Lundi, c'est la rentrée des classes pour plus de 12 millions d'élèves

Lundi, c'est la rentrée des classes pour plus de 12 millions d'élèves

Publié le :

Samedi 01 Septembre 2018 - 08:00

Mise à jour :

Samedi 01 Septembre 2018 - 08:36
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
PARTAGER :

Par Isabelle TOURNÉ - Paris (AFP)

-A +A

Plus de 12 millions d'élèves reprennent lundi le chemin de l'école, pour une rentrée marquée par la poursuite des dédoublements de classes dans les quartiers défavorisés, la mise en place de nouveaux tests d'évaluation ou encore l'interdiction du portable au collège.

Envie de retrouver les copains ou peur de découvrir sa nouvelle classe: la rentrée scolaire est chaque année vécue avec angoisse et excitation par les quelque 12,4 millions d'écoliers, collégiens et lycéens français.

Martin et Juliette, des jumeaux qui rentrent en CE2, assurent, eux, avoir hâte de découvrir qui sera leur professeur cette année. Ils auront profité des vacances jusqu'au dernier jour. Pas de devoirs au programme cet été, "on a seulement révisé un peu nos tables de multiplication avant la rentrée", indique Juliette.

Vendredi, 881.000 enseignants ont déjà effectué leur "pré-rentrée" dans leur établissement, avec remise des emplois du temps, des listes de classes et réunions d'équipes.

Stéphanie Brançon, professeur des écoles à Paris, vit sa 18ème rentrée. Malgré l'expérience, "comme chaque année, je sais que je vais mal dormir dimanche soir", plaisante-t-elle. Cette fois encore moins bien que d'habitude car elle change d'école, et devient "maître formateur".

"La rentrée est d'autant plus stressante que je vais découvrir de nouveaux locaux, de nouveaux collègues", explique-t-elle.

Elle la prépare depuis une dizaine de jours. Elle a notamment relu les programmes pour intégrer les ajustements décidés pendant l'été: fin du "prédicat" (une notion censée faciliter la compréhension des phrases, ndlr), conjugaison du passé simple à toutes les personnes, dictée quotidienne...

Pour cette rentrée, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer entend poursuivre et "consolider" les mesures mises en œuvre l'an dernier.

Ainsi, la plupart des écoles se seront emparées de la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours d'école: 85% des communes, représentant un peu plus de 80% des élèves, selon les chiffres du ministre.

- "Première journée cruciale" -

Autre mesure-phare amorcée l'an dernier, la réduction des effectifs à 12 élèves dans les CP des quartiers très défavorisés (REP+) est étendue aux CP des quartiers défavorisés (REP) et aux CE1 de REP+. Au total 190.000 élèves seront concernés par cette mesure de "justice sociale", selon les termes du ministre.

Des repères annuels de progression seront fournis à tous les professeurs en début d'année pour leur préciser les compétences à acquérir au cours de l'année scolaire.

Les tests d'évaluation, déjà prévus l'an dernier, sont renforcés: les élèves de CP en passeront deux (septembre et février), les CE1 en septembre, les sixièmes en octobre, et les lycéens de seconde auront, eux, un "test de positionnement" peu après la rentrée.

Pour le ministère, il s'agit de fournir des points de repère pour identifier les difficultés des élèves. Mais les syndicats craignent que ces tests ne conduisent à une mise en concurrence des établissements.

Au collège, la principale nouveauté sera l'interdiction de l'utilisation du portable. Aux établissements de choisir les modalités pratiques pour respecter cette loi, votée durant l'été (téléphones éteints, rangés dans un casier...)

Au lycée, les élèves de seconde sentiront les tout premiers effets de la réforme du bac, qui instaurera un nouvel examen à partir de juin 2021. Leur planning comprendra 54 heures consacrées à l'orientation. En fin d'année, ceux qui se dirigent en première générale devront choisir trois enseignements de spécialité et non plus une des séries (S, ES ou L), supprimées à partir de la rentrée 2019.

Le ministre veut aussi repenser cette année la formation initiale des professeurs pour mieux les préparer à la pratique pédagogique. A 38 ans, François, qui a déjà vécu plusieurs vies professionnelles, fera lundi sa toute première rentrée devant une classe de CM2. "Je sais que cette première journée sera cruciale", dit-il. Car "les élèves, comme les parents, vont m'attendre au tournant".

Rentrée des classes à La Rochelle, le 4 septembre 2017

Commentaires

-