Vostok-2018: la Russie fait la démonstration de son système anti-aérien S-400

Vostok-2018: la Russie fait la démonstration de son système anti-aérien S-400

Publié le :

Mercredi 12 Septembre 2018 - 11:45

Mise à jour :

Mercredi 12 Septembre 2018 - 11:48
© Mladen ANTONOV / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Tchita

-A +A

L'armée russe s'est entraînée mercredi dans le cadre de vastes manœuvres militaires en Extrême-Orient à repousser une attaque venue du ciel, utilisant notamment ses systèmes de défense anti-aérienne dernier cri S-400.

Les manœuvres ont impliqué, sur le terrain d'entraînement militaire de Telemba, à 130 kilomètres au nord de Tchita en Sibérie orientale, plus d'un millier de soldats et les systèmes de défense anti-aérienne S-400 et S-300, ainsi que des systèmes Pantsir S-1, tous déployés en Syrie.

"Les troupes ont rempli leur mission avec une efficacité totale", a déclaré aux journalistes un haut responsable de l'armée russe, Sergueï Kourichkine.

Ces exercices visaient à simuler une "attaque massive de missiles" venue d'un "ennemi non désigné", a ajouté un autre responsable militaire, Sergueï Tikhonov.

Le système anti-aérien S-400 est considéré comme un des fleurons de l'industrie militaire russe.

Fin 2017, la Russie a conclu un contrat pour la vente de S-400 à la Turquie, ce qui a soulevé des critiques parmi les alliés d'Ankara au sein de l'Otan, notamment Washington, qui soulignent son incompatibilité avec les systèmes de défense de l'Alliance.

Des négociations avancées pour l'achat de S-400 sont également en cours avec le Qatar et avec l'Inde.

Fin août, un haut-responsable du Pentagone a fait savoir que des sanctions contre l'Inde seraient envisagées en cas d'achat de S-400. Washington menace également de bloquer la livraison des avions furtifs F-35 commandés par la Turquie si elle venait à prendre possession des S-400.

Près de 300.000 hommes et toutes les composantes de l'armée russe sont impliquées depuis mardi dans les plus vastes manœuvres militaires de son histoire, dénoncées par l'Otan comme la répétition d'un "conflit de grande ampleur".

Ce déploiement massif auquel participent les armées chinoise et mongole, baptisé "Vostok-2018" (Est-2018), se poursuivra jusqu'au 17 septembre en Sibérie orientale et dans l'Extrême-Orient russe.

L'armée russe tire des missiles sur le terrain d'entraînement de Telemba,à 130 kilomètres au nord de Tchita en Sibérie orientale, lors des manoeuvres Vostok-2018, le 12 septembre 2


Commentaires

-