Saisies record de tabac et cigarettes de contrebande en 2019

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Saisies record de tabac et cigarettes de contrebande en 2019

Publié le 04/02/2020 à 07:00 - Mise à jour à 11:52
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

La douane française a saisi en 2019 360,3 tonnes de tabac et cigarettes de contrebande, des chiffres record en hausse de 49% dévoilés mardi par le ministère de l'Action et des Comptes publics.

Ces saisies représentent 162 millions d'euros en valeur et l'équivalent de 18 millions de paquets de cigarettes issus des circuits clandestins. 45% des saisies portent sur les cigarettes, le reste représentant toute autre forme de tabac (narguilé, tabac à rouler...)

Parmi les saisies majeures l'an dernier figurait notamment celle du 26 février 2019 dans le port de Calais, où 9,6 tonnes de cigarettes avaient été découvertes dans un camion immatriculé en Pologne.

Les missions consacrées en 2019 par les douanes à la lutte contre les trafics de tabac et cigarettes sont également en hausse, de 24% (110.916 au total).

"Ces excellents chiffres montrent que la lutte contre la contrebande de tabac est devenue la priorité des douanes", souligne Bercy, un voeu formulé par le gouvernement en 2018. Cette année-là avait déjà été marquée par des chiffres en hausse en terme de saisies (16.171, +15,1%) et volume (241 tonnes, +1,2%).

Depuis mai 2019, un dispositif (code-barre et vignette) permet de garantir la traçabilité et l'authenticité de chaque paquet présent sur le territoire.

Alors que le prix du paquet de cigarettes de la marque de référence passera progressivement à 10 euros fin 2020, les douaniers seront désormais autorisés à mettre en place des outils afin de traquer et identifier, sur les réseaux sociaux, les vendeurs de tabac de contrefaçon.

Lors d'un déplacement en Seine-Saint-Denis, Christophe Castaner a pour sa part rappelé la mise en oeuvre d'une nouvelle contravention fin décembre, et visant à sanctionner les acheteurs de cigarettes vendues à la sauvette.

"L'acheteur est forcément complice du trafiquant", a déclaré le ministre de l'Intérieur, au commissariat de Villepinte où les policiers locaux ont mis la main jeudi et vendredi sur 100.000 paquets de cigarettes cachés dans un box, pour une valeur à la revente estimée à un demi-million d'euros.

Mise en place par un décret publié le 20 décembre 2019, la contravention prévoit une amende de 135 euros majorée à 375 euros.

Elle remplace une précédente contravention permettant de sanctionner le trafic et l'acquisition pour un montant de 1.000 à 5.000 euros. Celle-ci réprimait davantage les faits de trafic que l'achat de cigarettes vendues à la sauvette, a fait valoir M. Castaner.

"Nous sanctionnerons de façon systématique l'acquisition (...) C'est un trafic du quotidien qui pourrit la vie, celle des commerçants, et menace la santé des acheteurs", a affirmé Christophe Castaner.

Sont d'ores et déjà visés par des contrôles renforcés des quartiers du nord-est de Paris comme Barbès, de Marseille ou de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), réputés être des hauts lieux de vente à la sauvette.

Auteur(s): Par AFP - Paris


PARTAGER CET ARTICLE :


France-Soir

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-