Pavard accueilli en héros à Jeumont

Pavard accueilli en héros à Jeumont

Publié le :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 17:32

Mise à jour :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 17:44
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Jeumont

-A +A

Benjamin Pavard, le défenseur des Bleus sacré champion du monde dimanche en Russie, a été accueilli en héros mercredi à Jeumont (Nord), où il a grandi, et s'est vu remettre la médaille de la ville par le maire de la commune.

"Désolé je n'ai plus beaucoup de voix, a commencé le latéral droit. C'est un honneur et une fierté d'être ici. Merci à tous pour vos messages et votre soutien. Vous avez un coeur énorme à Jeumont, cette récompense est aussi pour vous".

"Merci du fond du coeur. On est extrêmement fier du champion mais surtout du jeune homme que tu es. Les enfants de cette ville ont désormais un repère, un exemple", a déclaré Benjamin Saint-Huile, le maire (PS) de Jeumont, lui décernant la médaille d'honneur de la ville devant quelque 300 invités.

Des centaines de supporters s'étaient massés devant l'hôtel de ville sur la façade duquel trône un immense drapeau tricolore, pour accueillir le joueur de 22 ans, inconnu avant le Mondial et qui s'est fait un nom grâce notamment à son but d'anthologie en 8e de finale contre l'Argentine (4-3).

Le défenseur, qui a débuté le football à l'US Jeumont, avant d'être formé à Lille, à 1h de route de sa ville d'origine où habitent encore ses parents, a été chaleureusement applaudi par les fans qui scandaient son nom et une chanson créée par des supporters après son superbe but.

"Benjamin Pavard, je ne crois pas que vous connaissez. Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard!", hurlaient-ils ainsi à tue-tête.

Le héros s'est ensuite rendu à la gare numérique, principal centre culturel de la ville où plusieurs milliers de supporters l'attendaient en plein soleil depuis des heures. Au point que les pompiers les ont aspergés avec leur lances à eau pour les rafraîchir !

- "Il a les valeurs du Nord" -

Il est apparu sur une passerelle sous les vivats de la foule et a communié avec ses fans, avant de descendre à leur rencontre pour une séance de dédicaces.

"C'est un plaisir et un honneur de venir le voir pour lui dire merci et bravo. Il a les valeurs du Nord, il est humble et n'oublie pas d'où il vient. J'avais vécu la Coupe du monde 1998 avec mes yeux d'enfant et cette année, mes élèves l'ont vécue à leur tour, c'est beau", a expliqué à l'AFP Elise Geoffrey, professeure des écoles originaire de Fourmies, à une cinquantaine de kilomètres de Jeumont.

Juste à ses côtés, Timéo, six ans, est venu de Neuf-Mesnil, à une dizaine de kilomètres de là, avec sa mamie et sa marraine. Le jeune garçon, maillot des Bleus sur le dos, a des étoiles dans les yeux car il a obtenu deux autographes de son idole, Benjamin¨Pavard, qui a supplanté dans son coeur Antoine Griezmann grâce à son but durant le Mondial.

"Il a signé mes deux ballons. Je vais en garder un en souvenir et je jouerai avec l'autre...", raconte-t-il.

Beaucoup n'ont pas eu la chance d'approcher leur champion et nombre d'enfants étaient en pleurs, déçus de ne pas avoir obtenu l'autographe qu'ils étaient venus chercher.

Jeumont, qui compte quelque 10.000 habitants, a par ailleurs déjà abrité un autre footballeur français célèbre, Jean-Pierre Papin, qui a grandi et a commencé le football dans la cité nordiste.

Le défenseur de l'équipe de France Benjamin Pavard salue la foule venue le féliciter à Jeumont dans le Nord de la France, ville où il a grandi, le 18 juillet 2018

Commentaires

-