Marine Le Pen "continuera à porter" sa ligne politique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Marine Le Pen "continuera à porter" sa ligne politique

Publié le 22/09/2017 à 09:28 - Mise à jour à 12:05
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Marine Le Pen, présidente du Front national, a assuré vendredi qu'elle "continuerait" à porter sa ligne politique, la même "depuis 2002", alors que Florian Philippot accuse le FN de "retour en arrière terrible".

"Quand (Florian Philippot) dit que son départ va entraîner un changement de ligne, c'est juste faux", a affirmé sur BFM TV-RMC Mme Le Pen, au lendemain du départ du FN de M. Philippot.

Si elle est réélue présidente du FN lors du prochain congrès en mars, à Lille, "cette ligne que je porte depuis 2002 continuera à être portée", a garanti Mme Le Pen.

"Mais ça veut pas dire qu'il ne faut pas entendre, analyser les résultats d'une élection, écouter les inquiétudes", a-t-elle aussi souligné, prenant l'exemple de la perception d'une "procédure brutale, trop rapide" quant à la manière dont le FN veut sortir de l'euro.

Au séminaire FN des 21 et 22 juillet, Florian Philippot "dit +il y a un changement de ligne+, mais on a fait un communiqué que tout le monde a voté, y compris lui, il peut pas dire que nous abandonnons la souveraineté", s'est-elle offusquée.

"J'ai envie de dire à +Florian+: +tu peux partir (...), mais accuser le FN de choisir une ligne qui est une régression (...), c'est non seulement faux, déloyal et diffamatoire+", a-t-elle fustigé.

Et d'ajouter: "Je sais bien que dans la vie politique française, quand on veut se débarrasser de son chien, on l'accuse d'être d'extrême droite...".

Pour elle, d'ailleurs, M. Philippot "vient d'entrer dans ce groupe des personnes de mauvaise foi qui, pour se chercher un espace, nous rediabolisent. Ce n'est pas digne."

Mme Le Pen a assuré n'avoir "rien à retirer" de ses propos tenus en octobre 2016 évoquant un "coup de foudre intellectuel" avec M. Philippot lors de leur rencontre.

"J'ai le sentiment d'un gâchis, je sais qu'il va perdre son énergie, je sais --et il le sait aussi-- qu'il n'a pas d'espace politique", a-t-elle insisté.

"Nous pensons la même chose, nous défendons la même chose, nous avons la même sensibilité", a encore expliqué la députée du Pas-de-Calais.

En interne, "je l'ai beaucoup défendu" face à d'autres dirigeants FN très critiques, a-t-elle reconnu, "et ça rend la manière dont il part assez déloyale".

Mme Le Pen a enfin indiqué qu'un nouveau congrès FN se tiendrait en 2021 pour permettre aux adhérents de désigner "leur président et donc leur candidat à la présidentielle".

"Si demain il y a quelqu'un qui est mieux placé que moi (...), alors je lui céderai la place, c'est clair", a-t-elle garanti.

Pour la présidentielle 2022, "aujourd'hui je suis la mieux placée, dans trois ans, je ne sais pas".

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La présidente du Front national Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, dans le nord de la France, le 10 septembre 2017.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-