Popularité: Macron et Philippe ont perdu 10 et 9 points depuis juillet

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Popularité: Macron et Philippe ont perdu 10 et 9 points depuis juillet

Publié le 13/09/2017 à 20:09 - Mise à jour à 20:15
© Christophe Ena / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont perdu respectivement dix et neuf points de popularité entre juillet et septembre, selon un sondage Ipsos pour l'hebdomadaire Le Point publié mercredi, confirmant la dégringolade du tandem exécutif dans l'opinion.

En deux mois, le chef de l'Etat a baissé au plus bas niveau d'un président en début de mandat, avec 32% de jugements favorables sur son action, contre 42% en juillet, selon le baromètre du sondeur, qui existe depuis 1996.

En septembre 2012, François Hollande émargeait à 44% d'opinions favorables, Nicolas Sarkozy à 64% en septembre 2007 et Jacques Chirac à 52% en septembre 2002, selon ce baromètre Ipsos.

Le soutien au chef de l'Etat chute notamment chez les sympathisants socialistes, parmi lesquels il tombe de 23 points en deux mois, à 39% d'opinions positives.

Seuls 4% des sondés ont une opinion "très favorable" du chef de l'Etat (-2), et 28% "plutôt favorable" (-8). Quelque 30% ont un avis "plutôt défavorable (+5), et 24% "très défavorable" (+7) à la question: "Quel jugement portez-vous sur l'action d’Emmanuel Macron en tant que président de la République?".

Quant au Premier ministre, il subit également cette dégringolade, indiquée par plusieurs autres sondages, à la question: "Quel jugement portez-vous sur l'action d’Edouard Philippe en tant que Premier ministre ?"

Il réunit 32% d'opinions favorables, contre 41% en juillet: 2% d'opinions "très favorables" (-4), 30% "plutôt favorables" (-5), 28% "plutôt défavorables" (+6) et 20% "très défavorables" (+6).

Enquête réalisée les 8 et 9 septembre via Internet par la méthode des quotas, auprès de 988 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française majeure.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont perdu respectivement dix et neuf points de popularité entre juillet et septembre, selon un sondage Ipsos pour l'hebdomadaire Le Point publié mercredi, confirmant la dégringolade du tandem exécutif dans l'opinion.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-