Le mistral prive le "plongeur des calanques" d'un nouveau record du monde

Le mistral prive le "plongeur des calanques" d'un nouveau record du monde

Publié le :

Samedi 13 Juillet 2019 - 22:25

Mise à jour :

Samedi 13 Juillet 2019 - 22:26
© Boris HORVAT / AFP
PARTAGER :

Par AFP - La Ciotat

-A +A

Le mistral a empêché Lionel Franc, "le plongeur des calanques", d'améliorer son propre record du monde samedi à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), les rafales le contraignant à plonger de 35 m seulement.

Après 36 m en octobre, dans la calanque d'En-Vau, le plongeur de Cassis, 48 ans, visait cette fois les 38 m, depuis le haut d'une grue, dans le port de La Ciotat, au pied du Bec de l'Aigle. Mais il a dû se résoudre à s'arrêter à 35 m, pour éviter tout accident.

Lionel Franc est l'un des rares au monde à plonger tête en avant de telles hauteurs. Lors de son record en octobre, sa vitesse avait atteint 140 km/h au moment de l'impact avec l'eau et son poids était passé de 70 kg à 1,6 tonne avec l'accélération.

Samedi il plongeait dans le cadre d'une opération de soutien à l'association Maryse pour la vie!, dédiée aux dons d'organes.

Réalisateur de vidéos d'opérations chirurgicales dans le civil, Lionel Franc s'est remis il y a une dizaine d'années à l'activité sportive qu'il pratiquait dans son enfance, à raison de deux entraînements par semaine, été comme hiver, que l'eau soit à 28° ou 12°.

"C'est sûr, c'est un sport extrême un peu plus risqué que le ping-pong, mais avec un entraînement rigoureux, il y a peu de danger", avait assuré, tout sourire, Lionel Franc, à l'AFP, en septembre, à l'occasion d'une séance d'entraînement.

Lionel Franc saute du haut d'une grue, dans le port de La Ciotat, le 13 juillet 2019


Commentaires

-