Rugy dans la tourmente maintient sa ligne de défense dans les Deux-Sèvres

Rugy dans la tourmente maintient sa ligne de défense dans les Deux-Sèvres

Publié le :

Jeudi 11 Juillet 2019 - 14:18

Mise à jour :

Jeudi 11 Juillet 2019 - 17:04
© GEORGES GOBET / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Niort

-A +A

En visite dans les Deux-Sèvres jeudi, le ministre de la Transition écologique François de Rugy, pressé de questions sur ses dépenses de bouche à l'Assemblée quand il en était le président, a maintenu sa ligne de défense, tout en éludant les questions sur sa direcrice de cabinet dont il a dû se séparer après la publication par Mediapart d'un article sur le logement HLM de cette proche collaboratrice.

Au coeur d'une polémique sur ses dîners fasteux au homard et au champagne à l'Hôtel de Lassay, le ministre a été accueilli à son arrivée dans une ferme d'élevage bovin à Saint-Symphorien avec un plateau de fromages locaux et du café dans un gobelet en plastique recyclable, a constaté une journaliste de l'AFP.

Plus tard, une cinquantaine de militants écologistes, communistes et "solidaires" se sont rassemblés devant la préfecture de Niort où déjeunait le ministre, en brandissant un grand homard en plastique et aux cris de "François démission!", ou encore "ils étaient bio les homards? Nous aussi on en veut!". On pouvait également lire sur une pancarte de militants écologistes: "François ta planète tu la préfères bleue , saignante ou bien cuite?"

Aux nombreux journalistes qui ont multiplié les questions toute la matinée sur son train de vie luxueux à l'Assemblée, le ministre a répondu: "je peux redire simplement que (...) j'ai répondu à toutes les questions". Allusion à la publication sur son profil Facebook, dans la nuit de mercredi à jeudi, de "l'intégralité des éléments de réponse" apportés à Mediapart.

"Je suis pour la transparence depuis toujours je la pratique (...) y compris lorsqu'on me pose des questions de façon évidemment très tendancieuse avec une présentation très malveillante", a-t-il répété à l'intention de Médiapart.

Et d'assurer une nouvelle fois qu'il se tenait à la disposition de la déontologue de l'Assemblée pour répondre à ses questions et qu'il continuerait son "travail pour l'écologie à la tête de ce ministère".

Le ministre a aussi dit "comprendre que les Français puissent être un peu choqués par certaines images". De nombreuses photos circulent sur les réseaux sociaux, notamment une de son épouse posant le sourire aux lèvres, une bouteille de champagne dans chaque main lors d'une soirée, dans un endroit non précisé. "Des images qui ont été en quelque sorte des images volées", a dit le ministre.

"S'il ya des erreurs d'appréciation de ma part, je serai tout prêt également à les corriger c'est normal ce sont les comptes que l'on doit rendre aux Français", a encore assuré François de Rugy.

François de Rugy à Niort le 11 juillet 2019

Commentaires

-