La Méditerranée "plus mortelle que jamais" pour les migrants (HCR)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La Méditerranée "plus mortelle que jamais" pour les migrants (HCR)

Publié le 03/09/2018 à 12:04 - Mise à jour à 12:06
© JORGE GUERRERO / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Genève

-A +A

La mer Méditerranée a été "plus mortelle que jamais" pour les migrants au cours des premiers mois de 2018, plus de 1.600 personnes ayant trouvé la mort depuis le début de l'année, selon un rapport du HCR publié lundi.

Entre janvier et juillet 2018, "plus de 1.600 personnes sont mortes ou ont disparu en essayant d'atteindre l'Europe", explique le Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU, dans un communiqué.

"Alors que le nombre total de personnes arrivant en Europe a chuté (-41%), le taux de mortalité a rapidement augmenté", souligne le rapport de l'organisation, intitulé "Voyages désespérés", affirmant qu'entre janvier et juillet, "une personne sur 18" tentant la traversée par la Méditerranée centrale meurt ou disparaît en mer, tandis que c'était "une personne sur 42 au cours de la même période de 2017".

"Ce rapport confirme une nouvelle fois que la Méditerranée est l'un des passages maritimes les plus meurtriers au monde", a affirmé Pascale Moreau, directrice du bureau du HCR pour l'Europe, citée dans le communiqué.

"Avec la baisse du nombre de personnes arrivant sur les côtes européennes, la question n'est plus de savoir si l'Europe peut gérer le chiffre des arrivées mais plutôt de voir si elle peut trouver l'humanité pour sauver des vies", a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, au cours de 2018, les routes empruntées par les migrants en Méditerranée ont changé. Les arrivées sur les côtes espagnoles ont ainsi bondi sur les sept premiers mois de l'année de 130% par rapport à la même période de 2017 (27.600 personnes contre 12.100 sur janvier-juillet 2017).

Dans le même temps, les arrivées en Italie ont chuté de 81% sur la même période (18.500 contre 95.200) tandis que la route passant par la Grèce a connu une augmentation du nombre d'arrivées (+88%, 26.000 contre 13.800).

Sur la route espagnole, en 2018, 75% des migrants sont des hommes (10% sont des femmes, le reste étant des enfants) dont les pays d'origine les plus représentés sont la Guinée (3.100), le Maroc (2.600), le Mali (2.200), la Côte d'Ivoire (1.200) et la Syrie (1.000).

Sur la route italienne, 71% sont des hommes (10% des femmes) dont les pays d'origine les plus représentés sont la Tunisie (3.300), l'Erythrée (2.900), le Soudan (1.600), le Nigeria (1.250) et la Côte d'Ivoire (1.000).

Enfin, sur la route grecque, 40% sont des hommes, 36% sont enfants et 24% des femmes, dont les pays d'origine les plus représentés sont la Syrie (5.750), l'Irak (3.450), l'Afghanistan (2.450), la République démocratique du Congo (800) et la Palestine (600).

Auteur(s): Par AFP - Genève


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La mer Méditerranée a été "plus mortelle que jamais" pour les migrants au cours des premiers mois de 2018, plus de 1.600 personnes ayant trouvé la mort depuis le début de l'année, selon un rapport du HCR publié lundi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-