Notre-Dame: les 28 veulent mieux coopérer pour protéger le patrimoine

Notre-Dame: les 28 veulent mieux coopérer pour protéger le patrimoine

Publié le :

Vendredi 03 Mai 2019 - 19:52

Mise à jour :

Vendredi 03 Mai 2019 - 19:54
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Les ministres de la Culture et des Affaires européennes des 28 gouvernements de l'UE ont lancé vendredi au Louvre une "initiative collective" pour "mieux préserver le patrimoine européen", après l'incendie qui a détruit partiellement la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Les Etats membres ont exprimé leur solidarité à la France et se sont engagés à "progresser rapidement vers la création d'un réseau européen sur les compétences en matière de patrimoine disponibles dans l'UE", ont-ils annoncé dans une déclaration commune.

Ce réseau d'experts fournira "conseils et soutien, à la demande de l'État membre concerné, en ce qui concerne l'identification, la protection et/ou la restauration du patrimoine européen en danger".

Les 28 souhaitent aussi "faciliter la mobilisation des programmes et des financements de l'UE" pour qu'ils puissent "jouer pleinement leur rôle dans la sauvegarde du patrimoine en péril". Les ministres ont demandé à la Commission européenne une synthèse sur les aides disponibles.

La secrétaire d'Etat française aux Affaires européennes Amélie de Montchalin a souligné que "le patrimoine sera un enjeu à inclure dans toutes les politiques publiques" dans le cadre "des prochaines négociations budgétaires au niveau européen".

Le patrimoine "sert l'économie, l'environnement, la cohésion sociale et aussi l'identité européenne", selon Mme de Montchalin. "On a vocation à le faire financer de manière plus flexible et plus variée", a-t-elle souligné.

"Il faut profiter de l'émoi suscité en Europe autour de l'incendie de Notre-Dame de Paris pour créer une initiative européenne autour du patrimoine", a souligné le ministre de la Culture Franck Riester.

"Aucune oeuvre n'a été perdue ou endommagée gravement dans l'incendie, c'est un vrai miracle (...) Nous sommes en train de retirer les gravats et les bouts de poutre de la voûte", a expliqué Franck Riester à ses homologues européens. "Nous avons perdu la flèche, la toiture, une partie des voûtes, mais grâce au courage des pompiers nous n'avons pas perdu Notre-Dame de Paris".

L'Europe devra aussi "faciliter l’engagement" des jeunes Européens pour la protection du patrimoine, pour "éviter le risque que des compétences et des connaissances spécifiques soient oubliées".

Concernant Notre-Dame, l'ambassadeur chargé de la coordination du volet international de sa reconstruction, Stanislas de Laboulaye, a expliqué qu'il se rendrait "prochainement" à l'étranger pour rencontrer les donateurs publics et privés "qui ont assuré la France de leur soutien".

Municipale 2014

Commentaires

-