Quand Harry et Meghan sèment le désordre dans les finances royales

Quand Harry et Meghan sèment le désordre dans les finances royales

Publié le 13/01/2020 à 12:05 - Mise à jour le 14/01/2020 à 15:19
© JEAN-PIERRE AMET, CHRIS JACKSON / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
La famille royale britannique vit principalement de l’allocation royale et des revenus du duché de Cornouailles. A quelle sauce financière seront mangés Harry et Meghan? Réponse, peut-être, ce lundi. 
 
Réunion de crise aujourd’hui à Sandringham, la résidence d’hiver de la reine: Elizabeth II a convoqué son fils Charles, ses petits-fils Harry et William, et leurs épouses respectives – en visioconférence en ce qui concerne Meghan Markle puisqu’elle est déjà retournée au Canada. L’objectif est de trouver des réponses aux questions posées par l’annonce de la mise en retrait des Sussex, et notamment aux questions financières. 
 
 
L’enveloppe de l’allocation royale
 
Jusqu’à présent en effet, les revenus des différents membres de la famille royale sont intimement liés. Car en tant que «membre seniors», pas plus la reine et son époux le prince Philip que le prince Charles et sa femme, ou que les couples William-Kate et Harry-Meghan n’ont le droit de percevoir leurs propres revenus. D’où la volonté des derniers de s’émanciper de cette fonction. 
 
Les enfants terribles de la monarchie renonceront-ils à tout? Certes, ils ont d’ores et déjà annoncé tirer un trait sur le Sovereign Grant, mais cette allocation royale ne représente en réalité que 5 % de leurs revenus. 
 
D’un montant global de 82 millions de livres sterling, cette «subvention» est versée à la famille royale pour ses frais de représentation. Elle sert également à régler les dépenses liées au paiement des employés, à l’entretien de Buckingham et d’autres propriétés, à la communication, etc. Selon les experts en têtes couronnées, les contribuables britanniques participent au Sovereign Grant à hauteur de 50 à 70 centimes d’euros par personne et par an.  A titre personnel, la reine tire d'autres revenus, de son duché de Lancaster et de la Collection royale (les oeuvres d'art appartenant à la Couronne. 
 
Les revenus assurés par le duché de Cornouailles
 
Qu'en est-il de ses enfants et petits-enfants? En réalité, Harry et Meghan, tout comme William et Kate sont principalement entretenus par papa Charles, tout au moins, ils l'étaient jusqu’à maintenant. Depuis 1337, c’est en effet le duché de Cornouailles qui est chargé de soutenir financièrement l’héritier du trône. Et comme précisé très officiellement dans le rapport annuel du Sovereign Grant (dans la partie réservée aux autres ressources), «le prince de Galles couvre également les dépenses officielles du duc et de la duchesse de Cambridge et du duc et de la duchesse de Sussex». 
 
Equité 
 
Concrètement, les chiffres 2019, rendus publics par le duché, font état d’un patrimoine (incluant les propriétés, les actifs et les sociétés) de 926 M£, pour un budget de «fonctionnement» de 24 M£. Milliardaire donc, le prince Charles a versé sur une année 5 M£, soit 5,9 M€, à ses deux fils et à leur famille (et non seulement aux Sussex comme on a pu le lire). Même si on peut imaginer une équité, le détail n’est pas fourni. 
 
Ces sommes ne prennent pas, quoi qu’il en soit, en compte les dépenses liées aux déplacements officiels à l’étranger (à la charge du gouvernement), à l’entretien des résidences – dont Frogmore Cottage que Meghan et Harry souhaitent conserver -, et à la protection des membres de la famille royale, assurée par le département de l’intérieur, et donc le contribuable britannique. La vie de Prince n'est pas une sinécure, n'est-il pas? 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le prince Charles entretient ses enfants et leur famille

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-