L'ambassadeur russe à Khartoum retrouvé mort dans sa résidence

L'ambassadeur russe à Khartoum retrouvé mort dans sa résidence

Publié le :

Mercredi 23 Août 2017 - 22:18

Mise à jour :

Jeudi 24 Août 2017 - 07:05
© ASHRAF SHAZLY / AFP
PARTAGER :

Auteur : Par AFP

-A +A

L'ambassadeur de Russie au Soudan, Mirgayas Shirinsky, a été retrouvé mort mercredi dans la piscine de sa résidence à Khartoum, ont indiqué des responsables soudanais en écartant dans l'immédiat la piste criminelle.

"L'ambassadeur russe est mort ce soir dans sa résidence" dans la capitale soudanaise, a affirmé le ministère des Affaires étrangères soudanais dans un communiqué, sans préciser les causes du décès du diplomate, né en 1954.

Le porte-parole de la police, Omar al-Mokhtar, a déclaré à l'AFP que le diplomate avait "été retrouvé mort dans la piscine de la résidence en début de soirée".

"Selon les investigations préliminaires, il est décédé de mort naturelle", a-t-il ajouté sans autres précisions.

Un autre haut responsable de la police soudanaise a lui aussi indiqué que, selon les premiers éléments de l'enquête, la piste criminelle était écartée.

"L'ambassadeur russe est mort alors qu'il nageait dans la piscine chez lui", a-t-il dit sous le couvert de l'anonymat.

La police et les représentants de l'ambassade de Russie ont transporté son corps à la morgue, a poursuivi le responsable.

Moscou a confirmé la mort de son diplomate dans un communiqué des Affaires étrangères publié par l'agence RIA Novosti.

"Nous annonçons avec peine la mort de l'ambassadeur Shirinsky à Khartoum", a indiqué le ministère, en affirmant qu'il donnerait "des détails sur les circonstances de sa mort dès la réception d'informations du personnel diplomatique à l'ambassade à Khartoum".

Mirgayas Shirinsky, qui parlait l'arabe et l'anglais, avait été nommé ambassadeur au Soudan en décembre 2013. Il avait auparavant servi comme ambassadeur au Rwanda de 2006 à 2013.

Auteur : Par AFP

Une affiche avec des portraits des présidents russe Vladimir Poutine et soudanais Omar al-Bashir à l'occasion de la visite à Khartoum du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov

Commentaires

-