi les jurys

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-