Propos homophobes de Marcel Campion: SOS Homophobie et le Dilcrah saisissent la justice

Propos homophobes de Marcel Campion: SOS Homophobie et le Dilcrah saisissent la justice

Publié le :

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:49

Mise à jour :

Lundi 24 Septembre 2018 - 13:10
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Le Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) Frédéric Potier a saisi le procureur de la République et SOS Homophobie compte porter plainte contre le forain Marcel Campion dont les propos sur "les homos" qui "gouvernent" Paris ont suscité un tollé.

Le préfet Potier a saisi le procureur de la République de Paris pour "des faits susceptibles de constituer des injures publiques en raison de l'orientation sexuelle", a indiqué son porte-parole à l'AFP.

Interrogée par la presse lundi, la maire de Paris Anne Hidalgo a, elle, fait savoir que la ville travaillait "aux moyens de donner une suite juridique". Elle a aussi appelé le gouvernement et le musée du Louvre à "annuler" le marché de Noël attribué au forain.

De son côté, SOS Homophobie compte porter plainte "aujourd'hui (lundi, ndlr) ou demain" contre Marcel Campion, a expliqué son président, Joël Deumier, à l'AFP.

"Marcel Campion (...) a assimilé l'homosexualité à la perversité", s'est indignée l'association dans un communiqué en réaction aux déclarations du forain enregistrées sur vidéo en janvier et publiées par le Journal du dimanche.

Dans cette vidéo, l'adversaire d'Anne Hidalgo s'en prend violemment à son ancien premier adjoint et homosexuel déclaré, Bruno Julliard, qui a annoncé qu'il allait lui aussi porter plainte.

"Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré (l'ancien maire de Paris, Bertrand) Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint. Et avec Anne Hidalgo, il est super parce qu'en même temps il lui a amené tous les homos de la terre. C'est-à-dire que toute la ville maintenant est gouvernée par des homos", a déclaré M. Campion lors de cette réunion qui a eu lieu, selon le JDD, le 27 janvier à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

"Moi, j'ai rien contre les homos, d'habitude, je dis +les pédés+. Mais on m'a dit hier qu'il fallait plus que je dise ça. Donc je ne dis plus +les pédés+, je dis +les homos+. J'ai rien contre eux, sauf qu'ils sont un peu pervers", a ajouté le forain de 78 ans.

Marcel Campion a ensuite assuré à l'AFP qu'il était "tout sauf un homophobe".

SOS Homophobie compte également porter plainte contre Jean-Marie Andrès, président de la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC).

Lors de l'université d'été de la Manif pour tous organisée ce week-end, M. Andrès a déclaré au sujet de l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules: "Nous devons être sérieux, le problème, c'est pas que les pédés".

Le Comité d'éthique consultatif national d'éthique (CCNE) doit rendre son avis sur les grands thèmes attendus dans la prochaine loi de bioéthique, dont l'extension de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes.

SOS Homophobie a annoncé lundi qu'elle allait porter plainte contre le forain Marcel Campion dont les propos sur "les homos" qui "gouvernent" Paris ont suscité un tollé.


Commentaires

-