L'offensive du Têt, clef pour la guerre du Vietnam il y a 50 ans

L'offensive du Têt, clef pour la guerre du Vietnam il y a 50 ans

Publié le :

Mardi 30 Janvier 2018 - 18:35

Mise à jour :

Mardi 30 Janvier 2018 - 18:36
© HOANG DINH NAM / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Hue

-A +A

Il y a 50 ans, le 30 janvier 1968, veille du Nouvel an lunaire appelé Têt au Vietnam, les forces communistes nord-vietnamiennes lançaient au Sud une offensive générale surprise, qui marqua un tournant dans la guerre.

- En quoi est-ce un tournant décisif? -

Malgré des pertes humaines importantes (estimées au minimum à 58.000 morts du côté des combattants nord-vietnamiens), l'avantage tactique pris lors de cette attaque surprise de dizaines de milliers de combattants a permis aux troupes du nord de reprendre plus de cent localités aux forces du sud, soutenues par les Etats-Unis.

Elle a aussi galvanisé aux Etats-Unis les partisans d'un retrait du Vietnam et a en cela marqué un tournant dans la guerre psychologique. L'année 1968 a été la plus meurtrière du conflit pour les Américains.

Ces derniers ont commis l'erreur tactique de se préparer à une attaque autour de la cuvette de Khe Sanh, au niveau de la ligne de démarcation entre le Nord et le Sud Vietnam. Pendant ce temps, les troupes nord-vietnamiennes assiégeaient Saïgon et Hue, villes stratégiques.

Les soldats nord-vietnamiens, qui se limitaient jusqu'alors aux zones rurales, ont mené avec l'offensive du Têt, pour la première fois, une attaque générale, y compris dans les villes.

Mais la population du Sud-Vietnam était loin d'être tout acquise à la cause communiste. Et les combats urbains les plus sanglants et plus longs ont eu lieu à Hue, l'ancienne capitale impériale.

- Comment tant de troupes du Nord ont-elles pu s'infiltrer dans le Sud? -

Beaucoup de combattants ont réussi à franchir les lignes ennemies en se déguisant en civil, certains avec des vêtements de femmes ou même en se faisant passer pour des soldats du Sud.

Ils avaient réussi à dissimuler des armes sous leurs robes, dans des livraisons de nourriture, par bateau ou camion.

Les Etats-Unis avaient bien détecté des mouvements mais ils ont sous-estimé les ambitions et les capacités du Nord.

Les communistes ont par ailleurs été aidés par le réseau d'espions installés dans le Sud et notamment de nombreuses femmes, vendeuses de rue à Hue, capables de fournir des informations sur les troupes du Sud.

- Qui a gagné? -

Aujourd'hui, l'offensive du Têt est célébrée comme une victoire du Nord par les héritiers du régime communiste de l'époque, toujours au pouvoir à Hanoï dans un Vietnam réunifié.

Mais ce que l'Histoire officielle passe sous silence c'est que l'offensive en elle-même, si elle a eu un impact sur le long terme, fut un échec militaire dans un premier temps.

Ce n'est qu'en avril 1975 que prendra fin la guerre du Vietnam.

Une guide se tient près de reliques de bombes américaines, à Vinh Moc, au Vietnam, le 18 janvier 2018


Commentaires

-