Le Japon va reconnaître légalement les Aïnous comme peuple indigène

Le Japon va reconnaître légalement les Aïnous comme peuple indigène

Publié le :

Vendredi 15 Février 2019 - 09:59

Mise à jour :

Vendredi 15 Février 2019 - 11:58
© TOSHIFUMI KITAMURA / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Tokyo

-A +A

Le gouvernement japonais a présenté vendredi un projet de loi pour reconnaître les Aïnous en tant que peuple "indigène" de l'archipel, après des décennies de discrimination.

Les Aïnous, dont de nombreux vivent dans la région de Hokkaido (nord), ont longtemps subi une politique d'assimilation et d'oppression. Leur langue a été interdite à la fin du 19e siècle et ce jusqu'en 1997, et leurs coutumes longtemps bannies.

"Il est important de promouvoir l'honneur et la dignité du peuple aïnou et de les transmettre à la prochaine génération", a déclaré le porte-parole de l'exécutif, Yoshihide Suga, devant la presse.

Cette loi, la première du genre, vise à l'instauration de mesures pour soutenir les communautés, doper l'économie locale et le tourisme. Elle doit être votée au cours de la session parlementaire actuelle, qui s'achève le 26 juin.

"C'est une première étape pour garantir l'égalité", a réagi auprès de l'AFP Mikiko Maruko, qui représente un groupe d'Aïnous résidant dans l'est du Japon, près de Tokyo.

"Il y a tant de choses à faire, par exemple créer un programme national de bourses pour les familles qui n'ont pas les moyens de payer les études de leurs enfants", dit-elle, sur le modèle de ce qui se fait déjà pour les Aïnous de l'île septentrionale de Hokkaido.

Le gouvernement va aussi autoriser les Aïnous à abattre des arbres situés dans des forêts appartenant à l'Etat, afin de les utiliser dans des rituels traditionnels.

Masashi Nagaura, responsable du dossier au sein de la préfecture de Hokkaido, a lui aussi salué "un grand pas en avant".

Le Parlement japonais avait en 2008 voté une résolution qui affirmait pour la première fois que les Aïnous "sont un peuple indigène avec sa propre langue, religion et culture" mais ce texte avait une valeur largement symbolique.

Si la situation s'est améliorée, persistent encore aujourd'hui des disparités de revenus et d'éducation avec le reste de la population.

Les Aïnous pratiquaient à l'origine une croyance animiste, les hommes arborant des barbes fournies et les femmes ornant leur visage de tatouages avant le mariage.

Mais comme de nombreuses populations autochtones du monde, la plupart des Aïnous japonais ont perdu leurs traditions, ou les ont cachées par peur, sous l'effet de la politique des autorités centrales.

Il est donc difficile de connaître leur nombre exact. Seules des approximations sont disponibles, évaluant leur population à au moins 12.300 personnes selon une étude de 2017.

Des Aïnous exécutent une danse traditionnelle au musée Aïnous de Nibutani, le 11 juillet 2012 à Biratori, sur l'île japonaise d'Hokkaïdo


Commentaires

-